Sport
Tennis

US Open: Novak Djokovic joue sa dernière chance de participer

FILE - Novak Djokovic, of Serbia, wipes the sweat off during a training session at the Mutua Madrid Open tennis tournament in Madrid, Spain, on April 30, 2022. Djokovic withdrew from the upcoming hard ...
Novak Djokovic, non vacciné contre le Covid-19, manquera très probablement l'US Open.image: keystone

Les dernières ficelles de Novak Djokovic pour participer à l'US Open

Une pétition, une faille dans la loi et des soutiens hauts placés sont le dernier espoir du Serbe de disputer l'US Open (29 août au 11 septembre). Mais il ne reste plus que quelques heures.
25.08.2022, 06:4225.08.2022, 12:17
Simon Häring / ch media
Plus de «Sport»

Novak Djokovic ne cesse de rabâcher qu'il assumera les conséquences de sa décision de ne pas se faire vacciner. La prochaine? Sa non-participation à l'US Open qui commence lundi. C'est le deuxième tournoi du Grand Chelem que le Serbe ratera cette année, après l'Open d'Australie.

Et pour cause: les étrangers non vaccinés ne sont toujours pas autorisés à entrer aux Etats-Unis, même s'ils peuvent fournir la preuve d'avoir contracté le Covid. A première vue, une telle mesure semble grotesque, car Djokovic a pu jouer à Flushing Meadows en 2020 et en 2021, en pleine pandémie. Mais il y a deux ans, le tournoi s'est déroulé sans spectateurs et l'année passée, la vaccination n'était pas obligatoire parce que pas encore accessible à tous.

Cette année encore, les organisateurs n'exigent pas la vaccination complète. Le problème de Djokovic réside donc dans les conditions d'entrée aux Etats-Unis, qui restent très strictes. Mais le Center for disease control and prevention (CDC) a récemment annoncé qu'il allait les soumettre à un examen. Depuis, c'est une véritable course contre la montre pour le triple vainqueur de l'US Open: il n'a pas encore retiré sa participation, alors que le tirage au sort a lieu ce jeudi. Un scénario similaire à celui de Melbourne en janvier risque de se produire.

Novak Djokovic looks as his documents after landing in Belgrade, Serbia, Monday, Jan. 17, 2022. Djokovic arrived in the Serbian capital following his deportation from Australia on Sunday after losing  ...
En janvier, Novak Djokovic avait été contraint de quitter l'Australie avant le début du tournoi.image: keystone

Pour rappel: après avoir voyagé jusqu'en Australie avec une dérogation, le Serbe avait finalement dû quitter le pays avant le début tournoi, au terme d'une incroyable saga qui l'avait vu être interné de force.

La saga Djokovic à Melbourne dans le détail 👇

Lettre à Biden et quarantaine

Depuis son septième sacre à Wimbledon mi-juillet, Djokovic a manqué les tournois de Montréal et de Cincinnati. Il se prépare comme s'il pouvait jouer et «attend des nouvelles positives de New York». Il a aussi fait part de son incompréhension quant au fait que les Américains puissent participer même s'ils ne sont pas vaccinés.

L'actuel numéro 6 mondial a reçu des messages de soutien de la part de certains autres joueurs. Parmi eux, John Isner. Considéré comme un conservateur, le géant américain a qualifié de «complètement fou» le fait que Djokovic ne puisse pas participer. Un autre Américain, Tennys Sandgren – non vacciné – n'y est pas allé par quatre chemins:

«Il est honteux que la fédération américaine de tennis ne fasse pas une exception»
Tennys Sandgren, tennisman pro

En arrière-plan, de nombreux efforts sont déployés pour permettre à Djokovic de participer au tournoi. Un groupe de citoyens américains d'origine serbe a écrit une lettre au président des Etats-Unis, Joe Biden. Il a été soutenu par une représentante républicaine du Congrès, Claudia Tenney. Sa demande? Une «dérogation dans l'intérêt national».

