Sport
FC Sion

Football: Sion lésé par l'arbitrage contre Zurich?

The referee Esther Staubli gestures, during the Challenge League soccer match of Swiss Championship between FC Stade-Lausanne-Ouchy and Yverdon Sport FC, at the Stade Olympique de la Pontaise stadium, ...
L'arbitre Esther Staubli a été très sollicitée, dimanche à Tourbillon.Image: KEYSTONE

Sion a-t-il été lésé par l'arbitrage contre Zurich? On a vérifié

La défaite des Valaisans (0-1), dimanche à domicile, a fait naître un sentiment d'injustice chez les fans sédunois. On a décortiqué chaque action litigieuse.
06.02.2023, 06:2306.02.2023, 08:10
Suivez-moi
Plus de «Sport»

23e minute: penalty non sifflé pour Zurich

Le score est encore de 0-0 lorsque Baltazar intervient dangereusement sur Dzemaili dans sa propre surface de réparation. Le défenseur valaisan est en retard et déséquilibre le Zurichois juste après sa frappe. L'arbitre Esther Staubli ne réagit pas mais la VAR, pilotée par Lionel Tschudi, intervient et vérifie s'il y a matière à siffler penalty ou non.

Image

Aux commentaires, Steven Lang fait tout de suite le rapprochement avec une action ayant eu lieu la veille entre Saint-Gall et Servette. «C'est un peu à l'image de Jérémy Frick samedi, lorsque le portier grenat est arrivé lancé dans les pieds de Jérémy Guillemenot.»

39e minute de jeu, samedi à Saint-Gall: le gardien du Servette est en retard et fait faute alors que le ballon est déjà aux 6m.
39e minute de jeu, samedi à Saint-Gall: le gardien du Servette est en retard et fait faute alors que le ballon est déjà aux 6m. Image: blueSport

A Saint-Gall, l'arbitre Fedayi San avait sifflé penalty en faveur des Brodeurs. A Sion, cette fois, Esther Staubli décide de ne rien sanctionner. Le jeu se poursuit. «Même si c'est moins flagrant que samedi à Saint-Gall, ça aurait pu être sifflé, fait justement remarquer le commentateur Vincent Rigolet. Baltazar s'en sort très bien.» Les Valaisans aussi.

35e minute: la grossière simulation de Chouaref

Cette action ne se déroule certes pas dans la surface, mais elle témoigne de la façon dont certains footballeurs tentent parfois de piéger les arbitres, et dit beaucoup de l'après-midi compliqué vécu par Esther Staubli. Ici, l'attaquant valaisan tombe tout seul et piège la directrice de jeu qui siffle une faute. Le Zurichois Simic proteste logiquement et écope d'un carton jaune.

Image

Sion obtient un excellent coup-franc à 35m des buts, mais n'en profite pas. Toujours 0-0.

44e minute: un doute subsiste

Après un coup-franc excentré botté par les Sédunois dans la surface de réparation, deux joueurs valaisans réagissent auprès de l'arbitre pour réclamer une faute de main. Mme Staubli ne dit rien et laisse le jeu se poursuivre, tandis qu'un message apparait à l'écran: «Penalty review in progress». L'assistance vidéo intervient.

Image
Image: blueSport

Au ralenti, le ballon semble en effet être dévié par le bras d'un défenseur alémanique, mais les images proposées aux téléspectateurs ne leur permettent pas de se faire un avis précis. L'arbitre de la VAR coupe court aux interprétations et décide qu'il n'y a rien.

46e minute: un doute subsiste (bis)

Une poignée de secondes plus tard, c'est Marchesano qui s'écroule dans la surface de réparation du FC Sion. Encore une fois, Mme Staubli ne se manifeste pas; encore une fois, la VAR intervient pour checker l'action et, encore une fois, décide qu'il n'y a pas matière à poursuivre les investigations. Impossible sur ce coup de se faire une idée, aucun ralenti n'étant proposé aux téléspectateurs. C'est la mi-temps. Le score est de 0-0.

54e minute: penalty évident (mais non sifflé) pour Sion

Itaitinga plonge dans la surface et déborde Marc Hornschuh, qui touche le ballon de la main. Le jeu pourtant continue. Steven Lang est incrédule. «Je ne comprends pas, grince-t-il. Pour moi, il y a faute à 1000% et penalty. Itaitinga était passé et le défenseur freine le ballon en le touchant de la main.»

Le moment exact lors duquel Hornschuh touche le ballon fautivement.
Le moment exact lors duquel Hornschuh touche le ballon fautivement. Image: blueSport
La même action sous un autre angle.
La même action sous un autre angle.Image: blueSport

Chose incroyable: la scène n'est même pas visionnée à la VAR. Or c'est très clair: Sion aurait dû obtenir un penalty sur cette action.

57e minute: penalty évident (et cette fois sifflé) pour Zurich

Reto Ziegler contre le ballon du bras dans sa surface. Mme Staubli, pourtant idéalement placée, ne siffle rien mais est appelée une nouvelle fois par la VAR. Sur les images, le penalty semble indiscutable. «Il y a main, oui. Mais on fait quoi?, interroge Steven Lang. Sur l'action précédente aussi, il y avait une main tout aussi claire et nette du FCZ.» Le consultant est outré et lâche:

«C'est scandaleux (...) Je n'ai pas de problème à ce qu'on donne ce penalty à Zurich, mais dans ce cas, il aurait fallu donner l'autre aussi à Sion. C'est incompréhensible.»

Jonathan Okita s'avance et trompe Lindner pour l'ouverture du score. Zurich mène 1-0.

Zuerichs Jonathan Okita versenkt den Penalty zum 0:1 im Fussball Meisterschaftsspiel der Super League zwischen dem FC SIon und dem FC Zuerich, am Sonntag, 5. Februar 2023 im Stadion Tourbillon in Sion ...
L'attaquant a pris le portier valaisan à contre-pied.Image: KEYSTONE

70e minute: pas de faute

Sion presse pour égaliser. Sur un deuxième ballon, une frappe valaisanne semble toucher un bras zurichois. C'est en tout cas ce que réclament les Sédunois mais en revoyant les images, on s'aperçoit qu'il n'y avait pas la moindre faute.

En conclusion: non, Sion n'a pas été lésé par l'arbitrage

Le club de Tourbillon s'est finalement incliné 1-0 et s'il a perdu, c'est surtout parce qu'il n'a pas été capable de créer le danger devant le but adverse. Il aurait certes dû obtenir un penalty en seconde mi-temps, mais le FC Zurich en aurait aussi mérité un en première période. La défaite de Sion, l'équipe la plus faible à domicile cette saison (8 points pris en 10 matchs), est celle du jeu et ce n'est pas une bonne nouvelle pour les supporters valaisans, car c'est encore plus difficile à encaisser que le sentiment d'injustice.

Qu'en pensez-vous? Le FC Sion méritait-il mieux?

Plus d'articles sur le sport

Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
La médaille du marathon de Boston «dégoûte» les participants
Plusieurs coureurs de la course mythique, qui se tiendra le 15 avril prochain, n'ont pas caché leur déception en découvrant le tout nouveau look de la médaille qui honore les finishers.

C'est une tradition qui ravit les participants du marathon de Boston depuis plus de 40 ans: sitôt franchi la ligne d'arrivée, pouvoir glisser autour du cou la fameuse médaille ornée d'une licorne dorée, logo historique de la la Boston Athletic Association. Une pratique que bon nombre de marathons ont adoptée par la suite à travers le monde.

L’article