Sport
Sport en direct

L'Ecosse sonne la révolte ++ Mityukov et Mamié en finale

Le capitaine de l'Ecosse Andy Robertson est pr
Keystone
Sport en direct

L'Ecosse sonne la révolte ++ Mityukov et Mamié en finale

Elles sont là, elles sont fraîches! Les infos sportives à ne pas rater.
09.01.2024, 14:2818.06.2024, 23:19
team watson / ats
Plus de «Sport»

Euro 2024: le Portugal passe l'épaule à la 92e

La joie compréhensible de Francisco Conceicao
La joie compréhensible de Francisco ConceicaoImage: KEYSTONE/EPA/CLEMENS BILAN

Le Portugal a tremblé, mais a fini par passer l'épaule pour son entrée dans l'Euro. A Leipzig (groupe F), il a battu la Tchéquie 2-1 en marquant le but décisif à la 92e par le remplaçant Conceicao.

Alors certes, la domination portugaise a été nette, et même parfois lancinante. Mais les Tchèques ont fait le dos rond, avec application et courage. Contre le cours du jeu, sur quasiment leur première occasion, ils ont pris l'avantage sur une belle frappe de Provod (62e).

Leur avance n'a cependant pas duré longtemps. La faute à un autogoal de Hravac, sur qui le ballon repoussé par le gardien Stanek rebondissait malencontreusement (69e). Alors que le nul semblait se profiler, les Portugais ont arraché la victoire dans les arrêts de jeu grâce à deux hommes qui venaient d'entrer: un centre de Neto, cafouillé par la défense, permettait à Conceicao de libérer son équipe.

Cette soirée s'est donc bien terminée pour le Portugal, ainsi que pour son défenseur Pepe. Il est devenu à 41 ans et 113 jours le joueur le plus âgé à disputer un match de l'Euro. Cela n'a pas été son plus pénible, vu la timidité des Tchèques en phase offensive.

Le précédent record était détenu par le gardien de but hongrois Gabor Kiraly, qui avait 40 ans et 86 jours quand il a joué face à la Belgique lors de l'Euro 2016.

Suisse - Ecosse: Andy Robertson sonne la révolte

Le capitaine de l'Ecosse Andy Robertson est prêt à vendre chèrement sa peau contre la Suisse.
Le capitaine de l'Ecosse Andy Robertson est prêt à vendre chèrement sa peau contre la Suisse.Image: KEYSTONE/EPA/MARTIN DIVISEK

Largement dominée par l'Allemagne à l'occasion de son premier match à l'Euro 2024, l'Ecosse promet de se battre de la première à l'ultime seconde contre la Suisse, mercredi soir à Cologne.

"La punition fut très sévère vendredi. Samedi au réveil, les visages étaient tristes. Mais nous devons nous relever". Capitaine d’une Ecosse humiliée, Andy Robertson sonne la révolte à la veille d’affronter la Suisse.

"Nous devons retrouver cette foi en nous. Nous avons démontré par le passé que nous étions vraiment capables de performer au plus haut niveau, poursuit le joueur de Liverpool. Il faut redevenir nous-mêmes. Je veux espérer que nos supporters verront mercredi soir l’équipe d’Ecosse qu’ils rêvent de voir !"

Andy Roberson mesure toutefois l’ampleur de la tâche qui l’attend. "La Suisse est une très belle équipe. Elle est, à mes yeux, l’exemple à suivre, lance-t-il. Son réservoir est comparable au nôtre et elle parvient toujours à tenir un rôle intéressant dans les grands tournois."

"Se méfier de Xhaka"

Son sélectionneur abonde dans le même sens. "La Suisse est un adversaire redoutable. Le match s’annonce très compliqué pour nous", avoue Steve Clarke. Un Steve Clarke qui sait parfaitement que Murat Yakin peut lui réserver des surprises dans ses choix. "Je m’attends un peu à tout, glisse-t-il. Je n’aurai la réponse qu'une fois le coup d’envoi donné."

Le boss des Ecossais espère, bien sûr, ne pas revivre le match de Munich contre l’Allemagne. "Notre début de rencontre fut catastrophique. Après seulement 20 minutes de jeu, on a compris que la soirée allait être très longue", dit-il. Il espère enfin que Granit Xhaka ne fera pas aussi mal à son équipe que Toni Kroos vendredi. "Les deux joueurs sont les régulateurs de leur équipe. Nous avons trop laissé jouer Kroos, avoue-t-il. Il ne faut pas commettre la même erreur avec Xhaka. » Le capitaine de l’équipe de Suisse est prévenu. Rendez-vous au premier contact !

