DE | FR
Image: Shutterstock
British corner

Même le président du Rwanda trouve Arsenal pitoyable

Raphaël Crettol, champion suisse de Fantasy Premier League 2020, décrypte chaque semaine l'actualité du football britannique et vous donne ses bons plans FPL. Aujourd'hui, deuxième journée.
20.08.2021, 11:5120.08.2021, 17:41

Des stades pleins, des supporters qui s'époumonent, une pelouse taillée au millimètre pour la rentrée, des buts spectaculaires et en cascade (3,4 par match). Que vous soyez fan invétéré de foot anglais ou simple curieux, vous n'avez pas pu passer à côté le week-end dernier: la Premier League est de retour.

Image: sda

Le match d'ouverture de la saison entre Brentford et Arsenal a réuni tous les ingrédients qui font de ce championnat le plus suivi de la planète. On vous donne la recette en images:

  • Une ambiance so british. On jouait pourtant dans le plus petit stade de Premier League: 16 479 spectateurs à guichet fermé, soit la capacité de la Swissporarena de Lucerne. Pas de doute, les cordes vocales des fans anglais ne sont pas constituées de la même façon que celle des Suisses...
  • De la mauvaise foi, mais aussi beaucoup de fair-play. Le fan anglais est passé maître dans l'art de chambrer son adversaire. Mais le fan anglais sait également faire preuve de fair-play. La preuve lorsque le public du Community Stadium a offert une standing ovation lors de l'entrée du joueur d'Arsenal Bukayo Saka, héros malheureux de l'équipe nationale d'Angleterre à l'Euro et victime d'insultes racistes.
  • De belles histoires. La Premier League regorge d'anecdotes que les supporters et les médias adorent relayer. Vendredi soir, le contexte du match était particulier. Brentford jouait son premier match au plus haut échelon du football britannique depuis 1947. Il a fêté ce retour par une victoire méritée 2-0 contre Arsenal. Ça valait bien quelques larmes...
  • Un entraîneur charismatique. On s'était réjoui de la promotion de l'excentrique Marcelo Bielsa la saison dernière avec Leeds. Cette année, on est certain que l'entraîneur de Brentford, Thomas Frank, sera l'une des attractions de la league. Le fantasque Danois n'a cessé d'haranguer le public tout au long de la rencontre. A l'issue du match, il a livré un bilan tout en simplicité.

«Nous ne sommes qu'un arrêt de bus du quartier de Hounslow»

Le président rwandais fan déçu et sponsor contrarié

Image: sda

Vous aurez certainement remarqué que les joueurs d'Arsenal arborent le logo «Visit Rwanda» sur les manches de son maillot. L'équipe londonienne est, en effet, sponsorisée par l'agence officielle de tourisme du Rwanda depuis 2018.

Le président Paul Kagame a très peu goûté à la prestation d'Arsenal lors de la défaite à Brentford en ouverture de saison. Ce fan des Gunners a fait part publiquement de son mécontentement sur Twitter, affirmant que «les fans ne méritent pas d'être habitués à ça».

Le président de la République du Rwanda s'est ensuite emballé, dénonçant «une lutte qui dure depuis des décennies - de hauts et de bas - mais surtout de bas», avant de s'offusquer: «Ne pourrait-on pas avoir un plan qui fonctionne vraiment?»

Visiblement très remonté, le virulent homme d'état de 63 ans a enchainé avec un troisième Tweet dans lequel il affirme que «nous ne devons PAS excuser ou accepter la médiocrité». Paul Kagame termine son pamphlet en évoquant les coupables: «Je suis sûr que nous savons tous sur quelles épaules repose le plus lourd fardeau. J'espère qu'ils le savent aussi, ou même qu'ils l'acceptent!!! Fin»

Même si Kagame écrit ici en tant que fan d'Arsenal, difficile de ne pas y traduire un coup de pression de la part d'un sponsor déçu par l'image que renvoie son partenaire. Et évidemment, la résonnance n'est pas la même quand il vient d'un patron d'entreprise ou d'un président d'Etat qui compte 2.4 millions d'abonnés sur Twitter.

Quelques jours plus tard, Arsenal lâchait près de 40 millions de francs pour s'assurer les services du milieu de terrain du Real Madrid Martin Odegaard....

