DE | FR
Binta Ndiaye lors de son sacre aux Championnats d'Europe M21 en août dernier.
Binta Ndiaye lors de son sacre aux Championnats d'Europe M21 en août dernier.
capture d'écran instagram

La jeune Vaudoise Binta Ndiaye médaillée aux Mondiaux M21 de judo

La jeune vaudoise Binta Ndiaye, 17 ans, a gagné la médaille de bronze des Mondiaux M21 de judo mercredi à Olbia, en Sardaigne. Elle rêve désormais des Jeux olympiques.
07.10.2021, 14:4807.10.2021, 16:59
Suivez-moi

«Je n'ai pas du tout dormi la nuit après ma médaille, tellement il y avait de l'émotion et de l'adrénaline!». Mais ce jeudi matin, Binta Ndiaye a eu le temps de reprendre ses esprits. Sa voix calme et posée au bout du fil le prouve. Mercredi, cette jeune Vaudoise a décroché le bronze aux Championnats du monde M21 de judo à Olbia, en Sardaigne, dans la catégorie -52 kg. Une formidable performance, d'autant plus que la résidente du Mont-sur-Lausanne vient de fêter – seulement – ses 17 ans.

Comme une pro 🧠🎙️

Très mature sur le tatami, l'étudiante au gymnase Auguste Piccard à Lausanne l'est aussi à l'interview. «J'ai pris combat après combat, j'étais focalisée sur chacun d'entre eux sans penser à la médaille», analyse-t-elle à la manière d'un footballeur ou hockeyeur pro, rompu à ce genre d'exercice et aussi conscient de l'importance de la gestion mentale dans une telle compétition.

Il faut dire qu'au niveau des relations avec les médias, Binta Ndiaye est à bonne école. Et pour cause: Son papa, Abdoulaye Penda Ndiaye, est journaliste chez watson. Vous avez eu la chance de découvrir sa fine plume et son professionnalisme le mois dernier. Son abnégation aussi, à gratter des informations pour vous tenir le mieux possible au courant de l'actualité.

Talent précoce, Binta Ndiaye avait décroché l'or lors de sa première compétition en 2013.
Talent précoce, Binta Ndiaye avait décroché l'or lors de sa première compétition en 2013.
image: famille Ndiaye

Un trait de caractère qu'il a réussi à transmettre à sa fille. «Avant la finale pour la troisième place, je me suis dit: "C'est la médaille ou rien!"», raconte Binta Ndiaye. Elle l'a décrochée en battant l'Azérie Sabina Aliyeva. Au final, la Vaudoise n'aura perdu qu'un seul combat – sa demie contre la Française Chloé Devictor, future lauréate – sur les cinq qu'elle a disputés dans ces Championnats du monde.

Cet exploit, la Suissesse le doit aussi à sa confiance:

«Avant la compétition, je savais que j'étais capable de décrocher une médaille»
Binta Ndiaye

Binta Ndiaye avait de quoi le croire: elle a remporté il y a deux mois les championnats d'Europe M18.

Objectif JO de Paris 2024

La judokate rêve désormais de nouvelles médailles mondiales et européennes, et surtout des Jeux olympiques de Paris en 2024. «Il y a peu de différence athlétique entre les M21 et la catégorie élite, alors j'espère pouvoir combattre dans celle-ci d'ici l'année prochaine déjà», avoue-t-elle.

Avant de retourner sur le tatami, Binta Ndiaye va s'accorder quelques jours de repos après avoir enchaîné les compétitions depuis juin. Elle profitera de passer du temps avec sa famille, notamment ses deux soeurs Awa et Sira, qui sont ses... triplées. Elles sont, elles aussi, des sportives aguerries, respectivement en athlétisme et en danse hip-hop. Décidément, il y a beaucoup de talent dans la famille Ndiaye!

Plus d'articles sur le sport

Montrer tous les articles

Rhubarbe, le chien qui adore la moto

1 / 10
Rhubarbe, le chien qui adore la moto
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Les jeunes veulent échapper aux diktats du sport. Quel cirque!

La pratique de cette discipline est en fort développement chez les jeunes. Fun, accessible, variée et surtout sans compétition, elle comble les aspirations des Romands.

La statistique est impressionnante: en dix ans, le nombre d'écoles de cirque en Suisse romande a plus que doublé. Il est passé d'une trentaine à 80. Autre preuve de cet essor, apportée par la Radio Télévision Suisse (RTS): les stages proposés aux jeunes durant l'été sont complets. Et ce n'est pas un hasard si cette activité hybride entre le sport et les arts plaît aujourd'hui autant.

«Le cirque est vraiment dans l’ère du temps», analyse Yukie Vauthey, directrice de l'école de cirque de …

Lire l’article
Link zum Artikel