Mityukov et Mamié se hissent en finale

Roman Mityukov s'est hissé en finale du 200 m brasse aux Européens de Belgrade.
Roman Mityukov s'est hissé en finale du 200 m brasse aux Européens de Belgrade.Image: KEYSTONE/EPA/ANTONIO BAT

Deux Suisses viseront le podium des Européens de Belgrade, mercredi soir. En demi-finale, Roman Mityuko et Lisa Mamié ont signé le troisième temps, respectivement sur 200 m dos et 100 m brasse.

Roman Mityukov s'est qualifié pour la finale du 200 m dos des Européens de Belgrade. En 1'57'00, le Genevois a signé le 3e chrono des demi-finales, sans jamais trembler pour sa qualification. En 1'57''19, il avait auparavant signé le meilleur temps des séries. "Ma course de demi-finale a été plus difficile que la précédente. J'ai ressenti un peu de fatigue", a déclaré, au terme de sa prestation, Roman Mityukov, qui visera une médaille mercredi soir.

Second Helvète présent à ce stade de la compétition, Flavio Bucca n'est pas parvenu à imiter Mityukov, terminant 14e en 2'01''07. Pour le néophyte de Kreuzlingen avoir pu nager deux fois sur la distance a déjà un succès.

Sur le 100 m libre, Antonio Djakovic (crédité de 49'55) et Tiago Behar (50'24), ont été éliminés dès les séries du matin.

Chez les dames, Lisa Mamié disputera, mercredi soir, la finale du 100 m brasse et elle peut rêver de podium. La Zurichoise a obtenu le troisième chrono des demi-finales en 1'07''32. A son avantage sur son second 50 m, Lisa Mamié a remporté sa série, tout en restant à 53 centièmes de la limite olympique, fixée à 1'06''79.

Sur 50 m papillon, Julia Ullmann n'est pas parvenue franchir les demi-finales. Treizième, la jeune Zurichoise (18 ans) n'en a pas moins amélioré son record personnel pour le porter à 26''78.

Euro 2024: la Turquie bat la Géorgie après un match superbe

Arda Güler arme sa frappe pour le 2-1
Arda Güler arme sa frappe pour le 2-1Image: KEYSTONE/EPA

La Turquie a pris un départ idéal dans le groupe F de l'Euro 2024. A Dortmund, elle a battu la néophyte Géorgie 3-1 au terme d'une rencontre débridée et emballante jusqu'au bout.

Les Turcs ont inscrit deux premiers buts absolument magnifiques sur des frappes de loin, d'abord sur une volée de Müldür (25e) puis par le jeune joyau Arda Güler (65e). A 19 ans, le joueur du Real Madrid a vraiment le potentiel pour devenir une star.

Les Géorgiens, qui ont montré de belles choses en attaque, avaient égalisé par Mikautadze (32e) après une action collective bien construite. Ils ont aussi pu compter sur leur gardien Mamadarshvili, auteur de plusieurs parades de classe.

Fin de rencontre folle

La Géorgie aurait pu, avec un brin de réussite, prendre un point. Kochorashvili a tiré sur la barre peu après le 2-1 et il a manqué la balle d'égalisation dans les arrêts de jeu. Un coup franc de Kvaratskhelia s'est ensuite écrasé sur le poteau (96e) alors que les Turcs ont réussi le k.-o. par Aktürkoglu en contre dans le but vide (97e), Mamadarshvili étant monté en attaque!

Le sélectionneur italien de la Turquie, Vincenzo Montella, se souviendra sans doute longtemps de cette victoire qui est arrivée le jour où il célébrait son 50e anniversaire. Pour Willy Sagnol, l'ancien international français aux commandes de la Géorgie, un sentiment de fierté doit dominer: son équipe, petit poucet de la compétition, a fait très bonne figure et a contribué à proposer un match dans lequel il n'y a pas eu la moindre place pour l'ennui.

Suisse - Ecosse: en toute sérénité

Manuel Akanji et Murat Yakin sont impatients d'affronter l'Ecosse.
Manuel Akanji et Murat Yakin sont impatients d'affronter l'Ecosse.Image: KEYSTONE/PETER KLAUNZER

Victorieuse de la Hongrie en ouverture de l'Euro, samedi dernier (3-1), l'équipe de Suisse veut confirmer contre l'Ecosse, ce mercredi à Cologne (21 h).

