Sport
Football

Coupe du monde 2022: Véronique Rabiot, une mère poule parmi les coqs

Véronique Rabiot, mère d'Adrien Rabiot et bien plus encore.
Véronique Rabiot, mère d'Adrien Rabiot et bien plus encore.

Véronique Rabiot, une mère poule parmi les coqs

Elle est l'agent et le chaperon de son fils Adrien, ex-indésirable devenu indispensable (on cite) en équipe de France. Elle est la mère de toutes les batailles, brouillée avec la terre entière. Portrait.
14.12.2022, 11:5814.12.2022, 13:43
Plus de «Sport»

A quelques heures de France-Maroc, ses quintes de toux sont aussi scrutées que les interventions d'Eric Zemmour. Un peu pour les mêmes raisons: tous deux prétendent à l'équilibre de la France, Adrien Rabiot au milieu, Zemmour très à droite.

20minutes.fr n'y va pas mollo: «Upamecano et Rabiot incertains, inquiétude dans les rangs!», titre le site d'information. Cette peur bleue est d'autant plus étrange qu'il y a peu encore, Rabiot aurait pu s'étrangler avec sa toux que personne en équipe de France n'aurait levé le nez de son Banania. Mais il parait que l'indésirable est devenu «indispensable» (on cite la quasi-totalité de la presse française).

Au Mondial, Adrian Rabiot a développé un sens du sacrifice que peu lui soupçonnaient, dans un rôle de milieu relayeur omniprésent à la récupération.
Au Mondial, Adrian Rabiot a développé un sens du sacrifice que peu lui soupçonnaient, dans un rôle de milieu relayeur omniprésent à la récupération.Image: sda

La Juventus, elle non plus, ne voulait plus de son fils, mais Véronique Rabiot ne s'en laisse pas conter: en tant que mère, et bien plus encore, elle protègera les intérêts d'Adrien contre toute forme d'ignorance. Avec une force dont même Didier Deschamps, aussi gainé soit-il, a pu craindre le contrecoup.

Véronique Rabiot a rembarré la Juventus comme on éconduit un quémandeur de bonbons à Halloween. Elle n'a que faire de l'ingratitude d'une Vieille Dame décatie dont les ressources s'épuisent, trop faible et pâle pour rattraper son passé. L'été dernier, elle réclamait une augmentation de salaire (9 millions d'euros nets par an) à quiconque engagerait Adrien, avec une petite prime en sus pour payer les clopes et la facture de gaz (9 autres millions). Manchester United a pris contact mais il a fini par comprendre que «Véro» ne plaisantait pas.

Dans le milieu du football, elle est la mère supérieure: haute opinion de sa lignée, exigences élevées. Supérieure, parfois, jusqu'à la caricature, dressée sur ses ergots de mère poule et le caquet toujours ouvert. Redoutée des pères et des experts: même Wilfried Mbappé a essuyé ses reproches sans broncher, un soir de France - Suisse à l'Euro 2021.

Véronique Rabiot en «discussion» avec le père de Kylian Mbappé.Vidéo: YouTube/Franceat TV

A de nombreux égards, et quitte à en manquer, Véronique Rabiot a changé les codes du «bien-vivre» à la française: elle place la réussite, notamment économique, au-dessus de toute considération galante ou patriotique. L'intérêt supérieur, encore. Mais comment le lui reprocher?

Le problème, c'est la manière, disent nos confrères français. Cette manière de considérer son fils comme un petit miracle de 27 ans, de parler à sa place, de le suivre partout, de sermonner ses patrons, de trouver qu'il mériterait une meilleure note dans L'équipe, un meilleur professeur que Massimo Allegri, de rouspéter, de gronder, de faire capoter un transfert avec «des revendications obscènes», selon les échos de Manchester United, et de tout tourner au tragique.

Forcément, Adrien Rabiot a fini par croire au miracle. Quand il décline une convocation en équipe de France, avant le Mondial 2018, indigné par le statut de réserviste que lui adjuge Deschamps, tout le monde comprend qu'il est trop couvé. Quand il explique en Bulgarie que la motivation est difficile à trouver sous une pluie froidasse, petit poussin devient poule mouillée.

