Sport
Tennis

US Open 2022: Des balles différentes entre femmes et hommes

La Polonaise Iga Swiatek, numéro une mondiale, s'est insurgée au sujet des balles différentes entre hommes et femmes à l'US Open 2022.
La Polonaise Iga Swiatek, numéro une mondiale, s'est insurgée au sujet des balles différentes entre hommes et femmes à l'US Open 2022. image: keystone/shutterstock

A l'US Open, des balles différentes entre femmes et hommes: ça énerve!

Le Grand Chelem new-yorkais est le seul à faire jouer les joueuses avec d'autres balles, plus légères, que les hommes. La numéro une mondiale, Iga Swiatek, est fâchée contre cette décision, qui n'a selon elle aucune justification.
25.08.2022, 11:4625.08.2022, 12:03
Suivez-moi
Plus de «Sport»

C'est un détail que les spectateurs et téléspectateurs du prochain US Open (du 29 août au 11 septembre 2022) ne remarqueront certainement pas, mais qui a des conséquences importantes: les femmes et les hommes ne joueront pas avec le même modèle de balles.

Le tournoi new-yorkais est le seul parmi les quatre du Grand Chelem a faire cette distinction. Les balles des joueuses – des «Wilson Regular Duty» – seront rendues plus légères par une couche de feutre plus fine. Les raisons? Accélérer le jeu et éviter des blessures au bras.

epa10048102 Iga Swiatek of Poland in action against Alize Cornet of France during their Women's third round match at the Wimbledon Championships, in Wimbledon, Britain, 02 July 2022. EPA/KIERAN G ...
A l'US Open, Iga Swiatek tentera de décrocher un troisième titre du Grand Chelem, malgré un modèle de balles qu'elle tient en horreur. Image: keystone

Mais ce choix et ses justifications ont fait réagir violemment certaines joueuses, apparemment pas du tout contentes d'être considérées comme des êtres plus faibles. Parmi elles, Iga Swiatek, numéro une mondiale. «Je ne comprends pas pourquoi nos balles sont différentes de celles des hommes», s'est insurgée la Polonaise. Elle ne voit plus aucune raison de faire une distinction:

«Il y a quinze ans, les joueuses se blessaient peut-être au coude parce que les balles étaient lourdes mais aujourd'hui, nous sommes préparées physiquement et je ne pense pas que ça puisse arriver. On a beaucoup de puissance dans nos jeux à l'heure actuelle, ce n'est pas comme il y a dix ans quand, à part Serena, les filles jouaient plus lentement.»
Iga Swiatek, numéro une mondiale

Moquerie sur Instagram et avis contraires

Au-delà de sa considération sexiste, ce choix pose problème à certaines joueuses également en termes de confort de jeu. «Ces balles sont horribles», a dégoupillé Iga Swiatek. «Le problème, c'est qu'elles sont plus légères (réd: que les autres sur le circuit) et qu'elles deviennent de plus en plus légères au fil des jeux. Elles volent énormément. Nous faisons plus d'erreurs, c'est vraiment difficile de les contrôler.»

Paula Badosa, of Spain, hits a backhand to Daria Kasatkina, of Russia, at the Mubadala Silicon Valley Classic tennis tournament in San Jose, Calif., Saturday, Aug. 6, 2022. (AP Photo/Godofredo A. Và¡s ...
Paula Badosa n'est pas plus fan qu'Iga Swiatek des «Wilson Regular Duty». Image: keystone

La Polonaise a été soutenue notamment par Paula Badosa, numéro quatre mondiale. «Je suis totalement d'accord. Les conditions ne sont pas favorables pour les joueuses et le spectacle», a écrit l'Espagnole sur Instagram.

«Nous nous plaignons qu'il y ait beaucoup d'erreurs et un manque d'intelligence tactique sur les points. Mais nous avons des courts plus rapides et des balles impossibles à contrôler»
Paula Badosa, numéro quatre mondiale

Elle a aussi publié une storyelle tourne en dérision le choix des organisateurs. On y voit deux paquets de balles, celui des hommes et celui des femmes. La joueuse a ajouté des flèches et du texte: «Les balles avec lesquelles nous jouons (idéales pour terre battue et surface indoor, selon l'étiquette), celles avec lesquelles les hommes jouent (idéales pour un jeu prolongé sur surface dure). PS: Nous jouons sur du dur».

La story en question

Image

Les récents résultats de Swiatek et Badosa expliquent sans doute aussi leur coup de gueule. Tant la Polonaise que l'Espagnole ont raté leur tournoi de Cincinnati (élimination en huitième de finale), où les fameuses balles étaient déjà utilisées. Au contraire de Madison Keys et Petra Kvitova, qui ont atteint les demi-finales et qui... adorent ces balles. «C'est ma balle préférée», s'enthousiasmait Keys.

«Elle part assez vite et je pense qu'elle reste assez constante jusqu'au changement de balles. Elles deviennent un peu plus petites mais ne ralentissent jamais vraiment, ce qui est génial pour moi»
Madison Keys, numéro 20 mondiale

N'en déplaise à l'Américaine, Iga Swiatek et Paula Badosa ont déjà demandé à la Women's tennis association (WTA) et son boss, Steve Simon, que les femmes jouent toujours à l'avenir avec le même modèle que les hommes. «C'est un sujet que nous continuerons à surveiller et dont nous discuterons avec les joueuses et nos équipes techniques», a fait savoir sur ESPN Amy Binder, directrice de la communication de la WTA.

Madison Keys, of the United States, returns a shot to Petra Kvitova, of the Czech Republic, during the Western & Southern Open tennis tournament, Saturday, Aug. 20, 2022, in Mason, Ohio. (AP Photo ...
Madison Keys fera-t-elle mieux cette année que lors de sa finale à l'US Open en 2017? Image: keystone

Pour Swiatek, Badosa et toutes les autres détractrices de la fameuse «Wilson Regular Duty», il s'agira de ne pas trop se focaliser sur le matériel lors du prochain US Open. Ce n'est un secret pour personne, un tournoi du Grand Chelem ne se gagne qu'avec un état d'esprit positif.

La Quéquetterie a pris ses quartiers à Lausanne
1 / 14
La Quéquetterie a pris ses quartiers à Lausanne
source: @instagram laquequetterie
partager sur Facebookpartager sur X
Les bouffistas: Alles Gut! Gemüse Kebab à Genève
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Les Suisses ont choisi qui allait gagner l'Euro (et c'est pas la Nati)
L'Euro débute vendredi et la population suisse ne croit pas à un exploit de l'équipe nationale. Elle voit surtout l'entraîneur Murat Yakin comme un problème. C'est ce que montre un sondage représentatif réalisé par watson.

L'Euro, ça commence vendredi avec le match d'ouverture Allemagne-Ecosse (21h). De son côté, la Suisse entrera en lice samedi face à la Hongrie (15h).

L’article