Une prudence légitime mais une confiance affirmée : l’équipe de Suisse aborde le rendez-vous de mercredi face à l’Ecosse en toute sérénité. Comme si la victoire contre la Hongrie avait tout changé.

"L’Ecosse est une équipe capable de pratiquer un beau football. Elle l’a démontré lors du tour préliminaire avec notamment son succès contre l’Espagne, prévient Murat Yakin. Elle a concédé une défaite très lourde vendredi face à l’Allemagne. Elle se doit de réagir. Elle va réagir, c’est sûr. Mais nous sommes prêts. Je me dis que face à une équipe qui va sans doute chercher à nous presser, des espaces vont s’ouvrir... Il faudra être prêt à beaucoup courir, être prêt à aller au duel."

Murat Yakin n’a, bien sûr, rien dit quant au choix de son onze de départ. "Je sais que l’équipe alignée samedi contre la Hongrie a surpris, sourit-il. Heureusement, les choses se sont bien passées. On verra pour demain. Une chose est certaine : j’attends ce match avec une très grande impatience. L’ambiance sera fantastique. Samedi, nous avons vraiment senti le soutien de nos fans. Et mercredi, il y aura tous ces supporters écossais... »

"La même impatience"

A ses cötés, Manuel Akanji, l’autre patron de l’équipe avec Granit Xhaka, assurent que tous les feux sont au vert. "Nous étions convaincus à 100 % samedi de la manière avec laquelle il fallait prendre ce match contre la Hongrie à bras-le-corps, lâche le défenseur de Manchester City. Nous étions tous impatients de jouer ce match. Et pour celui de mercredi, je ressens la même impatience."

Le Zurichois admet que l’Ecosse n’a pas vraiment "livré sa meilleure performance contre l’Allemagne". "Il convient de rappeler que les Ecossais ont joué à dix toute la seconde période, ajoute-t-il. Encore une fois, l’une des clés pour nous mercredi sera d’être vraiment apte au combat dès les premiers instants de la rencontre." Pour ne pas laisser le doute s’immiscer.

Novak Djokovic devrait jouer les JO de Paris

Novak Djokovic veut revenir à Roland-Garros pour les JO
Novak Djokovic veut revenir à Roland-Garros pour les JOImage: KEYSTONE/AP/Christophe Ena

Novak Djokovic participera aux Jeux olympiques de Paris, a annoncé le Comité olympique serbe. Le no 3 mondial a été opéré du genou droit après s'être blessé voici deux semaines à Roland-Garros.

"Novak Djokovic (3e mondial) et Dusan Lajovic (56e) remplissent les conditions relatives au classement ATP et ont confirmé leur participation" aux JO, a indiqué l'instance dans un communiqué. Le Serbe âgé de 37 ans, recordman du nombre de titres du Grand Chelem (24), avait été victime d'une lésion du ménisque médial du genou droit le 3 juin.

Cette blessure ne l'avait pas empêché de s'imposer au terme d'un marathon de plus de quatre heures contre l'Argentin Francisco Cerundolo, en ayant recours à une forte dose d'anti-inflammatoires. Mais il avait été ensuite contraint de renoncer à son quart de finale à Roland-Garros face au Norvégien Casper Ruud.

Seul trophée manquant

Djokovic, dont la réticence à toute intervention chirurgicale est connue, s'est finalement aussitôt résolu à subir une arthroscopie dans une clinique parisienne dès le lendemain. Une intervention classique qui s'était déroulée avec succès, avec l'espoir d'être opérationnel pour le rendez-vous de Paris, où il ambitionne de décrocher une médaille d'or, seul trophée manquant à son palmarès.

L'annonce de sa participation aux JO par le comité olympique serbe reste à présent à être confirmée par les faits, alors qu'il effectue actuellement sa rééducation, au vu des vidéos postées sur son compte Instagram. Quant à l'imaginer pouvoir disputer Wimbledon (1-14 juillet), où il s'est imposé à sept reprises et a été finaliste l'an passé, cela semble bien plus improbable, même s'il n'a pas encore déclaré forfait.

CE à Bâle: du bronze à l'épée pour Angeline Favre

Belle prestation d'Angeline Favre à Bâle
Belle prestation d'Angeline Favre à BâleImage: KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS

Les championnats d'Europe à Bâle ont bien débuté pour la Suisse. Angeline Favre a en effet obtenu la médaille de bronze à l'épée.

