DE | FR
L'attaquant Steve Beleck a été l'homme du match mardi en Coupe de Suisse face à Zurich. Le Camerounais a marqué deux goals et réussi ses deux tirs au but.
L'attaquant Steve Beleck a été l'homme du match mardi en Coupe de Suisse face à Zurich. Le Camerounais a marqué deux goals et réussi ses deux tirs au but. image: keystone

Le parcours fou de Steve Beleck, héros d'Yverdon contre Zurich

Steve Beleck a brillé, mardi soir, avec le maillot d'Yverdon-Sport. Le Camerounais a inscrit les deux goals des Vaudois et réussi ses deux tirs au but lors de la victoire face à Zurich en Coupe de Suisse. Portrait d'un footballeur à la trajectoire complètement atypique, passé notamment par la Fiorentina et la deuxième division roumaine.
30.10.2021, 18:1501.11.2021, 10:36
Suivez-moi

Il est incontestablement l'homme des huitièmes de finale de Coupe suisse cette semaine. Steve Beleck a réussi une performance XXL, mardi soir, lors de la victoire d'Yverdon contre Zurich (2-2, 11-10 aux tirs au but).

Le Camerounais a, tout d'abord, inscrit les deux buts vaudois: l'ouverture du score à la 43e et le 2-1 au début des prolongations. Puis, il a transformé ses deux tentatives lors d'une hallucinante séance de tirs au but au scénario hitchcockien. En plus de son talent, l'avant-centre a prouvé qu'il avait de sacrées ressources mentales: après avoir marqué le premier essai de la série, il a dû s'élancer alors que le tableau d'affichage indiquait 8-9 pour les Zurichois. Si Steve Beleck avait raté, Yverdon aurait été éliminé.

Le plus fou dans cette histoire, c'est que le match winner d'Yverdon n'était pas censé jouer ce huitième de finale. Il a profité de l'absence pour cause de blessure de Koro Koné, l'habituel titulaire au poste d'avant-centre.

Depuis le début de la saison de Challenge League, Steve Beleck n'a figuré qu'à une seule reprise dans le onze de départ, c'était face à Vaduz. Le reste du temps, il a dû se contenter de bout de matchs. En apparaissant, toutefois, de manière régulière: sur les 10 sorties d'YS en championnat, le Camerounais a foulé neuf fois le gazon. Il a inscrit son premier but il y a deux semaines lors de la victoire face à Wil (3-0).

C'est donc peu dire que Steve Beleck a profité de sa chance mardi pour marquer des points auprès du coach Uli Forte. Et conquis le coeur des supporters nord vaudois:

«Après la victoire contre Zurich, j’ai reçu plus de cent messages de la part des fans et de mes proches sur Instagram, Facebook ou WhatsApp. A tel point que j’ai fini d’y répondre seulement jeudi»
Steve Beleck, attaquant d'Yverdon-Sport

C'est donc un retour en force sous les projecteurs pour l'attaquant, qui a connu des périodes plus difficiles dans sa carrière. Malgré un talent incontestable et un CV prestigieux.

Chez des cracks italiens

Avant de poser ses valises au bout du lac de Neuchâtel cet été, Steve Beleck n'avait plus de club depuis son départ début 2021 de Petrolul Ploiești, équipe de deuxième division roumaine où il a effectué une pige de trois mois. Mais, le Camerounais a connu des destinations bien plus glamours footballistiquement parlant que cette ville à 56km de Bucarest.

Steve Beleck avait la cote auprès des supporters yverdonnois après le match contre Zurich.
Steve Beleck avait la cote auprès des supporters yverdonnois après le match contre Zurich. Image: KEYSTONE

Comme par exemple l'AEK Athènes, l'un des ténors du football grec. Lors de la saison 2011-2012, l'Yverdonnois a joué 25 matchs de championnat pour le club de la capitale (5 buts) et 7 parties d'Europa League. Le tout en étant prêté par l'Udinese, à qui il a appartenu dès ses 17 ans quatre ans entre 2010 et 2014. Il avait aussi été cédé quelques mois à Watford, club partenaire de l'Udinese où il a disputé 5 matchs de deuxième division anglaise.

