DE | FR
Xherdan Shaqiri est convaincu que «cette équipe a un grand avenir».
Xherdan Shaqiri est convaincu que «cette équipe a un grand avenir».Image: AP Pool Reuters
Nati

Shaqiri: «Cette équipe ne sera jamais oubliée»

La Suisse quitte l'Euro en quart de finale et en larmes, après un nouveau morceau de bravoure contre l'Espagne, vainqueur aux tirs au but. Réactions, images et récit d'une autre soirée inoubliable.
02.07.2021, 16:5904.07.2021, 11:31
Team watson
Team watson
Suivez-moi

Xherdan Shaqiri «Nous avons un grand avenir devant nous»

«Nous étions si proches» a regretté Xherdan Shaqiri après l'élimination de la Suisse aux tirs au but face à l'Espagne, en quart de finale de l'Euro. «Mais je dois dire que je n'arrive pas à croire ce que les gars ont accompli! C'est indescriptible ce qu'ils ont apporté sur le terrain pendant 120 minutes, avec un homme en moins. Je suis incroyablement fier de l'équipe.»

Shaqiri a stigmatisé l'arbitrage: «C'est une honte que nous ayons reçu le carton rouge. Bien sûr, c'est difficile de jouer à dix contre ces Espagnols. Et pourtant, nous sommes parvenus à arracher cette séance de tirs au but.»

Et de conclure: «Nous avions déjà remarqué que nous avons déclenché quelque chose avec la victoire contre la France. Merci à tous ceux qui nous ont encouragés de loin. Nous avons réalisé quelque chose d'historique. Cette équipe ne sera jamais oubliée. Nous avons un grand avenir devant nous.»

Yann Sommer «On était prêt à beaucoup souffrir»

«Je suis très fier de l'équipe», a également souligné le gardien Yann Sommer, des larmes dans les yeux. «On s'était dit avant le match: «ça va être compliqué, il faudra beaucoup souffrir, beaucoup courir, bien fermer les espaces». Le carton rouge était dur, bien sûr. Mais je pense que nous avons bien su gérer la situation. C'est dommage que nous n'ayons pas réussi à passer l'épaule lors de la séance de tirs au but.»

La Suisse quitte l'Euro sur un nouveau morceau de bravoure

L'équipe de Suisse a manqué de très peu un deuxième exploit consécutif à l'Euro.Tombeuse de la France aux penalties lundi, la sélection de Vladimir Petkovic a échoué dans ce même exercice face à l'Espagne, en quart de finale à St-Pétersbourg. Elle s'est inclinée 3-1 aux tirs au but.

Cet échec laissera un goût extrêmement amer. Menée dès la 8e à la suite d'un autogoal de Denis Zakaria, la Suisse avait trouvé les ressources pour égaliser à la 68e, grâce à Xherdan Shaqiri. Mais l'expulsion de Remo Freuler (77e) a coupé l'élan d'une équipe qui avait le vent en poupe.

Freuler reçoit un carton rouge pour un tacle des deux pieds.
Freuler reçoit un carton rouge pour un tacle des deux pieds.

La Suisse a ensuite fait le dos rond, Yann Sommer multipliant les parades de grande classe dans une prolongation à sens unique. Mais la séance de tirs au but a viré au cauchemar. Fabian Schär, Manuel Akanji et Ruben Vargas ont successivement manqué leur tentative. Cette série avait pourtant démarré de manière idéale pour les Helvètes, Sergio Busquets ayant manqué le premier penalty.

Suisse - Espagne 1-1 ap (1-1 0-1)

L'Espagne s'impose 3-1 aux tirs au but.
Arena St-Pétersbourg. 24 764 spectateurs.
Arbitre: M. Oliver (Ang).
Buts: 8e Zakaria (autogoal) 0-1. 68e Shaqiri 1-1.
Suisse: Sommer; Widmer (100e Mbabu), Elvedi, Akanji, Rodriguez; Zakaria (100e Schär), Freuler; Embolo (23e Vargas), Shaqiri (81e Sow), Zuber (90e Fassnacht); Seferovic (81e Gavranovic).
Espagne: Simon; Azpilicueta, Laporte, Pau Torres (113e Thiago), Jordi Alba; Koke (90e Llorente), Busquets, Pedri; Ferran Torres (91e Oyarzabal), Morata (54e Moreno), Sarabia (46e Olmo).
Notes: La Suisse sans Xhaka (suspendu) et Mehmedi (blessé). 21e Embolo sort sur blessure. 77e Expulsion de Freuler. Avertissements: 67e Widmer. 90e Laporte. 120e Gavranovic.

Tirs au but

Et c'est reparti pour une crise cardiaque... Cette fois, au contraire de la France, ce sont les Espagnols qui tirent les premiers et bénéficient d'un petit avantage psychologique.

  • 🇪🇸 Busquets ❌ Poteau
  • 🇨🇭 Gavranovic ✅
  • 🇪🇸 Olmo ✅
  • 🇨🇭 Schäer ❌ Trop mou: Simon arrête
  • 🇪🇸 Rodri ❌ Arrêt de Sommer
  • 🇨🇭 Akanji ❌ Arrêt de Simon
  • 🇪🇸 Moreno ✅
  • 🇨🇭 Vargas ❌ Au-dessus
  • 🇪🇸 Oyarzabal ✅

Suisse - Espagne, en quelques stats

Revivez les temps forts d'un match complètement fou

Récit, statistiques et vidéos: on redéroule la bobine depuis la fin. 🎬

L'assaut continue

L'Espagne continue d'attaquer de tous les côtés, mais la Suisse défend avec beaucoup d'énergie. Et Sommer multiplie les arrêts. Le match prend la direction des tirs au but.

