assez clair, brumeux-1°
DE | FR
Sport
Nati

Football: la Suisse gagne en Espagne pour la toute première fois

Switzerland's defender Manuel Akanji, 2nd left, celebrates with Granit Xhaka, right, after scoring to 0:1, during the UEFA Nations League group A2 soccer match between Spain and Switzerland at the Rom ...
Manuel Akanji ouvre le score pour la Suisse contre l'Espagne, sur un corner de Granit Xhaka.Image: KEYSTONE
Nati

Victoire historique pour la Nati. «Il faut garder cet état d'esprit»

La Suisse a gagné en Espagne pour la première fois de de son histoire (2-1). Ce succès lui assure quasiment son maintien dans l'élite de la Ligue des Nations. Il lui donne surtout beaucoup d'indications et de confiance en vue du Qatar.
24.09.2022, 22:3726.09.2022, 07:28
Team watson
Team watson
Suivez-moi

À moins deux mois de la Coupe du Monde, la Suisse a resserré les rangs et élevé son niveau d'un bon cran pour s'imposer 2-1 en Espagne. Ce n'est pas seulement une victoire de prestige: il y a beaucoup d'enseignements à tirer d'un match que la Nati a géré avec beaucoup de maîtrise, dans un 4-2-3-1 équilibré et rigoureux. Elle n'avait battu l'Espagne qu'une seule fois dans toute son histoire, en 24 rencontres (Mondial 2010). Et jamais sur sol ibérique.

Sans Denis Zakaria et Haris Seferovic laissés sur le banc pour ce retour au 4-2-3-1, Murat Yakin avait réservé quelques surprises dans ses choix. La rencontre lui a donné mille fois raison: la Suisse a réussi une performance quasi irréprochable en ne concédant que très peu d'occasions, malgré la domination territoriale (néanmoins nonchalante et stérile) de l'Espagne, dont le taux de possession a atteint 75%.

Image

Toujours aussi fort sous les couleurs de son pays, Yann Sommer a fait ses quelques arrêts décisifs habituels. Devant lui, l'équipe de Murat Yakin s'est montrée unie et impliquée dans son expression collective, jusqu'à rester une menace constante.

Le but d'Akanji à la 21e minute en est devenu presque logique. Le défenseur suisse a essuyé passablement de moqueries cette semaine en déclarant qu'«il aimerait bien gagner cette Coupe du monde». Ce n'est pas encore fait mais il y a de la suite dans les idées... Avec son but, son assist et une performance défensive XXL, Manuel Akanji a répondu présent et montré que son discours n'était pas celui d'un affabulateur. Il est incontestablement l'homme du match.

«On a bien géré la rencontre, en restant concentré et dangereux. C'est une très bonne semaine pour moi mais la saison est encore longue»
Manuel Akanji

Le but d'Akanji

Switzerland's defender Manuel Akanji, center left, scores with a header against Spain's defender Cesar Azpilicueta to 0:1, during the UEFA Nations League group A2 soccer match between Spain and Switze ...
Sur un corner tiré par Granit Xhaka, Manuel Ankaji saute plus haut que les défenseurs espagnols et marque de la tête.Image: KEYSTONE

L'égalisation de Jordi Alba n'a pas réussi à démobiliser les Suisses, qui ont réagi quatre minutes plus tard par Embolo, avec l'aide malheureuse de Garcia, avant de résister courageusement aux derniers assauts espagnols.

L'excellente analyse d'Embolo

«Les Espagnols ont d'abord eu le ballon mais on les a «chopé» sur 2-3 actions. On a marqué sur deux corners: on sait l'importance des coups de pied arrêté. Globalement, on a joué, on a essayé de se créer des occasions. On a été très compact. On avait un plan de jeu et on l'a bien suivi. A un moment, on s'est laissé un peu bousculé par les Espagnols, on a trop accepté leur domination mais on a réagi assez vite. On a montré que si on ne perd pas courage, on peut embêter beaucoup d'équipes. On n'était pas venu ici pour éviter de perdre ou pour prendre un bon point. Il faut garder cet état d'esprit.»
Breel Embolo sur la RTS

Avec ce succès, la Suisse a fait un grand pas vers le maintien dans le premier groupe de la Ligue des Nations. Ce maintien sera acquis mardi à Saint-Gall si la Nati ne perd pas contre la République tchèque, battue 4-0 à Prague par le Portugal.

Les buts en vidéo

Espagne - Suisse

Saragosse. 31 809 spectateurs.
Buts: 21e Akanji 0-1. 55e Jordi Alba 1-1. 59e Embolo 1-2.
Espagne: 63e Williams pour Sarabia, Pino pour Torres et Iglesias pour Asensio. 70e Llorente pour Pedri. 87e Soler pour Azpilicueta.
Suisse: 46e Steffen pour Rodriguez. 68e N'Doye pour Shaqiri et Zakaria pour Sow. 87e Seferovic pour Embolo.

Les équipes

Image
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Vous avez raté le match? La victoire de la Suisse en 31 images
Le premier match de la Nati au Qatar contre les Lions Indomptables a débuté à 11 heures ce jeudi 24 novembre. Vous vouliez revoir les moments les plus fous? N'en dites pas plus...

(mndl)

L’article