DE | FR
Aux JO de Pékin 2022, Ashley Cain-Gribble et Timothy LeDuc ont choisi de ne pas présenter d'histoires romantiques dans leurs programmes, comme c'est souvent le cas dans le patinage artistique en couple.
Aux JO de Pékin 2022, Ashley Cain-Gribble et Timothy LeDuc ont choisi de ne pas présenter d'histoires romantiques dans leurs programmes, comme c'est souvent le cas dans le patinage artistique en couple.Image: twitter
Jeux olympiques

Ce duo de patineurs n'est pas tout à fait comme les autres

Ashley Cain-Gribble et Timothy LeDuc ont choisi de ne pas présenter d'histoires romantiques dans leurs programmes, comme c'est souvent le cas dans le patinage artistique en couple.
07.02.2022, 05:3407.02.2022, 08:29

Le patinage artistique, et plus particulièrement le patinage artistique en couple, s'est construit sur une idéologie plutôt hétéronormative. Le «couple» de patineurs américain, composé d'Ashley Cain-Gribble et de Timothy LeDuc, a décidé de remettre en question certaines de ces idées reçues lors des JO qui se tiennent actuellement à Pékin.

D'ailleurs, Timothy LeDuc, âgé de 31 ans, est devenu le premier athlète non binaire, publiquement déclaré, à participer à des Jeux olympiques d'hiver, selon Team US, l'organisation qui regroupe tous les athlètes américains.

Pour le duo, qui concourt ensemble depuis 2016 et qui a fait des pauses dans le patinage en couple de compétition, la préparation des Jeux a été l'occasion de réfléchir à leurs propres parcours respectifs:

«Pendant longtemps, Timothy et moi ne nous sommes pas vus représentés, et nous ne nous sentions pas vraiment à notre place. Les gens avaient tout le temps des choses à dire sur nous. Même lorsque nous faisions équipe, ils avaient beaucoup de choses à dire sur mon corps, ou sur la sexualité de Timothy. Les gens font encore ces commentaires aujourd'hui.»
Ashley Cain-Gribble
«Très souvent, dans les programmes de patinage de couple, la fille est représentée comme étant très fragile, et l'homme arrive pour la sauver. Ou alors c'est une histoire romantique de Roméo et Juliette qui est souvent racontée. Il n'y a rien d'intrinsèquement mauvais dans ces histoires, mais cela donne l'image que c'est la seule histoire qui mérite d'être couronnée d'une victoire. Ashley et moi sommes tout simplement différents dans ce sens. Nous avons toujours cherché à montrer l'égalité et à montrer deux athlètes extraordinaires qui s'unissent pour créer quelque chose de beau, sans que cela doive être le fruit d'une histoire romantique.»
Timothy LeDuc

«L'authenticité est au cœur de la philosophie de ce duo de patineurs, mais c'est quelque chose qui peut être difficile à trouver dans un sport aussi ancré dans la tradition», comme l'explique Erica Rand, professeur d'art et de culture visuelle et d'études sur le genre et la sexualité au Bates College, situé près de Boston, aux Etats-Unis.

«Nous voulons sentir qu'en quittant cette glace, nous avons donné tout ce que nous pouvions»
Ashley Cain-Gribble et de Timothy LeDuc

Comme le rapporte CNN, maintenant qu'ils ont la chance d'exposer leur style authentique et propre à eux-mêmes sur la scène olympique, Ashley et Timothy veulent avant tout savourer chaque moment à Pékin. Que les meilleurs gagnent!

Ailleurs, sur la planète: On a des nouvelles de Kim Jong-un, il va bien, il fait du cheval

Plus d'articles sur le sport

Salah-Mané: comment naît une telle complicité? Un duo suisse raconte

Link zum Artikel

«Tout ce bordel pour quatre ou cinq Russes exclus de Wimbledon»

Link zum Artikel

Brillants en poule, sortis en 1/4: les Suisses sont des bluffeurs

Link zum Artikel

Le tennis a chassé les pères fouettards et surveille les bavards

Link zum Artikel

«Un jour héros national, un jour évadé fiscal.» Ainsi fut Tsonga

Link zum Artikel

«La Suisse championne du monde? C'est l'année ou jamais!»

Link zum Artikel

Le vélodrome de Granges est taillé pour les records de l'heure

Link zum Artikel

Wawrinka: «Je sais que je retrouverai mon niveau, j'en suis sûr!»

Link zum Artikel

«C'est une faute grave de Servette d'avoir aligné Omeragic à Sion»

Link zum Artikel

Voici notre onze idéal en Super League (et il y a deux Servettiens)

Link zum Artikel

Mbappé a-t-il eu raison? L'aimez-vous encore? Dites-nous tout!

Link zum Artikel

Stan Wawrinka avant Roland-Garros: «J'ai une vision à très long terme»

Link zum Artikel

«J'ai un rencard Tinder»: les pires excuses entendues pour rater le foot

Link zum Artikel

Nicola Spirig veut battre un record et fait grincer les puristes

Link zum Artikel

Le football suisse a encore inventé une formule hallucinogène

Link zum Artikel

Qui est le meilleur de tous les temps? Un savant fou a trouvé

Link zum Artikel

Andres Ambühl, le paysan grison devenu une légende du hockey suisse

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Frei-Degen, une collaboration risquée à Bâle entre deux fortes têtes
Le légendaire Alex Frei est de retour au FC Bâle, comme entraîneur principal. Mais la cohabitation avec le président David Degen, un autre fort caractère, pourrait faire des étincelles.

Alex Frei a déjà pris de nombreuses bonnes décisions dans sa vie. En novembre 2019, par exemple, quand il a eu raison de refuser l'offre de Hanovre et de rester au FC Bâle. Les moins de 18 ans, donc, plutôt que la 2e Bundesliga. Autrement dit, une croix sur une jolie promotion. Mais malgré l'opportunité alléchante sur le papier, l'ex-attaquant star a senti le danger pour sa jeune carrière d'entraîneur de rejoindre une équipe dans le chaos.

L’article