La Valaisanne a été battue de peu 15-14 par la Française Auriane Mallo-Breton en demi-finale. Il n'y a pas de match pour la troisième place, les deux perdantes dans le dernier carré récoltant chacune du bronze.

Angeline Favre avait rejoint les demi-finales grâce à son succès en quart de finale contre l'Ukrainienne Vlada Charkova 15-11.

Tour de Suisse dames: encore Demi Vollering

Demi Vollering: une vraie razzia sur le Tour de Suisse
Demi Vollering: une vraie razzia sur le Tour de SuisseImage: KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER

La Néerlandaise Demi Vollering a remporté le Tour de Suisse dames au terme de la 4e et dernière étape qu'elle a gagnée. Elle succède au palmarès à la Bernoise Marlen Reusser, absente cette année.

Cette ultime étape, avec départ et arrivée à Champagne après 127,5 km vallonnés à travers le Jura vaudois et neuchâtelois, n'a pas remis en question la victoire de Demi Vollering, malgré quelques attaques de ses rivales. Les quatre premières du classement général se sont isolées en tête dans le final et ont lutté pour la victoire du jour.

Au sprint, la détentrice du maillot jaune n'a laissé aucune chance à ses compagnes d'échappée pour s'adjuger une troisième victoire en quatre jours. Elle a devancé l'Italienne Elisa Longo Borghini, l'Australienne Neve Bradburry et la Polonaise Katarzyna Niewiadoma. La Suissesse Steffi Häberlin a pris une belle cinquième place à 42 secondes.

Au général final, Demi Vollering précède Neve Bradburry de 1'28 et Elisa Longo Borghini de 1'30.

Le FC Sion défiera Young Boys lors de la première journée

Sion et YB se retrouveront lors de la première journée de Super League.
Sion et YB se retrouveront lors de la première journée de Super League.Image: KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

Le champion de Suisse Young Boys face au promu FC Sion. C'est l'affiche de la première journée de la Super League, dont le calendrier de la saison 2024/25 a été révélé mardi par la SFL.

Ce "remake" du quart de finale de la dernière Coupe de Suisse, remporté par les Sédunois (2-1), aura lieu le dimanche 21 juillet à 14h15 à Berne. La veille, les débats seront lancés par les duels Lugano - Grasshopper, Yverdon - Zurich (18h00) et Winterthour - St-Gall (20h30).

Les deux autres clubs romands joueront le dimanche à 16h30. Servette se déplacera à Lucerne, tandis que Lausanne accueillera Bâle.

Les horaires des onze premières journées (sur 38) sont fixés, mais les compétitions européennes entraîneront régulièrement des changements durant la première partie de saison. Les tirages au sort des qualifications pour la Ligue des champions, l'Europa League et la Conference League se déroulent cette semaine.

L'édition 2026 partira de Barcelone

Tadej Pogacar (à gauche) et Jonas Vingegaard (au centre) pourraient se retrouver sur les routes espagnoles pour le Tour de France 2026, comme en 2023 lors du départ de Bilbao.
Tadej Pogacar (à gauche) et Jonas Vingegaard (au centre) pourraient se retrouver sur les routes espagnoles pour le Tour de France 2026, comme en 2023 lors du départ de Bilbao.Image: KEYSTONE/EPA L'EQUIPE POOL

Le Tour de France partira de Barcelone en 2026, a annoncé la société organisatrice Amaury Sport Organisation (ASO) mardi. Ce sera le troisième départ d'Espagne dans l'histoire de l'épreuve.

"Barcelone est une ville prestigieuse et c'est une ville de sport", a souligné Christian Prudhomme auprès de l'AFP. Le directeur du Tour de France a précisé qu'il y aurait "deux étapes complètes et le départ" de la troisième étape en Catalogne.

Ce sera la troisième fois depuis sa création en 1903 que la Grande Boucle s'élancera du territoire espagnol après Saint-Sébastien en 1992 et Bilbao en 2023. Ce sera aussi le quatrième "grand départ" de l'étranger en cinq ans (le 27e en 113 éditions) après Copenhague en 2022, Bilbao en 2023 et Florence en 2024, avant celui de Lille en 2025.

"Candidate depuis longtemps"

"Ces grands départs-là permettent au Tour de France de rayonner davantage encore, a défendu Prudhomme. Je le revendique à la condition expresse qu'il y ait des petits villages français dans les villes-étapes du Tour, comme Evaux-les-Bains cette année, Castelnau-Magnoac en 2022 ou Châtillon-sur-Chalaron en 2023."

