DE | FR

Battu en finale, Medvedev regrette ses points perdus à... Fantasy

Après sa défaite à Paris-Bercy, le Russe a reconnu la supériorité de Djokovic et déploré le penalty raté d'Aubameyang avec Arsenal. Car il n'y a pas que le tennis dans sa vie.
07.11.2021, 20:5608.11.2021, 06:11

Comment savait-il tout ça, le nom des buteurs, les cartons jaunes, le penalty manqué par Aubameyang, tous les résultats du championnat d'Angleterre de football, alors qu'il disputait une finale au même moment (défaite 3-6, 6-4, 6-4)? Trois minutes après la balle de match, Daniil Medvedev déclarait au micro:

«L'année dernière, je n'étais pas content, même si j'avais gagné le tournoi, parce que j'avais Pierre-Emerick Aubameyang dans mon équipe Fantasy. Et là, je suis encore moins content. Je viens de vérifier mon équipe Fantasy, Aubameyang a raté un penalty et a pris un carton jaune, ça fait beaucoup avec la défaite (ndlr: contre Djokovic). L’an prochain, j’espère revenir ici pour gagner et faire mieux avec mon équipe Fantasy.»

Pour ceux qui l'ignoreraient, Fantasy Premier League est un jeu en ligne basé sur les performances réelles des footballeurs du championnat d'Angleterre, avec une attribution de points en fonction des buts marqués ou encaissés, des passes décisives, des cartons, etc. Watson publie une chronique spécialisée chaque semaine avec le champion suisse Raphaël Crettol.

Fantasy réunit 8,5 millions de joueurs dans le monde, dont de nombreux noms du sport et du show-biz. Daniil Medvedev est de ceux-là: il possède son équipe et la gère consciencieusement. Il participe même à des débats en ligne.

Medvedev raconte sa carrière FPL ici

Le mystère de Bercy n'est pas totalement élucidé. Après avoir revisionné les images au ralenti, les commentateurs d'Eurosport n'excluent pas que Medvedev ait consulté son portable pendant un ou plusieurs changements de côté, puis dès la fin du match. Mais de cette passion, le Russe ne s'est jamais caché:

«Un jour, je veux que les gens puissent aussi parler de moi comme d'un bon manager Fantasy»
Daniil Medvedev

Ce qui est sûr, c'est qu'on n'a pas fini de parler de lui, pour les raisons les plus diverses et saugrenues. (chd)

La grosse bourde du gardien ivoirien coûte la victoire à son équipe
En relâchant un ballon inoffensif, Badra Ali Sangaré a offert le match nul à la Sierra Leone à la 93e minte (2-2). Deux points de perdus qui pourraient avoir des conséquences fâcheuses pour les Ivoiriens dans cette Coupe d'Afrique.

Le football est parfois cruel. C'est ce que doit se dire Badra Ali Sangaré, le gardien de la Côte d'Ivoire, ce dimanche soir.

L’article