DE | FR
John Isner (à gauche) et Nicolas Mahut détiennent le record du plus long match de l'Histoire, avec un score de 70 à 68 dans le cinquième set!
John Isner (à gauche) et Nicolas Mahut détiennent le record du plus long match de l'Histoire, avec un score de 70 à 68 dans le cinquième set! image: keystone

Ces cinquième sets complètement zinzins que l'on ne reverra plus

L'Open d'Australie, Roland Garros, Wimbledon et l'US Open ont uniformisé leur fonctionnement: il y aura partout un super tie-break dans l'ultime manche. Finis les 70-68 et les 26-24. Notre top 5.
19.03.2022, 17:12
Suivez-moi

Les cinquièmes sets interminables, c'est fini. Cette semaine, les quatre tournois du Grand Chelem ont décidé d'uniformiser leur système: la cinquième manche se conclura partout avec un super tie-break jusqu'à dix points (deux points d'écart en cas d'égalité dès 9-9).

Auparavant, seul l'Open d'Australie adoptait ce format (depuis 2018). Une uniformisation décidée principalement pour éviter la confusion, celle des joueurs et des spectateurs, puisque chaque tournoi adoptait un système différent. Roland-Garros était le dernier à appliquer la règle des deux jeux d'écart, une formule marathon qui a offert des matchs complètement fous.

Isner-Mahut, le record des records

La folie, tout simplement. En 2010, au premier tour de Wimbledon, John Isner a battu Nicolas Mahut... 70 jeux à 68 dans la cinquième manche! C'est tout simplement le match le plus long de l'Histoire: 11 heures et 5 minutes. A lui tout seul, le dernier set a duré 8 h 11. Au total, les deux tennismen ont joué 980 points et claqué 216 aces.

Non, vous ne rêvez pas, le tableau des scores affiche 70-68 dans le cinquième set.
Non, vous ne rêvez pas, le tableau des scores affiche 70-68 dans le cinquième set.image: keystone

Ce duel s'est joué sur trois jours. Il a débuté le mardi 22 juin à 18 h 18 et s'est conclu le jeudi soir 24 juin. Joué sur un court annexe non éclairé, le match avait été interrompu deux fois par la nuit.

Les meilleurs moments du match, en vidéo 📺

La passation de pouvoir

C'est l'un des matchs qui a fait le plus mal à Roger Federer. A chaud, le Bâlois avait qualifié sa défaite, en français, de «désastre», un mot resté légendaire. Et pour cause: ce 6 juillet 2008, Rafael Nadal bat pour la première fois le Maître – quintuple tenant du titre – dans son jardin de Wimbledon. Le scénario de cette finale d'anthologie – considérée par de nombreux experts comme le plus beau match de l'Histoire – rend encore plus douloureux le revers: l'Espagnol gagne 9-7 dans la cinquième manche, alors qu'il fait déjà nuit (le Centre Court ne bénéficie pas encore d'un éclairage).

La mine défaite de Roger Federer qui doit se contenter du plateau d'argent.
La mine défaite de Roger Federer qui doit se contenter du plateau d'argent. Image: keystone

Le duel n'aura duré «que» 4 h 48, mais il a été interrompu plusieurs fois par la pluie. Deux mois plus tard, Nadal devient numéro un mondial pour la première fois de sa carrière, en piquant le trône à Federer, et met fin à l'hégémonie de son aîné.

Les meilleurs moments du match, en vidéo 📺

La reconquête du Maître

Une année après sa défaite traumatisante, Roger Federer est de retour en finale de Wimbledon. Cette fois, il ne retrouve pas Rafael Nadal en face de lui mais un vieux rival en la personne d'Andy Roddick. Victime privilégiée du Bâlois (deux défaites en finale sur le gazon londonien en 2004 et 2005), l'Américain espère bien prendre sa revanche ce 5 juillet 2009. Il est bien parti: l'homme à la casquette et au service de feu mène une manche à zéro et 6-2 dans le tie-break du deuxième set. Une grosse faute sur une volée à 6-5 l'empêche de conclure cette deuxième manche.

Les meilleurs moments du match, en vidéo 📺

Comme contre Nadal, l'issue de cette finale se joue lors de la cinquième manche. A 8-8, Federer sauve deux balles de break. Il s'impose finalement 16-14 sur... son premier break du match. Avec ce nouveau sacre à Church Road, le Maître empoche son quinzième majeur et bat le record de Pete Sampras.

Le géant tient bon

Le match du premier tour de l'Open d'Australie 2017 entre Ivo Karlovic et Horacio Zeballos a offert un scénario crispant aux spectateurs du court 19. Les deux hommes ont lutté 5 h 15, avant que Karlovic ne l'emporte... 22-20 au cinquième set. Le géant croate (211cm) était pourtant mené deux manches à rien par l'Argentin.

Ce match détient le record du nombre de jeux (84) inscrits dans un duel à l'Open d'Australie. La précédente marque datait de 2003 et un quart de finale entre Roddick et El Aynaoui.