Barcelone, ville-hôte des Jeux Olympiques de 1992, était "candidate depuis longtemps". L'actuel maire socialiste de la ville, Jaume Collboni, en poste depuis un an, "rêvait" d'accueillir la Grande Boucle, selon le directeur du Tour, ravi de ce grand départ.

Cette année, le Tour de France s'élancera le 29 juin pour la première fois d'Italie. Elle se terminera avec une arrivée inédite trois semaines plus tard à Nice et non pas à Paris, en raison des Jeux olympiques.

Roman Mityukov et Lisa Mamié à l'aise en séries

Roman Mityukov a signé le meilleur temps des séries du 200 m dos à Belgrade (archives).
Roman Mityukov a signé le meilleur temps des séries du 200 m dos à Belgrade (archives).Image: KEYSTONE/PATRICK B. KRAEMER

Roman Mityukov a réalisé une bonne entrée en matière aux Championnats d'Europe de Belgrade mardi. Le Genevois a signé le meilleur temps des séries du 200 m dos.

Sans forcer, Mityukov a facilement remporté sa course en 1'57''19 pour se qualifier pour les demi-finales, qui auront lieu dans la soirée. Il sera accompagné de Flavio Bucca, qui s'est aussi qualifié en 2'01''38 (15e temps).

Mamié facile

Lisa Mamié s'est également qualifiée pour les demi-finales, en 100 m brasse. Seules deux nageuses ont fait mieux que la Zurichoise, qui a a bouclé son effort en 1'07''19.

Une autre Suissesse a réussi à s'extraire des séries matinales, la jeune Julia Ullmann (18 ans). Elle a réalisé le 19e temps du 50 m papillon (27''09), suffisant pour passer en demi-finale.

En revanche, les deux nageurs helvétiques engagés sur le 100 m nage libre n'ont pas passé le cut. Ni Antonio Djakovic (49''55), ni Tiago Behar (50''24) n'ont réussi à se qualifier pour les demies.

Le tournoi olympique fait les beaux jours de Gstaad

Quart de finaliste à Roland-Garros, Alex de Minaur (ATP 7) sera l'une des têtes d'affiche du Swiss Open de Gstaad.
Quart de finaliste à Roland-Garros, Alex de Minaur (ATP 7) sera l'une des têtes d'affiche du Swiss Open de Gstaad.Image: KEYSTONE/AP/Jean-Francois Badias

Le Swiss Open de Gstaad, qui se tiendra juste avant les JO de Paris, pourra compter sur l'un des meilleurs plateaux de son histoire. Sept joueurs du top 20 prendront part au tournoi de tennis bernois.

Souvent snobé par les joueurs ne désirant pas retourner sur terre battue après le passage sur gazon et avant la tournée américaine sur dur, le Swiss Open profite cette année du fait que le tournoi olympique se jouera sur l'ocre de Roland-Garros. Les cadors du circuit ont donc besoin de reprendre leurs marques sur cette surface après Wimbledon.

Deux joueurs du top 10, l'Australien Alex de Minaur (ATP 7) et le Polonais Hubert Hurkacz (ATP 9), sont donc en tête de liste. Stefanos Tsitsipas (GRE/11), Tommy Paul (USA/13), Ugo Humbert (FRA/16), Félix Auger-Aliassime (CAN/18), Nicolas Jarry (CHI/20) et Tomas Martin Etcheverry (ARG/32) sont les autres têtes de série.

Nadal opte pour Bastad

Les organisateurs n'ont pas réussi à attirer Rafael Nadal, qui a opté pour le tournoi de Bastad en raison de l'altitude. L'entry-list comprend toutefois d'autres favoris du public, comme les Italiens Matteo Berrettini et Fabio Fognini.

Parmi les Suisses, Stan Wawrinka sera certainement de la partie. Les organisateurs disposent de trois wild-cards qui devraient également revenir en grande partie à des Suisses. Entre Dominic Stricker, tenant du titre en double avec Wawrinka, Leandro Riedi, Alexander Ritschard, les candidats ne manquent pas.

Le Portugal entre en scène face à la Tchéquie

Le Portugal de Cristiano Ronaldo est le dernier cador à entrer en scène dans l'Euro 2024. Les vainqueurs de l'édition 2016 se frottent à la République tchèque mardi à 21h à Leipzig.