FILE - Rep. Claudia Tenney, R-N.Y., incumbent candidate for New York's 24th Congressional District, speaks during the House Committee on Foreign Affairs hearing on March 10, 2021, in Washington.  ...
La députée républicaine Claudia Tenney fait également partie des soutiens de Djokovic.image: keystone

Les défenseurs de Djokovic pensent avoir trouvé une faille dans une Presidential proclamation. Celle-ci stipule que les manifestations sportives contribuent à la création de valeur et qu'il faut donc permettre aux sportifs d'accéder à la compétition. Et, du coup, d'entrer dans le pays. Le hic, c'est que cette proclamation date de mai 2020, moment auquel aucun vaccin n'était encore disponible. Elle réglemente donc les conditions de voyage générales pour tous, et pas celles des personnes non vaccinées.

Mais même si cette Presidential proclamation s'appliquait encore à Novak Djokovic, le Serbe ne pourrait pas participer au tournoi, car il devrait rester en quarantaine pendant sept jours après son entrée sur le territoire. Même en cas de test Covid négatif. Seule exception: avoir guéri dans les 90 jours précédant l'entrée sur le territoire.

Un complot, un fiasco et Federer

Les soutiens du Serbe exigent que l'organisateur de l'US Open, l'association américaine de tennis (USTA), dépose une requête. Ils se réfèrent aux règles du Grand Chelem, qui doivent permettre aux meilleurs joueurs de participer. Selon eux, une exclusion pour cause de non-vaccination serait discriminatoire.

Novak Djokovic, of Serbia, center, waves to the crowd after losing to Daniil Medvedev, of Russia, in the men's singles final of the US Open tennis championships, Sunday, Sept. 12, 2021, in New Yo ...
L'année dernière, Novak Djokovic a manqué de peu le Grand Chelem calendaire en s'inclinant seulement en finale de l'US Open.image: keystone

Les partisans de Djokovic voient un complot dans le fait que l'USTA ne dépose pas cette demande. Ils rappellent que la directrice de l'US Open, Stacey Allaster, siège également au conseil d'administration de la Laver Cup, un événement dont Roger Federer est le co-fondateur. Selon eux, il y a un conflit d'intérêts, car le Suisse – 20 titres du Grand Chelem, soit un de moins que Djokovic – «est l'un des deux plus grands rivaux de Djokovic».

Switzerland's Roger Federer speaks, standing next to Serbia's Novak Djokovic during a 100 years of Centre Court celebration on day seven of the Wimbledon tennis championships in London, Sund ...
En juillet, Roger Federer était venu à Wimbledon, en invité, où Novak Djokovic a remporté son 21e Majeur. Image: keystone

La fédération américaine de tennis a fait savoir depuis longtemps qu'elle s'alignerait sur les directives des autorités. Sans doute aussi pour éviter un fiasco similaire à celui de l'Australie, où la fédération et l'Etat de Victoria avaient tenté de passer outre les autorités fédérales pour intégrer Djokovic.

Les joueurs, qui respectent le Serbe, font tout pour qu'il puisse participer au tournoi. Mais les chances sont minces. Parce que tout le monde veut éviter le même fiasco qu'en Australie. Le milieu du tennis avait fait part de son agacement de voir cette saga complètement supplanter les enjeux sur le sport en lui-même. Au moins, pour le moment, ce n'est pas le cas aux Etats-Unis.

Adaptation en français: Yoann Graber

Plus d'articles sur le sport

Montrer tous les articles
La Quéquetterie a pris ses quartiers à Lausanne
1 / 14
La Quéquetterie a pris ses quartiers à Lausanne
source: @instagram laquequetterie
partager sur Facebookpartager sur X
Les bouffistas: Alles Gut! Gemüse Kebab à Genève
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Le geste malheureux de cet Italien offre la victoire à l'Espagne
Riccardo Calafiori a marqué un autogoal, seul but de la victoire espagnole contre les Transalpins jeudi à l'Euro (1-0).

Deux autogoals en deux jours. Après le Suisse Fabian Schär contre l'Ecosse mercredi, c'est l'Italien Riccardo Calafiori qui a propulsé le ballon dans ses propres filets jeudi face à l'Espagne à la 55e minute. Une bourde lourde de conséquences, puisqu'elle a offert la victoire aux Espagnols (1-0) dans ce choc du groupe B.

L’article