faible pluie
DE | FR
Sport
Nati

La Nati sort un livre pour enfants intitulé «Hop Suisse»

Xherdan Shaqiri, Murat Yakin et Ruben Vargas (de gauche à droite) sont les héros du livre pour enfants sur la Nati, «Hop Suisse».
Xherdan Shaqiri, Murat Yakin et Ruben Vargas (de gauche à droite) sont les héros du livre pour enfants sur la Nati, «Hop Suisse». image: keystone
Nati

La Nati sort un livre pour enfants et ça en dit long sur sa comm'

Avant d'affronter l'Espagne samedi à Saragosse (20 h 45), l'équipe de Suisse a voulu toucher les plus jeunes. C'est le dernier exemple de l'esprit d'ouverture réintroduit sous l'ère Yakin, après les dures années Petkovic.
24.09.2022, 15:03
Christian Brägger / ch media

«Qui a dessiné cette caricature? Je voudrais prendre contact avec l'artiste», plaisante Murat Yakin. Rire général dans la salle de Bad Ragaz. Le sélectionneur national est connu pour son esprit taquin. La question à laquelle il était censé répondre? S'il était satisfait de la manière dont il était dessiné dans un livre pour enfants.

«Hop Suisse», c'est son nom, est le livre officiel de la Nati. La maison d'édition Atlantis l'a publié en allemand et en français, avant le Mondial, à l'initiative de l'Association suisse de football (ASF). Il est vendu en librairie depuis ce jeudi. Tiré à 15 000 exemplaires, il coûte 28 francs.

Les principaux protagonistes sont les joueuses de l'équipe nationale Lia Wälti et Gaëlle Thalmann, et leurs homologues masculins Xherdan Shaqiri, Ruben Vargas et Murat Yakin. Dans des illustrations et des textes adaptés aux enfants, ils racontent leur parcours, comment ils voyagent et s'entraînent, comment fonctionne la Nati ou encore qui les aide en coulisses. Les personnages expliquent aussi ce qu'est une Coupe du monde ou le rôle d'un arbitre. En résumé, cette œuvre a pour vocation d'intégrer le football suisse dans l'éducation des plus jeunes.

Un neveu heureux
et des kilos de chocolat

Le livre est la dernière opération en date d'une offensive de charme de l'ASF pour toucher le cœur des fans, en l'occurrence des plus petits. Ce n'est pas forcément nécessaire aujourd'hui, au vu des bons résultats de la Nati. D'autant plus que celle-ci améliore son image depuis longtemps. Des gros progrès ont été réalisés avec l'arrivée de Murat Yakin. Sur ce livre, le sélectionneur a fait part de son enthousiasme, en incluant sa propre famille:

«Je ne suis pas un grand lecteur. Mais mes filles sont des dévoreuses de livres, où qu'elles soient»
Murat Yakin

Durant son enfance, Xherdan Shaqiri a connu Globi ou Tintin, mais il ne lit pas beaucoup non plus. Il offrira le livre dont il est l'un des héros à son neveu et souhaite que «les enfants s'amusent» avec ces histoires. Cet ouvrage a peut-être aussi eu le mérite d'aider Ruben Vargas à surmonter son traumatisme contre l'Espagne en quart de finale du dernier Euro. «J'y raconte ce que l'on ressent quand on rate un penalty», confie le milieu de terrain.

Shaqiri est l'idole de nombreux enfants. Son exemple à lui, c'était Roger Federer. La star suisse du tennis a conquis les cœurs sans avoir à faire beaucoup d'effort, si ce n'est être lui-même. La Nati, elle, doit toujours s'efforcer d'obtenir les faveurs du public. Elle réunit différentes langues, cultures et ethnies, et joue donc un rôle fédérateur.

«Hop Suisse» a été édité en deux langues: l'allemand et le français.
«Hop Suisse» a été édité en deux langues: l'allemand et le français. image: keystone

Avec Vladimir Petkovic à sa tête, la relation avec les fans n'a pas toujours été facile. Certains efforts de communication de l'ancien sélectionneur ont paru maladroits et, lorsque Petko ne s'est pas mis lui-même en difficulté, c'est la pandémie qui s'en est chargée. Un fossé s'est creusé entre l'équipe de Suisse et son public à la fin du mandat du «Mister».

