faible pluie
DE | FR
1
Sport
Espagne

Ce coureur s'arrête avant la ligne pour une raison à peine croyable

Ce coureur s'arrête avant la ligne pour une raison à peine croyable

Vainqueur d'un semi-marathon espagnol en 1h08'44 dimanche, Luis Agustin Escriche a marqué un temps d'arrêt avant de terminer. Tout ça pour espérer gagner 150 euros l'an prochain. On vous explique.
04.10.2022, 11:4605.10.2022, 11:29
Suivez-moi

Luis Agustin Escriche est arrivé en trombe sur la dernière ligne droite du semi-marathon d'Alcudia, dimanche au sud de Valence. Mais alors que tous les spectateurs s'attendaient à ce qu'il franchisse la ligne pour en terminer et valider ainsi un chrono canon, le coureur ibérique s'est subitement arrêté. Il a ensuite regardé derrière lui pour être certain qu'aucun adversaire ne le pressait. Puis il a observé sa montre à plusieurs reprises, a fait un tour sur lui-même avant de se décider à en terminer.

La vidéo est folle

Vidéo: watson

On pourrait croire que ce brave Escriche a perdu sa lucidité, mais c'est en réalité tout le contraire. Son temps d'arrêt était savamment calculé. Le coureur savait qu'il allait battre le record de l'épreuve et ainsi empocher les 150 euros de prime offerts au nouveau recordman. Son souci était alors de ne pas rendre ce record trop difficile afin de pouvoir le battre à nouveau plus facilement en 2023, et ainsi empocher une autre prime de 150 euros!

Approuvez-vous son attitude?

La scène, partagée sur les réseaux sociaux par un spécialiste d'athlétisme, a fait réagir les internautes.

Il y a ceux qui ne trouvent rien à redire. Après tout, Escriche a suivi le règlement à la lettre et s'il a pu s'arrêter avant la ligne, c'est parce qu'il avait été rapide durant toute la course. «C'est plutôt intelligent ce qu'il a fait», pense Thomas. Mick approuve lui aussi mais se dit que l'Espagnol aurait pu être plus discret. «Il aurait dû ralentir dans les deux derniers kilomètres. Ainsi ça ne se serait pas trop vu.»

D'autres estiment que la réaction du coureur est «pathétique» et lui souhaitent la défaite l'an prochain. «Ça serait marrant que ce pauvre type perde en 2023...», glisse un internaute sur Twitter. Un autre traite carrément le sportif de «plouc». «Le plouc c'est vous avec votre commentaire idiot», lui rétorque Pique. «Cette personne a peut-être besoin d'argent, un peu plus d'empathie et de respect pour autrui ne vous feraient pas de mal.»

L'édition 2023 s'annonce déjà savoureuse. Luis Agustin Escriche ne se battra pas seulement contre le temps; il aura beaucoup d'adversaires.

Plus d'articles sur le sport

Montrer tous les articles
Thèmes
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Valon Behrami: «Notre génération avait un problème»
Valon Behrami fut le héros de Suisse - Brésil (1-1) à la Coupe du monde 2018. Avant la revanche de lundi, il nous accorde un grand entretien plein de franchise et de révélations.

Nous voudrions vous parler d'une image.
Valon Behrami: Je suis impatient!

L’article