DE | FR
Marco Verratti (numéro 6) et Federico Chiesa avaient la tête basse après leur match nul contre la Bulgarie (1-1) jeudi soir à domicile.
Marco Verratti (numéro 6) et Federico Chiesa avaient la tête basse après leur match nul contre la Bulgarie (1-1) jeudi soir à domicile. image: keystone

Adversaire de la Nati dimanche, l'Italie a perdu des plumes

Chez elle, la Squadra azzurra n'a pas réussi à faire mieux que match nul (1-1) contre la modeste Bulgarie dans les qualifs pour le Mondial 2022. La Suisse recevra dimanche des Transalpins moins en confiance que prévu.
03.09.2021, 07:0103.09.2021, 15:32
Suivez-moi

L'Italie voulait fêter son titre de championne d'Europe devant son public avec une victoire. Mais 53 jours après son sacre, les choses ne se sont pas passées comme prévu à Florence jeudi soir. La Squadra Azzurra n'a pas réussi à battre la Bulgarie (1-1).

Ce match nul des Transalpins face à une formation de second plan (75e au classement FIFA, et qui comptait deux défaites et un nul dans le groupe avant ce match) fait les affaires de l'équipe de Suisse: elle accueillera l'Italie dimanche soir à Bâle. Les hommes de Murat Yakin ne comptent que quatre points de retard sur les champions d'Europe avec deux matches en moins.

Après ce faux pas, les Azzurri se déplaceront sur les bords du Rhin avec moins de confiance et davantage de pression.

A l'heure des interviews, c'est logiquement les regrets qui prédominaient dans le camp italien:

«Physiquement, on était bien, il fallait être plus précis, c'est tout. Évidemment, cela aurait été mieux de gagner, c'est clair, et dimanche il y a match important, il faudra gagner»
Roberto Mancini, sélectionneur de l'Italie
«C'est dommage, parce qu'on voulait célébrer le titre du 11 juillet avec une victoire devant nos supporters. En seconde mi-temps, on a eu quatre ou cinq occasions, le gardien (bulgare) était en forme. Mais l'esprit de l'Euro était là. On ira en Suisse pour gagner»
Leonardo Bonucci, défenseur de l'italie

On peut comprendre cette amertume: les vainqueurs du dernier Euro ont outrageusement dominé cette partie, avec 71% de possession de balle, 28 tirs (8 cadrés) et 11 corners. D'autant plus qu'ils avaient ouvert le score dès la 16e minute, sur une belle frappe à ras-de-terre de Federico Chiesa à l'entrée des seize mètres. Les joueurs des Balkans ont répliqué par Atanas Iliev à la 39e.

Le but de Chiesa et les highlights du match

Record égalé

Malgré ce premier coup d'arrêt pour la troupe de Roberto Mancini dans ces éliminatoires après trois victoires, elle a égalé le record d'invincibilité (35 matchs consécutifs sans perdre). Il appartenait jusqu'à maintenant à l'Espagne (établi entre 2006 et 2009) et au Brésil (1993-1996).

Le dernier revers transalpin a eu lieu le 10 septembre 2018 (0-1 au Portugal). A la Suisse désormais d'éviter dimanche que les Italiens puissent devenir seuls détenteurs de ce record.

Résultats et classement du groupe C

source: rts

Dans l'autre partie du groupe jouée jeudi soir, l'Irlande du Nord est allée s'imposer largement 4-1 en Lituanie et ont du même coup fêté leur première victoire. Les Britanniques accueilleront la Nati mercredi.

Plus d'articles sur le sport

Montrer tous les articles

50 ans du suffrage féminin

1 / 15
50 ans du suffrage féminin
source: archives sociales suisse
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Mondial: La pénurie de Panini en Amérique du Sud inquiète les autorités
Les kiosques n'ont plus d'autocollants à cause de l'hallucinante ferveur et de problèmes de livraison. Parents en colère, marché noir vicieux: les politiciens sont obligés de réagir.

Panini est une religion. Une religion mondiale avec de nombreux dieux. Des dieux du football, immortalisés dans des albums. Et les fidèles sont prêts à donner leur chemise pour obtenir les vignettes autocollantes de ces dieux.

L’article