Avec Yakin, la construction d'une proximité avec les fans semble couler de source, le Bâlois étant très à l'aise dans l'exercice. A chaque rassemblement, au moins une séance d'entraînement est ouverte au public, distribution de ballons et séance d'autographes comprises. Le sélectionneur s'est aussi rendu dans une classe d'école à Zurich, où les élèves ont pu lui poser des questions. Il a fait de même au Tessin, où des jeunes footballeurs du Team Ticino ont participé à une conférence de presse.

Die Spieler der Schweizer Nationalmannschaft mit Nationalcoach Vladimir Petkovic werden nach ihrem Ausscheiden im Viertelfinal der Fussball Europameisterschaft 2020 am Flughafen in Zuerich empfangen,  ...
Vladimir Petkovic était moins à l'aise en public que son successeur. Image: KEYSTONE

En plus d'un petit film de Noël, Murat Yakin a été l'acteur de la vidéo qui a fait le buzz l'automne dernier. On le voit envoyer 9,4 kg de chocolat en Irlande du Nord en chantonnant Sweet Caroline, pour récompenser les footballeurs britanniques d'avoir tenu 94 minutes contre l'Italie sans encaisser de but, un match nul qui a envoyé les Suisses au Qatar. Il y a aussi eu la collecte, par les joueurs eux-mêmes, d'argent pour les réfugiés ukrainiens. Grâce au match amical contre le Kosovo, ils ont récolté plusieurs dizaines de milliers de francs.

Pédagogie et but de folie

«Grâce à ce livre pour enfants, mes filles peuvent désormais mieux expliquer à leurs camarades de classe ce que je fais exactement dans mon métier», se réjouit Murat Yakin. Ils ne sont pas les seuls à avoir un meilleur accès aux coulisses de l'équipe nationale.

Sur Instagram et Facebook cumulés, la Nati compte plus d'un demi-million de followers. Les abonnés ont pu s'émerveiller d'une prouesse de Murat Yakin balle au pied: avant le match contre l'Italie à Rome, le sélectionneur a marqué un but fou dans un petit goal à l'entraînement, en frappant le ballon de l'extérieur du pied depuis derrière la ligne de but. Le tout les mains dans les poches, l'air de rien. Cette vidéo a été vue par plus d'un million de personnes.

L'exploit de Murat Yakin, en vidéo

Vidéo: watson

Oui, la Nati réussit à construire un lien avec ses fans sur les réseaux sociaux, même si Shaqiri compte à lui seul douze fois plus de followers sur Instagram. Sur ses plateformes, l'ASF est souveraine, elle montre – en bonne communicante – ce qu'elle veut bien montrer. Les reportages des médias traditionnels, moins orientés, sont du coup un peu relégués au second plan. Mais Murat Yakin rassure:

«On n'a pas besoin de jouer un rôle. On aime travailler pour la Nati. On est sympas, proches des gens. Tout ça n'est pas artificiel»
Murat Yakin

Adaptation en français: Yoann Graber

Plus d'articles sur le sport

Montrer tous les articles

Le panorama unique du Gornergrat

1 / 4
Le panorama unique du Gornergrat
source: gornergrat bahn
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Copin comme cochon: les hippies à Ibiza

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Aigle albanais: «Avant Serbie-Suisse, j'irais parler en privé à Shaqiri et Xhaka»
Quatre ans après la polémique des aigles albanais, la Nati retrouve la Serbie vendredi pour un match décisif au Mondial. Bernard Challandes, ex-sélectionneur du Kosovo, nous explique comment il préparerait cette rencontre au contexte potentiellement explosif.

Le scénario imaginé par beaucoup avant cette Coupe du monde aura bel et bien lieu: la Suisse et la Serbie vont se disputer face à face le deuxième billet qualificatif pour les 8e de finale – derrière le Brésil – lors de l'ultime match de groupe, vendredi à 20h00.

L’article