On l'appelle «Le Duc» mais personne n'est dupe, ce n'est une référence ni à John Wayne ni au Big Lebowski. Sa seule incartade est une sortie en boîte de nuit après une élimination en Ligue des champions, ce qui lui a valu un peu de placard dans la réserve du PSG. Mais là où le Big Lebowski aurait demandé une cigarette, Adrien Rabiot a réclamé sa maman. Sortez les mouchoirs:

«Adrien est prisonnier. Il est même otage du PSG. Bientôt c'est au pain sec, à l'eau et au cachot! Ce milieu est cruel»
Véronique Rabiot sur RMC Sports

Véronique Rabiot a encore interpellé les ministres des Sports et du Travail pour que les droits de son fils soient respectés, peut-être d'autres institutions encore - le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) n'a pas donné suite à nos appels.

epa10307436 France's Adrien Rabiot arrives for a training session in Clairefontaine-en-Yvelines, south of Paris, France, 15 November 2022. France will face Australia on 22 November 2022 in their  ...
En plus, il n'aime pas le froid.Image: EPA

En un sens, son indignation est celle de tout parent qui, chaque week-end, sur des terrains de campagne ou de quartier, constate qu'un enfant mal dégrossi n'a pas eu la sagacité de passer le ballon à sa virtuose progéniture, faisant échouer une action d'anthologie. Sauf qu'Adrien Rabiot n'est plus en juniors D.

Avec toute la prudence requise, Bixente Lizarazu a suggéré un jour que s'il restait agrippé aux jupes de sa mère, il courrait à sa perte. La matrone proteste: «L’image du petit garçon à sa maman ne reflète pas du tout la réalité. Je suis une personne autoritaire, c’est vrai, mes enfants me l’ont souvent reproché. Mais pas celle qu’on décrit dans les médias.»

Certains reportages se donnent du mal pour abonder dans son sens. Ici, «Véro» sauve l'US Alfortville, ancien club d'Adrien, avec plein de donations et de goodies. Là, elle découvre un documentaire sur Jean-Marc Bosman et file en Belgique lui donner 12 000 euros (Bosman, seul et fauché après avoir fait la fortune de plusieurs milliers de footballeurs, soit dit en passant).

Ici encore, «Véro» évoque son défunt mari (2019) et ses douze années à l'état paralytique, la peine pour Adrien et ses frères, des instincts de mère poule face à la rapacité humaine. Ce n'est pas faux, en somme: Véronique Rabiot déploie un sens du devoir que bien d'autres agents, parfois d'autres pères, revendiquent fièrement comme le sens des affaires. Une mère poule parmi les coqs (cocasse?).

Adrien Rabiot (à gauche) a disputé 45 matchs la saison dernière avec la Juventus, sans réussir à convaincre.
Adrien Rabiot (à gauche) a disputé 45 matchs la saison dernière avec la Juventus, sans réussir à convaincre.Image: sda

Le problème, c'est la manière, encore. Cette manière de suivre les entraînements avec l’œil de John Wayne, l'humeur du Big Lebowski, comme pour protéger l'Elu d'un mauvais coup, ne serait-ce qu'un coup de froid. Cette manière de faire des offres d'emploi à 9 millions d'euros (+ 1 de prime) quand la Juve se morfond d'en payer 7. Cette manière de tout tourner au vaudeville, façon famille Kardahsian.

Manchester United l'aurait qualifiée de «folle». Mais au fond, le plus fou ne serait-il pas d'aller à Manchester quand, outre la pluie, on déteste autant les difficultés?

Adaptation d'un article paru le 18 août sur watson

Plus d'articles sur le sport

Montrer tous les articles
Les portraits des résistants d'Azovstal
1 / 9
Les portraits des résistants d'Azovstal
partager sur Facebookpartager sur X
Championnat du monde de voltige 2022 FEI - swiss vaulting team
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Pourquoi Ndoye a fait cette tête après avoir marqué?
Dan Ndoye a ouvert le score pour la Nati dimanche contre l'Allemagne (1-1), un premier goal en sélection qu'il a fêté de manière originale.

Un premier but en sélection, qui plus est dans un grand tournoi et face à l'Allemagne, le pays hôte: Dan Ndoye avait de quoi laisser éclater sa joie, dimanche soir, après son ouverture du score à la 28e minute.

L’article