La Seleçao a impressionné durant la phase qualificative, avec dix succès en dix matches. Elle a ainsi parfaitement su réagir après son échec subi en quart de finale du Mondial 2022 face aux surprenants Marocains et le départ de son sélectionneur Fernando Santos.

Désormais placé sous la férule de Roberto Martinez, le Portugal a qui plus est battu la République tchèque à quatre reprises en cinq duels, dont deux fois lors de la Ligue des nations en 2022. Les Tchèques ont fêté leur unique victoire lors de leur premier affrontement, en quart de finale de l'Euro 1996.

L'autre match de ce groupe F, programmé à 18h à Dortmund, mettra aux prises la Turquie, en reconquête après avoir terminé en tête de son groupe de qualification devant la Croatie, et la Géorgie. Entraînés par l'ex-international français Willy Sagnol, les Géorgiens rêvent d'exploit pour la première phase finale de leur histoire dans un grand championnat.

McIlroy prend une pause après le "plus dur" moment de sa carrière

Rory McIlroy s'offre une pause après avoir vécu le pire moment de sa carrière dimanche
Rory McIlroy s'offre une pause après avoir vécu le pire moment de sa carrière dimancheImage: KEYSTONE/AP/Matt York

Rory McIlroy a annoncé lundi prendre une pause de quelques semaines après s'être écroulé en toute fin d'US Open dimanche. L'ex-no 1 mondial a vécu probablement le moment le "plus dur" de sa carrière.

McIlroy court après une victoire en tournoi majeur depuis 10 ans. Dimanche à Pinehurst en Caroline du Nord, il comptait deux coups d'avance sur le futur vainqueur américain Bryson DeChambeau à 5 trous de la fin, avant de commettre trois bogeys en quatre trous, dont deux sur des putts à très courte distance.

Le quadruple vainqueur de tournoi majeur, âgé de 35 ans, s'était ensuite éclipsé sans parler aux médias. "Hier (dimanche) a été une journée difficile, probablement le moment le plus dur en près de 17 années de golf professionnel", a indiqué McIlroy lundi sur ses réseaux sociaux.

"Mais comme je l'ai toujours fait je vais essayer de retenir le positif de cette semaine, bien plus important que le négatif (...) Comme je l'avais dit en début de tournoi, je ne me suis jamais senti aussi prêt à gagner de nouveau un majeur", a-t-il ajouté.

"Je vais prendre quelques semaines hors du circuit pour digérer et me préparer à la défense de mon titre au Scottish Open (11-14 juillet), puis à disputer le British Open (18-21 juillet)", a encore indiqué le Nord-Irlandais, qui s'est retiré d'un tournoi cette semaine dans le Connecticut.

"Pas d'opération" pour Mbappé, qui s'est cassé le nez

Mbappé a le nez cassé, mais ne subira pas d'opération
Mbappé a le nez cassé, mais ne subira pas d'opérationImage: KEYSTONE/EPA/FRIEDEMANN VOGEL

Le capitaine de l'équipe de France Kylian Mbappé, qui a eu le nez cassé lors du match face à l'Autriche lundi à l'Euro 2024, ne subira pas d'intervention chirurgicale.

"Ça va le faire, pas d'opération", a lâché à des journalistes le président de la Fédération française (FFF) Philippe Diallo en toute fin de soirée.

Star des Bleus, Kylian Mbappé s'est blessé en heurtant violemment l'épaule du défenseur autrichien Kevin Danso en voulant reprendre un ballon de la tête. Il est encore trop tôt pour estimer la durée de son indisponibilité. Mais le fait qu'il ne subira pas d'opération est rassurant tant les images filmées sur la pelouse du stade de Düsseldorf étaient impressionnantes.

Le capitaine des Bleus, nez en sang, avait dû quitter ses coéquipiers à la 86e minute. "Je ne peux pas donner d'éléments précis, parce que je n'en ai pas", avait dit Didier Deschamps en conférence de presse, ajoutant que son capitaine était "entre les mains du staff médical".

Alisha Lehmann est une super footballeuse
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Cette pépite de la Nati a eu une révélation mystique
Ruben Vargas joue un rôle central dans l'équipe de Suisse à l'Euro. Le Lucernois (25 ans) se livre dans cette interview profonde où il évoque notamment sa foi en Dieu.

Il est vif, agile et aime dribbler. Ruben Vargas a le potentiel pour devenir le joueur offensif clé de la Nati pendant cet Euro. A plus long terme, le Lucernois de 25 ans peut rendre le départ prochain de Xherdan Shaqiri un peu plus supportable.

L’article