DE | FR
Réveil musculaire

Le FC Sion a gardé neuf orteils et demi en Super League

Les footballeurs valaisans ont largement remporté le match aller du barrage jeudi à Thoune (4-1). Sauf très grosse surprise dimanche à Tourbillon, ils évolueront toujours en Super League la saison prochaine.
28.05.2021, 07:2031.05.2021, 06:58
Suivez-moi

C'est quoi le réveil musculaire?

La principale actualité de la nuit commentée tous les matins à 7 heures tapantes, avec juste ce qu'il faut de mouvements d'humeur et d'exercices de style.

Rares sont les supporters du FC Sion à qui il restait des ongles et des espoirs, il y a treize jours. Voyant leur équipe de cœur s'acheminer, week-end après week-end, un peu plus vers la Challenge League, ils se rongeaient les premiers depuis belle lurette. Les seconds s'étaient envolés après cette défaite à Lugano le 15 mai.

Ce soir-là, les joueurs de Marco Walker, fantomatiques, prennent un sec 3-1 au Cornaredo. Ils n'ont plus leur destin en main. Pour éviter la relégation directe, ils doivent gagner leur dernier match contre Bâle tout en comptant sur un faux pas de Vaduz à Zurich... Mais on entend souvent dire que «les choses vont très vite en football». On ne contredira pas cette idée: ce vendredi matin, le FC Sion est quasiment sûr de jouer en Super League la saison prochaine.

Et pour cause: jeudi soir, il a dynamité Thoune dans l'Oberland bernois en match aller du barrage (4-1). Un score qui donne beaucoup d'air et une immense marge de manœuvre aux Sédunois avant le duel retour dimanche à Tourbillon.

S'ils espèrent accrocher les prolongations en Valais, les Thounois devront s'imposer avec trois buts d'écart dans le temps réglementaire (les réussites à l'extérieur ne comptent pas double). Compliquée de base, cette mission deviendra tout simplement impossible si les Bernois n'arrivent pas à faire mieux que leur prestation du match aller.

Christian Constantin avait de quoi être satisfait jeudi soir à Thoune dans les tribunes de la Stockhorn Arena.
Christian Constantin avait de quoi être satisfait jeudi soir à Thoune dans les tribunes de la Stockhorn Arena.
Image: KEYSTONE

Ils n'ont pas été ridicules, ils se sont battus jusqu'au bout – preuve en est la réduction du score à 1-4 de Salanovic à la 89e – et ils auraient même pu (dû) ouvrir la marque rapidement si Chihadeh, seul juste devant la cage de Fickentscher, n'avait pas foiré son coup de tête (6e). Mais les joueurs de Carlos Bernegger sont tombés sur meilleurs qu'eux. Plus solides en défense, davantage tranchants et habiles devant le but adverse, les Valaisans ont prouvé qu'il y avait bel et bien une division d'écart entre les deux équipes.

En plus d'être inspiré, Sion a été appliqué: aucune erreur individuelle, une gestion des nerfs impeccable et une équipe qui s'est battue avec la même intensité de la première à la dernière minute.

La troupe de Tourbillon a aussi pu compter sur ses leaders. A commencer par Guillaume Hoarau. L'attaquant français s'est fait l'auteur d'un doublé. Il a ouvert le score de la tête, après une superbe élévation (13e). Bien aidé par le portier thounois Hirzel très peu à son affaire sur ce coup, l'ex-goleador de Young Boys a trouvé le petit filet. Le Réunionnais a signé un doublé sur le 3-0 en transformant un pénalty – accordé après visionnage de la VAR pour une faute de main – d'une frappe sèche (63e).

Le pénalty transformé par Guillaume Hoarau.
Le pénalty transformé par Guillaume Hoarau.
Image: KEYSTONE

(Longtemps) avant ça, l'ancien thounois Matteo Tosetti avait planté une deuxième banderille dans les jambes de ses ex-coéquipiers (15e). Il a profité de leur désorganisation consécutive au premier but et d'un excellent service de Gaëtan Karlen, très bon sur le synthétique de la Stockhorn Arena. Finalement, Roberts Uldrikis a rappelé qu'il est un attaquant de talent en inscrivant le 4-0 suite à un dribble dans les 16 mètres et une frappe des plus efficaces.

On n'est jamais assez prudent, surtout depuis la fantastique remontada en barrage de Xamax au Brügglifeld d'Aarau, il y a deux ans. Alors on n'écrira pas, aussi par respect pour Thoune, que le FC Sion est d'ores et déjà sauvé. Mais on ne voit pas comment il pourrait être relégué s'il est aussi rigoureux dimanche chez lui que jeudi soir dans l'Oberland bernois.

Les supporters du FC Sion ce vendredi matin

Plus d'articles sur le sport

Montrer tous les articles

Awww! Voici des animaux mignons!

1 / 27
Awww! Voici des animaux mignons!
source: imgur
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Réveil musculaire

«Gagner moche», l'oxymore des winners

Vous avez bien dormi? Remettez votre esprit en alerte avec des infos à parcourir et des questions à soulever.

Le HC Davos a tiré 53 fois au but contre 18 pour Berne, hier soir lors du match décisif des pré-playoffs. Score final: 3-0 pour les Bernois. Dans le sport, on appelle ça «une leçon de réalisme» ou «une anomalie statistique», selon le camp dans lequel on se situe.

Sur le plateau de MySports, le consultant Stéphane Rochette en a tiré une vérité philosophique («Dans la vie, on n'a pas toujours ce qu'on mérite») pendant que ses collègues du soir incitaient les Grisons à mettre du trafic …

Lire l’article
Link zum Artikel