Sport
Valais

David Bettoni interrogé par RMC sur son aventure au FC Sion

ARCHIVBILD ZUM TRAINERWECHSEL BEIM FC SION --- L'entraineur du FC Sion David Bettoni lors de la rencontre de football de Super League entre FC Sion et FC Winterthur ce samedi 6 mai 2023 au stade  ...
David Bettoni, qui est resté en poste du 6 mars au 15 mai, est bien obligé de reconnaître que, «si on regarde tout ce qu'il y a autour, on n'y va jamais».Image: KEYSTONE

«Qu'est-ce que tu es allé faire dans cette galère, David?»

Une semaine après son départ du FC Sion, David Bettoni a répondu aux questions de journalistes français curieux de son aventure valaisanne.
23.05.2023, 12:0523.05.2023, 12:18
Team watson
Team watson
Suivez-moi
Plus de «Sport»

«Salut David!» Lundi soir, l'équipe de «Génération After» sur RMC a lancé un coup de fil à l'ancien coach du FC Sion. L'idée était de prendre des nouvelles, mais aussi de comprendre, comme le dit le journaliste Fred Hermel, ce que David Bettoni était allé faire «dans cette galère». «Tu savais que c'était un club très compliqué, avec un président compliqué, est-ce que tu ne regrettes pas de t'être mis dans cette fourmilière?»

Bettoni, qui est resté en poste du 6 mars au 15 mai, est bien obligé de reconnaître que, «si on regarde tout ce qu'il y a autour, on n'y va jamais». Mais l'ancien assistant de Zinédine Zidane au Real Madrid assure n'avoir jamais regretté sa décision de signer en Suisse. «Je voulais être le coach principal d'une équipe. Et puis, sauver un groupe en difficulté représentait un challenge.»

Une équipe diminuée physiquement

Avec deux victoires en dix matchs, le technicien le sait: «Les résultats n'ont pas validé le travail accompli.» Il se trouve toutefois quelques circonstances atténuantes. «Avec le staff, on est arrivé dans une situation où l'équipe était en difficulté au niveau comptable, mais aussi physique». Et d'étayer:

«En Valais, les conditions d'entraînement sont très compliquées. Dès qu'il pleut, que c'est gelé, il n'y a plus de terrain, donc on allait souvent s'entraîner dans deux ou trois endroits différents. La préparation physique d'après Coupe du monde a été difficile. On me l'avait dit et je l'ai vu tout de suite.»
Le nouvel entraineur du FC Sion David Bettoni, droite, parle a ses joueurs, de gauche a droite, Kevin Halabaku, Numa Lavanchy et Gilles Richard lors de son premier entrainement de l'equipe de foo ...
Bettoni lors d'une séance d'entraînement.Image: KEYSTONE

«DB» était aussi le troisième entraîneur de la saison à la Porte d'Octodure, ce qui n'a pas joué en sa faveur. «Il fallait remettre des bases technico-tactiques, parce que ce n'est pas facile pour des joueurs d'entendre trois discours différents en si peu de temps.»

Surtout dans un contexte d'urgence permanent. Car Bettoni a aussi dû gérer «l'aspect mental» d'un groupe qui n'était pas programmé pour se battre contre la relégation, et qui lutte pour sa survie en Super League depuis plusieurs semaines maintenant.

Le classement

Image
Image: TXT

Mais il le répète encore une fois:

«Je ne regrette pas du tout mon aventure à Sion. C'était une opportunité d'apprendre des choses et d'en apporter à l'équipe aussi. Si c'était à refaire, je le referais»

La gestion du «cas Balotelli»

David Bettoni est aussi revenu, forcément, sur sa cohabitation avec Mario Balotelli. «Je l'ai traité comme les autres, sachant qu'il y a quand même une manière de faire quand on a dans son groupe un footballeur qui a joué dans de grands clubs. Il a fallu aussi tenir compte de ses problèmes de genou, et donc régler un peu ses entraînements.»

Le Français suit désormais les résultats du FC Sion à distance. «Je suis de tout coeur avec cette équipe et ces joueurs», assure-t-il, alors que lui non plus ne sait pas de quoi son avenir sera fait. «Cette expérience en Valais ne vous a pas coupé l'envie d'être coach numéro un?», demande un journaliste de RMC. La réponse du Lyonnais fuse: «Non, pas du tout! On s'est séparé d'un commun accord avec le président. On sait que les résultats sont le nerf de la guerre dans le football.»

L'entraineur du FC Sion David Bettoni reagit lors de la rencontre du championnat de football de Super League entre le FC Sion et le Grasshopper Club Zuerich, GC, le samedi 18 mars 2023 au stade d ...
Un petit côté Pierluigi Collina.Image: KEYSTONE

«DB» n'a pas obtenu suffisamment de points pour sortir le FC Sion de la zone rouge, c'est certain, mais il insiste sur le travail qu'il a mené en coulisses. «Le président, compte tenu de mon expérience au Real, m'avait demandé de restructurer le domaine sportif. On avait essayé de mettre des choses en place, dans le médical et le domaine de la préparation/récupération physique. On a fait beaucoup en peu de temps.»

L'entraîneur l'assure: «Je vais continuer à croire en moi et rebondir rapidement.» Il rêve de trouver un poste en France. «Un club de Ligue 1 m'avait approché en octobre dernier, mais je n'avais pas pu accepter pour des raisons personnelles.» Le voici prêt désormais à relever un nouveau défi.

(jcz)

Plus d'articles sur le sport

Montrer tous les articles
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Ce coureur cycliste a fait n'importe quoi
Vainqueur du maillot cyclamen récompensant le meilleur sprinter du Giro, Jonathan Milan a complètement raté sa célébration.

«Qui aurait pu penser que le pire ennemi de Jonathan Milan serait une bouteille de Prosecco?!» Sur le réseau social «X», le community manager du Tour d'Italie n'a pas manqué d'égratigner (avec humour et affection) le meilleur sprinter de la course rose.

L’article