DE | FR
Le Lausanne-Sport est toujours dernier de Super League, avec désormais 6 points de retard sur le barragiste, Lucerne.
Le Lausanne-Sport est toujours dernier de Super League, avec désormais 6 points de retard sur le barragiste, Lucerne. Image: keystone

Lucerne gagne le match de la peur et enfonce le Lausanne-Sport

Les Vaudois ont perdu, chez eux, le duel des cancres de Super League (1-2). Ils ont désormais six points de retard sur leur adversaire du jour et ont fait un pas de plus vers la relégation en Challenge League. Un match marqué par la bêtise de certains ultras lausannois.
27.02.2022, 20:14
Jonathan Amorim
Suivez-moi

Lucerne enfonce Lausanne encore un peu plus dans la crise. Un doublé d’Abubakar a permis aux Lucernois, 9e et barragistes, de remporter le match de la peur contre le dernier Lausanne, 1-2. Les joueurs de Suisse centrale prennent ainsi six points d’avance sur leur adversaire du jour.

Le classement de Super League

source: rts

Ce match a été entaché d’un arrêt de jeu à la 75ème après le lancement, par le kop lausannois, de plusieurs engins pyrotechniques, dont un sur le gardien de Lucerne, Marius Müller. Moche. Le malheureux est rentré aux vestiaires en se tenant l'oreille. Il a été suivi par tous les acteurs, renvoyés par l'arbitre, Fedayi San. Arrêtée pendant 15 minutes, cette partie a heureusement pu reprendre, sans incident jusqu'à la fin et avec Marius Müller à sa place. Et. qui a longuement défié du regard le virage sud de la Tuilière.

Ce geste stupide est le symbole du chaos qui règne du côté de Lausanne. Il est d'autant plus déplorable qu'avant ça, le public lausannois avait encouragé son équipe avec ferveur, malgré le but d’entrée de jeu de Lucerne. Et à quinze minutes du terme, alors que le LS poussait, il a coupé les jambes des Vaudois.

Lucerne en mode commando

Un but donc en tout début de partie, une solidité défensive impressionnante et un deuxième pion à la 70eme. Le plan de jeu de Lucerne était parfait ce dimanche après-midi à Lausanne. Et le but anecdotique des Vaudois dans les arrêts de jeu, par Kukuruzovic sur pénalty, n'y a rien changé. Les joueurs de Mario Frick sont vraiment en mission.

On a même parfois l’impression de voir le FC Vaduz du printemps 2021 sur le terrain, que le technicien liechtensteinois avait presque sauvé. La seconde période s’est pendant, longtemps, résumée à un attaque-défense, avec des Lucernois recroquevillés en défense et tenant leur os avec acharnement.

Une preuve? On a souvent dénombré au moins sept alémaniques dans leurs seize mètres pour repousser les assauts lausannois. Alors non, Mario Frick n’est vraiment pas venu à Lucerne pour donner au club des airs de Brésil. Pour ce qui est de la jouerie, l’élégant Samuele Campo – ex-LS – se charge de donner un petit côté romantique à son équipe. Très bon dans l’entre-jeu, il a notamment livré une délicieuse passe décisive sur le 0-2.

Quant au Lausanne-Sport, il tentera d'aller se refaire une santé très rapidement. Dès mercredi soir déjà, en fait, avec un derby et un déplacement du côté de Sion (18h00).

Réactions d’après-match, au micro de Blue 🎙️💬

Stjepan Kukuruzović, capitaine du Lausanne-Sport:

«On doit vraiment corriger nos erreurs. Sur le deuxième but, il est tout seul, ce n’est pas normal. On va continuer à se battre. Aujourd’hui ce n’était pas une finale, il y a encore beaucoup de matchs, on ne va rien lâcher»
«Ce qui s’est passé avec les supporters nous fait très mal. On est les responsables des mauvais résultats et on doit faire en sorte de leur amener du positif pour éviter ce genre de réactions»

Bob Ratcliffe, président du Lausanne-Sport:

«C’est totalement inacceptable. On est dans une situation compliquée et on travaille dur pour inverser la tendance. Je suis très embarrassé pour le club. Les auteurs des incidents du jour ne seront plus bienvenus au stade. Ils ne sont pas des fans, mais des anti-fans»
«Le premier but nous a fait mal, ensuite il y a eu des moments encourageants. Il y a encore énormément de points en jeu et rien n’est terminé. Lausanne est important pour INEOS, le club fait partie de notre projet, auquel on se tient. Il n’est pas du tout à vendre»

Vincent Steinmann, vice-président du Lausanne-Sport:

«On doit présenter nos excuses au FC Lucerne et à son gardien. On les remercie également pour leur fair-play et leur retour sur le terrain. On condamne bien évidemment ce geste et on prendra les décisions nécessaires pour sanctionner les auteurs»

Un peu d'amour dans ce monde de bruts?

1 / 27
Un peu d'amour dans ce monde de brutes?
source: boredpanda
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Manifestations anti-guerre en Russie

0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Robert Lewandowski et le syndrome du plombier polonais
Il voudrait partir. D'autres l'auraient libéré pour services rendus mais le Bayern a décidé de le retenir contre son gré. Et de toute façon, personne n'est prêt à le payer cher. C'est l'histoire d'un Polonais de service.

64 buts en une année, des records séculaires, des triplés légendaires, dix titres de champion d’Allemagne. Et pourtant, rien. Pas de Ballon d'or. Pas de proposition indécente. Pas de photographes qui en font un modèle (papa modèle d'une petite fille adorable, conducteur modèle d'une «Lambo» décapotable) ou qui le reluquent à la plage. Pas de diners en ville ni de campagne publicitaire: loin de tout, si loin. Presque oublié.

L’article