DE | FR
Image: EPA
Jeux olympiques

Michelle Gisin devant Wendy Holdener, un podium entre copines

Les deux Suissesses ont survolé le combiné olympique. «J'étais fatiguée mais j'ai un truc», affirme Michelle Gisin. Grande favorite, Mikaela Shiffrin a encore craqué.
17.02.2022, 04:3017.02.2022, 10:27
Team watson
Team watson
Suivez-moi

Championne olympique en 2018 à PyeongChang, Michelle Gisin (28 ans) a conservé son titre du combiné au terme d'une manche de slalom quasi parfaite.

Après le bronze en slalom, Wendy Holdener ramène une deuxième médaille de Pékin, la cinquième de sa carrière olympique.

Classement final

Gisin la bien aimée

La soeur de Dominique a réussi une manche de slalom magistrale pour devancer Wendy Holdener de 1''06. Partie comme une fusée, mais en restant plus douce que sa collègue sur ses appuis, Michelle Gisin n'a jamais freiné.

Voir le sourire éclatant de Michelle Gisin dans l'aire d'arrivée a dû faire plaisir à énormément de monde. En Suisse, bien évidemment, mais aussi ailleurs dans le monde. Parce que l'Obwaldienne est une belle personne. Aux anges d'avoir défendu victorieusement son titre olympique, on l'a vu presque gênée d'avoir battu Wendy Holdener et de l'avoir privée d'un premier titre olympique en individuel.

On se souvient de sa réaction lors du Super-G de St-Moritz en 2017 lorsqu'elle était en tête et avait été dépossédée de sa première victoire en Coupe du monde par Jasmine Flury. Plutôt que de pester sur sa deuxième place, elle avait éclaté de joie pour sa compatriote. Victime d'une mononucléose l'été passé, elle a lutté pour revenir au plus haut niveau.

Sa course

«Dans la descente, j'ai fait cette faute énorme et j'ai pensé que je devrai attaquer à fond dans le slalom si je voulais espérer quoi que ce soit»
Michelle Gisin au micro de la RTS

Son état

«Après toutes les émotions de ces derniers jours, les bonnes et les mauvaises*, j'étais un peu fatiguée. Ce n'était pas parfait mais j'ai tout lâché»
6e place en slalom, non retenue pour la descente

Son secret

«Il faut prendre du plaisir. Tout faire avec le plaisir. Les choses deviennent beaucoup plus simples»

Holdener toujours là

Double championne du monde (2017 et 2019), médaillée de bronze olympique en 2018, Wendy Holdener n'a pas réussi à aller chercher cet or qui lui manque. Avec un centième de bonus sur Gisin après la descente, la Schwytzoise a fait le job en slalom pour passer devant Federica Brignone, qui a finalement pris la 3e place à 1''85 de Gisin.

«J'ai skié pour la victoire mais Michelle était intouchable»
Wendy Holdener au micro de la RTS

Shiffrin sort à nouveau!

Mikaela Shiffrin avait signé le cinquième temps de la descente, à seulement 0''56 de la spécialiste autrichienne Christine Scheyer. Elle était plus que jamais la grande favorite à l'or. Mais ces JO resteront un cauchemar pour l'Américaine... Eliminée en géant, éliminée en slalom, Shiffrin s'est retrouvée en déséquilibre dès le départ du slalom du combiné, avant de partir en vrille et de sortir après huit portes!

Plus d'articles sur le sport

Montrer tous les articles
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Ils se croient super forts et se retrouvent piégés sur les via ferrata
De plus en plus de «novices ambitieux» débarquent sur les voies en basket après avoir écouté les avertissements d'une oreille, convaincus qu'ils ont les capacités pour emprunter n'importe quel itinéraire. Mais la réalité les rattrape.

L'office du tourisme de Saillon reçoit chaque été de nombreux appels concernant sa via ferrata, l'une des plus belles mais aussi l'une des plus dangereuses de Romandie. «Nous précisons aux pratiquants qu'il y a trois parties distinctes sur le tracé, nous explique une responsable au téléphone. La première est accessible aux débutants, la deuxième est déjà plus difficile, et la troisième est réservée aux confirmés. On ne peut pas surveiller ou contrôler ceux qui s'y engagent, mais on met en garde sur le fait qu'il ne faut pas présumer de ses forces, au risque d'être coincé.»

L’article