Sport
Football

Le football romand amateur victime d'un gros scandale de tricherie?

Image
image: shutterstock

Le football romand amateur victime d'un gros scandale de tricherie?

Deux clubs de la région lausannoise sont suspectés d'avoir triché sur les licences de joueurs qui ont contribué au maintien de leurs équipes. Il s'agit notamment d'une équipe junior. Le CS Italien Genève, potentiellement lésé dans cette affaire, car relégué avec l'une de ses formations, a donné sa version des faits à watson. Il souhaite que l'équité sportive soit rétablie et dénonce une pratique moralement douteuse.
03.06.2022, 19:18
Suivez-moi
Plus de «Sport»

Un grand habitué des terrains vaudois a été surpris dimanche en regardant un match de Youth League A – l'élite des juniors âgés de 17 à 20 ans. Il n'a pas reconnu plusieurs joueurs dans l'effectif d'un club lausannois, qu'il connaît pourtant bien. Des Lausannois qui, à la surprise générale, ont gagné 1-0 et ont du même coup assuré leur maintien en 1ère division.

Suffisant pour éveiller les soupçons de tricherie chez ce fan de football et pour qu'il contacte les dirigeants du CS Italien Genève, relégué à cause de la victoire du club lausannois. «Nous avons mené l'enquête et avons découvert des irrégularités dans les licences de cinq joueurs de cette équipe», affirme à watson l'un des dirigeants du club genevois, qui préfère rester anonyme.

Les faits doivent encore être confirmés dans les jours à venir par les instances du football romand, mais le responsable du club genevois fait part de graves soupçons.

Transferts internationaux et identité douteuse

Selon lui, ces joueurs ont rejoint l'effectif seulement en avril et en mai, alors que le deuxième tour a débuté en mars. Problème: ils viendraient de France et auraient déjà évolué dans des clubs de l'Hexagone. «On a retrouvé leurs données sur le Web et avons pu confirmer cette information. Dans leur cas, une simple qualification ne suffit pas. Il faut demander à l'Association suisse de football (ASF) des transferts internationaux, et le délai était le 15 février», se plaint le Genevois.

Quelque chose d'autre a attiré son regard et celui de ses collègues quand ils se sont penchés sur la feuille de match et les photos de celui-ci publiées sur les réseaux sociaux. «Sur la feuille de match, il y a la photo d'un joueur qui ne ressemble à aucun protagoniste sur le terrain», fait-il savoir.

Le club lausannois aurait-il fait jouer un jeune sans licence à la place d'un autre en situation régulière? C'est ce qu'on redoute du côté du CS Italien. «On pense avoir retrouvé le jeune censé avoir joué sur une photo prise après le match, où il est en béquilles et habillé en civile», s'interroge le dirigeant du club genevois.

Il ne croit pas à une simple maladresse: «Pour un cas ou deux, on pourrait croire à des erreurs administratives, mais ces jeunes semblent venir du même endroit en France, à savoir la région parisienne et la Normandie.»

Flixbus et collaboration

Les méthodes des dirigeants du CS Italien n'ont rien à envier aux meilleurs détectives privés ou journalistes d'investigation. Ils sont allés voir le compte Instagram de l'équipe lausannoise sur lequel les quatre joueurs suspectés d'irrégularité sont tagués. Ni une ni deux, les Genevois sont allés jeter un œil à leurs profils personnels.

«Ces jeunes ont mis des publications les montrant prendre un Flixbus à Paris le jeudi soir et rentrer le dimanche»
Un dirigeant du CS Italien

Autrement dit, ils viendraient à Lausanne uniquement les week-ends, pour jouer leur match.

Si la pratique aurait déjà de quoi surprendre dans les ligues amateurs adultes, elle étonne d'autant plus chez les juniors. Le dirigeant du CS Italien est abasourdi:

«Je ne sais pas vraiment en échange de quoi ces jeunes viennent depuis Paris pour jouer dans ce club? De l'argent? Des promesses de carrière? C'est complètement fou! On est dans une histoire qui dépasse totalement le cadre du football...»
Le même dirigeant

Sur les photos Instagram, les Genevois ont été attirés par un autre joueur. «Il serait le frère de deux des juniors en situation irrégulière potentielle. Il joue pour un autre club lausannois en 2e ligue, est arrivé en avril et n'a pas non plus bénéficié d'une demande de transfert international», détaille notre source.

Et ce n'est pas sans conséquences: ce club a sauvé de justesse sa peau, notamment en gagnant samedi dernier grâce à un but du joueur en question. Leurs adversaires se voient pour l'instant privés de finales de promotion à cause de cette défaite...

«On les a avertis et ils ont contacté l'Association vaudoise de football (ACVF)», explique le dirigeant du CS Italien.

«De notre côté, on ne peut pas déposer recours à l'association genevoise (ACGF), parce que nous n'étions pas les adversaires du club lausannois dimanche. Du coup, on a demandé à l'autre club de le faire, et ils ont accepté»
Le dirigeant du CS Italien

Passeports annulés et enquête

Le CS Italien espère que les deux clubs lausannois seront sanctionnés sportivement (forfait ou retrait de points, par exemple) si les faits sont avérés. En conséquence: l'équipe de Youth League A des Genevois sauverait sa place dans l'élite.

Selon nos informations, l'ASF a annulé les passeports des cinq joueurs dont les licences posent problème. Selon le dirigeant du CS Italien, elle a aussi infligé aux deux clubs une amende de 100 CHF par joueur qualifié illicitement, mais n'a pour l'instant pas pris d'autres décisions.

«Nous allons envoyer des questions au club concerné pour obtenir des explications», explique le président de l'Association cantonale genevoise de football (ACGF), Pascal Chobaz.

«Le club reste présumé innocent, il peut arriver parfois que des joueurs bernent les clubs en donnant de fausses informations»
Pascal Chobaz, président de l'ACGF

Si le club vaudois est reconnu coupable, son équipe de Youth League A se verra, au minimum, infliger une défaite par forfait contre le CS Italien. Ce dernier sauverait donc sa place au détriment des Lausannois.

Affaire à suivre...

Les corgis sont aussi la star du jubilé de la Reine
1 / 13
Les corgis sont aussi la star du jubilé de la Reine
keystone
partager sur Facebookpartager sur X
Ana a testé les burgers végétariens des fast-foods
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Granit Xhaka: «Je pense parfois comme un entraîneur»
Capitaine de l'équipe de Suisse, Granit Xhaka s'apprête à disputer son sixième grand tournoi. Le tout, plein d'énergie, après la saison quasi parfaite du Bayer Leverkusen. Il s'est confié à l'agence Keystone-ATS lors du camp d'entraînement à Saint-Gall.

Granit Xhaka, votre entraîneur à Leverkusen, Xabi Alonso, a déclaré que vous lui avez enlevé beaucoup de travail cette saison, en étant comme son bras droit. Cela doit vous faire plaisir, non?
C'est un grand honneur de recevoir de tels compliments de la part d'un entraîneur comme lui. Dès le jour où il m'a rendu visite à Londres, tout a fonctionné parfaitement entre nous. On a rapidement évoqué des objectifs concrets. Tout s'est immédiatement mis en place sur le terrain, aussi grâce à lui. Il a donné beaucoup de liberté aux joueurs et m'a confié des responsabilités.

L’article