larges éclaircies
DE | FR
Sport
Volleyball

«Le masque me donne des boutons et me fait moins bien jouer au volley»

Image
Image: Shutterstock

«Le masque me donne des boutons et me fait moins bien jouer au volley»

Marine (prénom d'emprunt) est obligée de porter un masque avec son équipe de volley amateur, ce qui provoque chez elle plaques rouges, démangeaisons et boutons. «Je ne suis pas la seule dans ce cas. Tout le monde souffre», dit-elle.
24.01.2022, 11:4524.01.2022, 12:33
Suivez-moi
Plus de «Sport»

Marine, les mesures anti-Covid vous obligent à porter un masque en compétition depuis fin décembre. Quel impact cela a-t-il sur la pratique de votre sport?
Le masque me grattait déjà dans la vie de tous les jours, mais c'était encore supportable. En compétition, la transpiration aggrave tout. Je développe de l'eczema: rougeurs, démangeaisons partout sur le visage, boutons. Ce n'est pas du tout agréable.

Quels remèdes avez-vous trouvé pour soulager ces douleurs?
Comme je suis déjà sujette à l'eczema en temps normal, je possède tout un tas de crèmes qui agissent plutôt bien.

Vous avez essayé différents types de masques?
Oui, le pire, c'est avec celui en plastique, le «normal», bleu et blanc. Du coup, j'ai commandé un masque en soie sur internet. Le problème, c'est qu'il ne me permet pas de respirer convenablement. Or, le règlement stipule que le masque doit recouvrir la bouche et le nez.

Comment faites-vous pour jouer dans ces conditions?
Je porte deux masques. Un en soie qui couvre juste le menton et la bouche, et un autre, le bleu et blanc, qui me permet de couvrir mon nez. Comme ça, le masque en plastique n'entre pas en contact avec ma peau, et provoque moins de douleurs.

Pourriez-vous tricher, et ne porter qu'un masque (celui en soie), placé juste en-dessous du nez? Tout le monde fait ça au fitness!
Pas vraiment. Lors du dernier match, l'arbitre nous a dit dès le début que pendant les points, il fallait garder le masque sur le nez. Et tout le monde a bien joué le jeu.

Est-ce qu'on joue moins bien avec un masque?
Oui, parce qu'on a plus de peine à souffler. Samedi dernier, on entendait toutes les joueuses qui respiraient plus fort que d'habitude. Dès qu'on se déplace, on est tout de suite essoufflées. C'est insupportable.

Pourquoi ne pas demander une dérogation?
Je voulais solliciter un certificat médical auprès de mon médecin, mais ça n'aurait pas été correct vis-à-vis des autres filles, parce que même celles qui n'ont pas d'allergies ont aussi des démangeaisons quand elles transpirent sous le masque. Tout le monde souffre.

Puisque vous pouvez jouer, c'est que vous êtes soit guérie, soit vaccinée. Compte tenu de votre statut, et de vos allergies, trouvez-vous exagérées les mesures qui imposent le port du masque au niveau amateur?
Disons que je ne comprends pas pourquoi les joueuses de LNA et LNB jouent sans masque, alors qu'il nous est imposé. Le virus se transmettrait-il plus facilement chez les amateurs?! Ce n'est pas très logique.

Il vous reste encore une dizaine de parties à jouer. Appréhendez-vous la fin de saison?
Non. Ça fait deux ans qu'on doit s'adapter à toutes les mesures, et on a toujours réussi à s'en sortir.

Comme toutes les équipes, la vôtre est impactée par les absences. Certaines joueuses sont malades, d'autres non éligibles, car non vaccinées. Quand tout le monde sera là, ferez-vous encore l'effort de jouer malgré vos allergies?
Oui, parce que c'est un sport d'équipe. Par respect pour les autres joueuses, chacun se serre les coudes et fait avec.

Plus d'articles sur le sport

Montrer tous les articles
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Ce joueur a-t-il provoqué sa fausse blessure? Ces images interrogent
Un match de Coupe entre Tigre et Chacarita Juniors agite l'Argentine depuis quelques jours. La rencontre a été interrompue puis définitivement annulée, et l'on se demande à la vue des images si tout cela n'aurait pas pu être évité.

La scène remonte à mercredi dernier mais fait toujours autant de bruit en Argentine. Alors qu'il s'apprêtait à tirer un coup franc (et que ses adversaires contestaient la décision auprès de l'arbitre), Fernando Brandan, dos au public, a reçu une bouteille vide dans le dos, lancée par un supporter.

L’article