Après son expérience dans le Frioul, Steve Beleck a débarqué dans une autre grosse écurie italienne, la Fiorentina. Mais comme à Udine, il n'aura pas la chance de faire ses débuts en Serie A. Au lieu de ça, l'avant-centre est prêté à gauche à droite en Europe pendant trois ans. Il passe notamment par la Serie C, la Turquie et la Roumanie, déjà. C'est au pied des Carpates qu'il connaîtra ses plus belles heures, avec le multiple champion national, Cluj. Lors de la saison 2015-2016, Il fait 19 apparitions en première division avec le club transylvain et remporte la Coupe de Roumanie.

Un Lion bientôt Indomptable?

Alors des émotions comme celles de mardi soir au Stade Municipal, Steve Beleck n'en avait pas connu depuis longtemps.

«Ce n'était pas facile de les faire descendre après un match pareil. J’étais très fatigué, mais je n’arrivais pas à dormir pendant la nuit. Après les matchs, à cause de l’adrénaline, je m’endors souvent seulement vers 4 ou 5 heures du matin. Ça a aussi été le cas après la victoire contre Zurich. Et c’est difficile, parce qu’il faut récupérer rapidement. Le lendemain j’étais aussi fatigué, je n’avais plus l’habitude de jouer 120 minutes.»
Steve Beleck

Le Camerounais est forcément fier de sa prestation, mais il garde la tête sur les épaules. «Dès le lendemain matin, j'ai tourné la page parce qu'on a trois matchs importants en Challenge League qui arrivent.» Le premier, c'est déjà ce samedi à domicile face à Thoune (18h).

Jolies qualités de gymnaste aussi chez Steve Beleck, qui fête ici l'un de ses buts contre Zurich.
Jolies qualités de gymnaste aussi chez Steve Beleck, qui fête ici l'un de ses buts contre Zurich. image: keystone

La notoriété soudaine mardi soir de Steve Beleck n'a pas changé pour autant son quotidien dans la cité thermale. «Je suis allé au centre-ville d'Yverdon, mercredi, avec ma fille de deux ans pour qu’elle s'amuse un peu, mais il n'y a pas eu d’attroupement autour de moi ni de gens qui m'arrêtaient», sourit-il. Dans les nombreux messages qu'il a reçus, pas de trace d'agent ou de clubs qui lui feraient tout à coup les yeux doux. Et, dans sa tête non plus, pas de grand chamboulement:

«Mon but en Suisse est de jouer en Super League. Mais je veux y aller étape après étape. Yverdon me permet de m'adapter à la Suisse et son football. J'y ai signé pour deux ans, et je m'y sens bien»
Steve Beleck

L'ancien international M20 a un autre rêve: porter un jour le maillot de la sélection camerounaise. Pour avoir une chance de le vivre, il devra bien évidemment commencer par enchaîner les bonnes performances sous le maillot d'Yverdon. Mais Steve Beleck a un petit avantage sur certains concurrents: le sélectionneur actuel des Lions Indomptables n'est autre que son ancien entraîneur à Cluj, le Portugais Antonio Conceiçao.

Plus d'articles sur le sport

Montrer tous les articles

Les acteurs de nos séries préférées, ils ont changé?

1 / 10
Les acteurs de nos séries préférées, ils ont changé?
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

À Halloween, vous êtes plutôt déguisement sexy ou déguisement rigolo?

En Australie, l'équipe de Léo Lacroix n'a plus que 5 joueurs valides
Pour ce quatrième voyage autour du monde à la recherche de nos Romands exilés, on vous fait découvrir de nouveaux visages et des situations jamais vues.

En Australie, il n'y pas que la saga «Djokovic». Le pays, qui ne rigole pas avec les mesures sanitaires depuis le début de la pandémie, est également touché de plein fouet par la déferlante «Omicron». Son football en est forcément impacté, comme nous l'explique Léo Lacroix:

L’article