Sommer décisif

Arrêt décisif de Sommer face à Moreno, à bout portant. Toujours plus pressante, l'Espagne se crée des occasions avec Olmo, qui a amené beaucoup de variété dans les appels. Côté suisse, Widmer est passé tout près d'un deuxième carton rouge. Les minutes passent, la Nati résiste comme elle peut...

La Suisse s'accroche

A dix, la Suisse s'accroche courageusement et parvient même à défier la défense espagnole, toujours aussi inquiétante et facilement prise de vitesse. Prolongations!

Carton rouge contre Freuler!

Le milieu de terrain est expulsé directement pour un tacle dangereux sur Moreno. La VAR vérifie et valide. La Suisse va devoir continuer à dix, et sans Shaqiri, remplacé par Gavranovic.

Shaqiri égalise

Grosse mésentente entre Laporte et Pau Torres, à l'angle de leurs seize mètres. Freuler s'empare du ballon et adresse une nouvelle passe décisive à Shaqiri, qui adresse un tir croisé à ras de terre (68e).

Gérard Castella, qui a décrypté l'équipe d'Espagne pour watson, avait vu juste: la défense centrale espagnole est très vulnérable.

Zakaria proche du 1-1

La tête du Genevois passe tout près du poteau, tandis que Zuber tente un petit pointu aux cinq mètres (64e). La Suisse monte (un peu) en puissance.

Petkovic s'ajuste

Widmer recule d'un cran, la Suisse évolue désormais en 4-2-3-1. Du côté espagnol, Moreno remplace Morata, alors que Olmo a remplacé Sarabia à la pause.

Frustration à la mi-temps

Après 45 minutes, la Suisse est menée 1-0 au terme d'une performance relativement frustrante, où elle a concédé peu d'occasions, ne s'en est pas procuré davantage, et a subi le faux rythme d'une équipe d'Espagne très pragmatique, toute en maîtrise et en pressing.

Suisse - Espagne, en stats

Faux rythme

La Suisse réussit quelques incursions dans les seize mètres espagnols, mais sans se procurer de réelles occasions. Un faux rythme s'installe, qui semble satisfaire l'Espagne et son jeu de possession. Toujours 1-0 pour une Roja qui a la maîtrise du match.

Embolo sort sur blessure

L'attaquant se tient la cuisse après ce qui ressemble à un faux mouvement. Il est remplacé par Vargas (21e).

Image: KEYSTONE

Autogoal de Zakaria: 0-1!

Première occasion pour l'Espagne à la 8e minute de jeu et déjà un but. Koke tire le corner sur la droite, mais son ballon est trop haut pour la tête de Laporte. Seul aux vingt mètres, Jordi Alba frappe de volée, du gauche. La balle est malencontreusement déviée par Zakaria.

L'Espagne s'installe

Comme prévu, l'Espagne fait tourner le ballon et prend ses aises dans la moitié de terrain adverse; sans danger pour l'instant, mais les Suisses courent dans le vide.

C'est parti

Les équipes pénètrent dans le stade Krestovski de St-Petersbourg, où l'UEFA annonce 26 000 spectateurs, dont 500 espagnols et 600 suisses.

L'autre exploit du siècle

Il faut préciser que cette victoire est la seule de la Suisse dans toute l'histoire de ses confrontations avec l'Espagne: 22 matches, 16 défaites, 8 nuls. Mais il faut préciser aussi que la Suisse n'a perdu qu'un seul de ses quatre derniers duels avec la Roja (1 victoire, 3 nuls).

La Suisse avec Zakaria

Comme pressenti, Vladimir Petkovic remplace son capitaine Granit Xhaka, suspendu, par Denis Zakaria. Le Genevois du Borussia Mönchengladbach aura la lourde responsabilité de préserver les équilibres au milieu du terrain.

Pour le reste, Petkovic maintient son 3-4-2-1 avec un trio inversé en attaque: Seferovic évolue seul en pointe, où il est encadré par Shaqiri et Embolo qui, comme contre la France, conserve une position plus reculée, afin de mieux exploiter sa vitesse et sa force de percussion.

La compo de la Suisse

L'Espagne avec Alba

Pas de surprise dans le camp espagnol, où Luis Enrique maintient sa confiance à l'équipe qui a battu la Croatie 5-3. Seuls changements, mais ils étaient attendus: Jordi Alba retrouve sa place sur le côté gauche de la défense (en lieu et place de José Luis Gaya), tandis que Pau Torres remplace Eric Garcia dans l'axe.

La compo de l'Espagne

Extrait de la conférence de presse d'avant-match

Un journaliste
Avez-vous vu une meilleure équipe que la vôtre depuis le début du tournoi?
Luis Enrique, sélectionneur de l'Espagne
Non.

Les chiffres clés

Image: KEYSTONE

Le tableau

Plus d'articles sur le sport

Montrer tous les articles
La moitié des volleyeuses refuse le vaccin, le VBC La Suze sombre
L'équipe du jura bernois (1re ligue) est en fâcheuse posture, car elle ne peut plus compter sur ses antivax, le Conseil fédéral n'autorisant la pratique qu'aux joueuses vaccinées ou guéries. Du coup, celles qui attrapent le Covid sautent de joie: une fois rétablies, elles pourront enfin retrouver les terrains et aider leurs coéquipières.

Le VBC La Suze s'est incliné sèchement en trois sets contre Cheseaux II le week-end dernier. Un tel revers aurait été embêtant pour un candidat à la montée, mais cela fait plusieurs semaines que les filles du Jura bernois n'ont plus cette ambition. 9es de leur championnat, elles espèrent désormais se maintenir en 1re ligue. «On visait bien mieux que ça. Nous sommes passées d'un immense objectif à pas grand-chose», reconnaît la joueuse et assistante Mandy Wigger.

L’article