Sport
FC Sion

Pourquoi Yverdon pourrait s'exiler au stade de Tourbillon

Yverdon pourrait s'exiler à Sion: pourquoi pas à Lausanne ou Neuchâtel?

Si YS est promu en Super League, la Municipalité devra procéder à des travaux au stade. Le club nord vaudois jouerait alors à Tourbillon. Il nous explique pourquoi.
12.05.2023, 12:0012.05.2023, 12:01
Suivez-moi
Plus de «Sport»

Yverdon Sport est tout proche d'une promotion en Super League. À quatre journées de la fin et avant de recevoir Thoune samedi (18h), le club vaudois possède six points d'avance sur ses deux poursuivants. Un matelas confortable qui lui permet de faire de beaux rêves.

Les deux premiers sont promus, le troisième est barragiste.
Les deux premiers sont promus, le troisième est barragiste.Image: TXT

D'autres dorment un peu moins bien: ce sont ceux qui devront mettre le stade Municipal aux normes en cas de promotion. Des travaux (pour améliorer l’éclairage et la sécurité) qui auraient lieu cet été et qui devraient s'opérer en urgence.

Le début de saison prochaine d'YS pourrait en être impacté. Le club nous explique les trois cas de figure possibles s'il rejoint l'élite:

  1. Le scénario le plus probable est que les travaux soient finis à temps et qu'Yverdon puisse jouer normalement chez lui.
  2. Si les travaux ont un peu de retard, le club pourrait demander à la Ligue de jouer ses premiers matchs à l'extérieur.
  3. Si les aménagements nécessitent un mois supplémentaire ou davantage, il devrait alors recevoir ses premiers adversaires loin de son domicile.

Dans le dossier de licence qu'il dépose à la Ligue, chaque club doit mentionner un stade de remplacement, une solution de secours en quelque sorte, et ceci peu importe que l'éventualité de devoir s'y déplacer soit grande ou non. Yverdon Sport a choisi le stade de Tourbillon. Une décision qui interroge lorsque l'on sait que Sion est à 129 km de la cité thermale alors que Lausanne (37 km) et Neuchâtel (41 km) sont bien plus proches.

Pourquoi n'a-t-il pas préféré le domicile de ses «voisins»?! La réponse, c'est Loris Tschanz, le chef de presse d'YS, qui nous la donne:

«Nous avions peu de temps à disposition pour compléter notre dossier, et il nous fallait l'autorisation de toutes les parties concernées, donc des responsables et utilisateurs du stade de remplacement. Or il était compliqué pour nous d'obtenir une réponse de Lausanne dans les délais et les discussions à Neuchâtel étaient moins fluides que celles avec Sion. Bienne aurait été une solution crédible, mais les autorités n'étaient pas très réceptives.»

Les contacts avec Sion ont été facilités par Marco Degennaro, le directeur général d'YS et ancien dirigeant du club valaisan.

Marco Degennaro, CEO des FC Sion, kommentiert die Beschluesse der ausserordentliche Generalversammlung der Swiss Football League, am Freitag, 29. Mai 2020 vor dem Stade de Suisse in Bern. (KEYSTONE/Al ...
Marco Degennaro.Image: KEYSTONE

«La volonté de notre équipe était aussi de continuer à jouer sur une pelouse naturelle», ajoute Loris Tschanz. Or Tourbillon en est pourvu.

À ce stade, Yverdon Sport pense surtout à valider sa promotion. Mais il espère aussi que l'an prochain, il n'aura besoin de disputer que deux parties en Valais: quand il devra affronter le FC Sion à l'extérieur.

Trois footballeurs romands font le buzz sur TikTok
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Pourquoi le FC Bâle peut rêver d'un retour de Shaqiri
Le néo-retraité avec la Nati ne se plaît plus à Chicago et veut rentrer en Europe. Son club formateur a de bonnes raisons d'espérer qu'il revienne à la maison.

Pour saluer la fin de carrière internationale de Xherdan Shaqiri, le FC Bâle a posté lundi sur les réseaux sociaux une photo de l'ancien numéro 23 de la Nati. Les fans se sont emballés. «Enfin!!!», ont commenté certains d'entre eux, interprétant cet hommage comme un retour du prodige dans le club de ses débuts.

L’article