DE | FR
Robin Godel of Switzerland rides his horse Grandeur de Lully, during the Indoor Cross-Country at the 59th CHI international horse show jumping tournament in Geneva, Switzerland, on Friday, December 13, 2019. (KEYSTONE/Martial Trezzini)

Robin Godel, ici avec Grandeur de Lully au CHI de Genève en décembre 2019. Image: KEYSTONE

«J'ai reçu des menaces de mort après l'euthanasie de Jet Set»

Un mois après le décès de son cheval aux Jeux de Tokyo, le cavalier fribourgeois Robin Godel revient, à froid, sur ce triste épisode et sur les violentes attaques qu'il a subies.

AbdOulaye PENDA Ndiaye



Le jeune cavalier romand Robin Godel (22 ans) a réalisé un rêve de gosse en participant aux JO de Tokyo. Mais le rêve s’est transformé en cauchemar: son cheval Jet Set, un hongre de 14 ans, a dû être euthanasié après une mauvaise réception sur un saut. C’est au moment où il avait le plus besoin de soutien que le jeune homme a reçu des menaces de mort sur les réseaux sociaux, par messages téléphoniques et par courrier à son domicile. Emmuré dans le silence depuis le drame, il se livre à watson.

Robin Godel, comment avez-vous vécu la fin des JO?
Je dois dire que j’ai reçu le soutien de l’ensemble de l’équipe olympique et de l’encadrement. J’ai également bénéficié de l’appui du coach mental de la délégation suisse aux JO. Mais c’est encore dur d’accepter que Jet Set ne sera plus jamais là. Il n’y a pas eu de chute. Il s’est blessé après une mauvaise réception et a été victime d’une déchirure des ligaments de l’antérieur droit. Ce cheval adorait le cross et le concours complet. Perdre son partenaire de cette manière en pleine compétition, c’est le cauchemar que redoute tout cavalier.

Sur les réseaux sociaux, vous n’avez pas bénéficié du même degré de compréhension…
Oui, certaines réactions ont été très virulentes et inacceptables. Des gens qui ne me connaissent pas, qui ignorent tout du lien que j’ai avec mon cheval, qui est l’être vivant avec lequel je passais le plus de temps au quotidien, se permettent d’insulter et de juger. Cela ajoute de la peine à ma peine. Mais c’est comme ça…

Est-il vrai que vous avez reçu des menaces de mort?
Absolument ! J’en ai reçu sur les réseaux sociaux, en particulier sur Instagram. Egalement par message sur mon téléphone ainsi que par courrier à mon domicile. Je ne sais pas comment ils ont fait pour retrouver mon adresse privée. C’est assez effrayant et désolant. Il y avait des menaces implicites. D’autres étaient carrément explicites.

Vous avez porté plainte ou envisagez-vous de le faire?
Non. Je n’ai pas envie de perdre ni du temps ni de l’énergie dans une procédure pénale. Là, je suis en pleine préparation pour le championnat d’Europe de concours complet (ndlr: 23-26 septembre à Avenches) avec mon autre cheval Grandeur de Lully. Mais c’est clair que Jet Set restera toujours dans mon cœur.

Plus d'articles sur le sport

Netflix entretient le mystère autour de Michael Schumacher

Link zum Artikel

Pour les sportifs, un petit joint ne fera bientôt plus de mal

Link zum Artikel

Berne était le Bayern du hockey, désormais il ressemble à Ajoie

Link zum Artikel

La Nati est virée du jeu FIFA, mais qui la pleure vraiment?

Link zum Artikel

Roger Federer réussit un coup de maître avec son entrée en bourse

Link zum Artikel

Young Boys a épaté tout le monde, à commencer par lui-même

Link zum Artikel

Novak Djokovic a dû attendre de perdre pour être aimé du public

Link zum Artikel

Née qu'avec 8 doigts, Francesca Jones est une pépite du tennis

Link zum Artikel

Lausanne-Sion? Laissez tomber, voici les cinq vrais derbys romands

Link zum Artikel

Les Suisses cartonnent en contre-la-montre, depuis un sacré temps

Link zum Artikel

Yann Sommer est le chouchou des Suisses et voici pourquoi

Link zum Artikel

Il distribuait des beignes mais au fond, il n'était pas si méchant

Link zum Artikel

Les supporters ont-ils attrapé la grosse tête?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Quelques créations de Tom Daley postées sur Instagram

1 / 9
Quelques créations de Tom Daley postées sur Instagram
source: instagram madewithlovebytomdaley
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Après avoir essuyé une perte historique, Gottéron prend des mesures

Le club de hockey sur glace de National League a annoncé un déficit d'environ 3 millions de francs pour la saison passée. Il tente de trouver des solutions pour assainir sa situation.

«Je connais les finances du club depuis quinze ans et je n’avais jamais vu ça!», se désole Yvan Haymoz dans La Liberté. Le vice-président de Fribourg-Gottéron réagit à l'annonce mercredi de la perte de la saison dernière des Dragons: 3,188 millions de francs. La raison? Un exercice perturbé de A à Z par le Covid-19.

Le montant est énorme, mais les supporters fribourgeois peuvent être rassurés: il ne va pas causer la faillite de leur club favori.

Pourtant, sur les bords de la Sarine, on reste …

Lire l’article
Link zum Artikel