Les cogneurs assurent le service

On revient à Wimbledon pour cet ultime match de notre top 5. Et on retrouve une vieille connaissance, John Isner. Huit ans après son incroyable duel face à Nicolas Mahut, l'Américain est opposé au Sud-Africain Kevin Anderson en demi-finale de l'édition 2018. Et ce match va prendre lui aussi une tournure hallucinante. Logiquement, ces deux immenses serveurs bouclent trois manches par un jeu décisif. Ils iront jusqu'à 26-24 dans l'ultime set! Et cette fois, Isner est le perdant.

Les meilleurs moments du match, en vidéo 📺

Ce match de 6 h 36 est le deuxième le plus long de l'Histoire en Grand Chelem, derrière le mythique Isner-Mahut. L'année suivante en finale, Roger Federer et Novak Djokovic n'auront pas l'occasion d'aller si loin, puisque le Serbe s'imposera 13-12 au cinquième set, profitant d'une nouvelle réglementation qui impose un tie-break à 12-12.

Tout ça, c'est donc de l'histoire ancienne.

Plus d'articles sur le sport

Montrer tous les articles

On parie que vous pouvez sentir ces photos

1 / 19
On parie que vous pouvez sentir ces photos
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Copin comme cochon: les deux ans du confinement

Plus d'articles sur le sport

Stan Wawrinka, roi de France et petit sujet en Suisse

Link zum Artikel

La marque On prépare une nouvelle chaussure pour les records sur route

Link zum Artikel

«Xherdan Shaqiri a commis une erreur et aurait dû s'excuser»

Link zum Artikel

Christian Constantin en a-t-il marre du FC Sion?

Link zum Artikel

Lucien Favre est annoncé à Nice avec des pouvoirs étendus

Link zum Artikel

Des clubs suisses utilisent le chômage pour s'offrir de bons joueurs

Link zum Artikel

Grondés et injuriés, les coachs deviennent des souffre-douleur

Link zum Artikel

Un footballeur suisse devient la risée du web à cause de son tatouage

Link zum Artikel

Le «fote» vaudois nous offre un nouveau moment d'anthologie

Link zum Artikel

Steve Kerr, ce coach champion de NBA qui a fait d'un drame une force

Link zum Artikel

Privés de gazon, les pros du tennis galèrent pour préparer Wimbledon

Link zum Artikel

Canicule sur le vélo? «On mettait des glaçons dans des bas pour dames»

Link zum Artikel

La pire équipe de foot en Suisse est romande (et ce n'est pas Lausanne)

Link zum Artikel

Si Djoko parlait comme Nadal, il se ferait laminer

Link zum Artikel

«Balance ton hater», la nouvelle méthode des tennismen harcelés

Link zum Artikel

Slava Bykov et son interview polémique: pourquoi?

Link zum Artikel

Darwin Núñez, de la misère en Uruguay à nouvelle star de Liverpool

Link zum Artikel

Suisse - Portugal, «le pire tifo de l'Histoire»

Link zum Artikel

Le baba cool Vettel est en panne sèche sur les circuits de F1

Link zum Artikel

Xamax mise sur une pelouse innovante pour monter en Super league

Link zum Artikel

«Etre un Spartan, c'est intégrer une armée de guerriers forts et rusés»

Link zum Artikel

Blatter - Platini, ils se marièrent et eurent beaucoup d'emmerdes

Link zum Artikel

Entre Genève et la Nati, 19 ans d'amour mais aussi d'embrouilles

Link zum Artikel

«Avec son nouveau traitement, Nadal a des chances de jouer Wimbledon»

Link zum Artikel

Les marins d'Alinghi musclent autant le cerveau que les bras

Link zum Artikel

Comme Nadal, ces sportifs ont peut-être gagné avant même de jouer

Link zum Artikel

Mathieu Van der Poel devrait renoncer à la saison sur route en 2024

Link zum Artikel

Rafael Nadal: «Je ne peux plus continuer comme ça»

Link zum Artikel

Attaques à la machette, enfants écrasés, l'enfer du Stade de France

Link zum Artikel

De la poigne et plein de copains, voici le nouvel homme fort du PSG

Link zum Artikel

L'amorti, retour de la caresse chez les brutes épaisses

Link zum Artikel

Premier vol légal à l'Everest: «Il était prêt, la montagne aussi»

Link zum Artikel

Le Fribourg Olympic devient-il le Bayern Munich du basketball suisse?

Link zum Artikel

«A 14 ans, Rafael Nadal ne savait ni servir, ni slicer, ni volleyer»

Link zum Artikel

Le vieux cliché «baskets en montagne = gros touriste» n'est plus vrai

Link zum Artikel

Pourquoi le Grand Prix de Monaco risque de disparaître

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Stan Wawrinka, roi de France et petit sujet en Suisse
On le voit dans des films, dans L'Equipe et dans des émissions de grande écoute. En Suisse, il passe presque inaperçu. Pourquoi un tel décalage? Notre enquête.

Il a gagné Roland-Garros juniors avec une rudesse un peu sauvageonne, en parfait inconnu, quelques jours après le dernier vol du Concorde (2003). Face aux micros, les mots ne lui venaient pas, ou en ordre dispersé, et son regard fuyant semblait chercher les issues de secours. Le tennis découvrait un bizut provincial au verbe chiche, né à 300 kilomètres du plus grand joueur de tous les temps. Pendant des années, Stanislas Wawrinka est resté ce gars-là, «le Suisse qui perd», selon sa définition personnelle dans Tennis Magazine.

L’article