Le British Corner #FPL

La saison 2021-2022 de Fantasy Premier League a démarré en trombe le weekend passé. De nombreux FPL Managers ont ainsi franchi la barre des 100 points dès leur première journée. J'ai moi-même connu ce petit plaisir de justesse (102 points) grâce notamment à mes deux joueurs stars Salah et Bruno Fernandes.

Les joueurs qu'on attendait ont répondu présent et les buts sont tombés comme des fruits murs (3,4 en moyenne). Voici quelques uns de mes principaux enseignements de la journée :

  • Manchester United a fait preuve d'un allant offensif impressionnant, face à une défense de Leeds passive, certes. Les Reds proposent de nombreuses options intéressantes sur le plan offensif. Si Fernandes (12.1) a confirmé son statut d'incontournable, Mason Greenwood (7.5) et Paul Pogba (7.6) représentent un excellent rapport qualité/prix. Il faudra tout de même scruter l'impact de l'introduction progressive de la nouvelle pépite Jadon Sancho (9.5) sur le reste de l'effectif et sur le plan tactique.
  • Le retour du public semble avoir boosté l'allant offensif des équipes. Bonne nouvelle pour les joueurs offensifs, un peu moins pour les défenseurs de nos équipes. Reste à voir si cette tendance se confirme par la suite.
  • Les défenseurs à 4.0 qui jouent représentent une espèce rare et très recherchée dans le microcosme FPL. Ils ont été six à fouler la pelouse lors de la première journée: Toni Livramento (Southampton), Ben Johnson (West Ham), Ki-Jana Hoever (Wolverhampton), Kostas Tsimikas (Liverpool), Daniel Amartey (Leicester) et Shane Duffy (Brighton). Avant de vous ruer sur eux, sachez qu'ils ont tous évolué en raison de l'absence ou de la méforme des titulaires habituels. Selon moi, Livramento et Duffy sont les deux options qui ont le plus de chance s'établir durablement dans les onze de base de leur équipe.
  • Nous étions nombreux à placer de grands espoirs dans les joueurs d'Aston Villa en début de saison. Comme l'a illustré la défaite inaugurale face au néo-promu Watford, il semblerait que l'équipe de Birmingham aura besoin d'un peu plus de temps pour se trouver complètement. Cependant, si vous avez des Villains dans votre équipe (Ings, Buendia, etc.), je vous conseille de les garder au moins pour ce weekend pour la rencontre à domicile face à Newcastle. Le possible retour de Watkins pourrait également leur donner un élan offensif positif.
  • Entre les blessures, les retours tardifs des internationaux, les cas Covid et un changement d'entraîneur, je m'attendais à un début de saison hésitant d'Everton. Les Toffees m'ont donnée tort en battant Southampton 3-1 au terme d'un match très bien négocié, si l'on excepte l'erreur qui a conduit au but concédé après trois minutes. Le choix tactique de Rafa Benitez d'amener un maximum de centres sur Dominique Calvert-Lewin (8.0) booste les perspectives de l'attaquant anglais. Je m'en veux de ne pas lui avoir fait confiance jusqu'à la deadline, alors qu'il était dans mes petits papiers...
Dominic Calvert-Lewin
Dominic Calvert-LewinImage: sda

Le point sur notre ligue

Nous sommes heureux de constater un certain engouement autour de la ligue British Corner by Watson. Près de 120 Managers FPL ont rejoint la ligue pour le lancement de la saison. Et quel lancement: 19 joueurs ont franchi le mythique seuil des 100 points dès la première journée!

Rejoignez notre ligue !
Il n'est pas trop tard pour rejoindre notre ligue British Corner by Watson. Il vous suffit de clicker sur ce lien: https://fantasy.premierleague.com/leagues/auto-join/paqk12 ou alors d'entrer le code suivant: paqk12

Le meilleur score a été l'œuvre de Sancho Mpenza (Grégory Beaud) avec 114 points, notamment grâce à sa bonne pioche Saïd Benrahma (12 points). A noter que son dauphin AH-64 Apache (David De la Prévoté) a judicieusement joué son triple capitaine d'entrée de jeu sur Mohamed Salah.

Tous les membres du top 50 ont mis Salah ou Fernandes capitaine. Le premier à avoir «innové» est hello (Abdellah Benghazi/73e) qui a courageusement donné le brassard à la nouvelle recrue de Southampton Adam Armstrong, lui aussi buteur. On risque malheureusement bien de se retrouver dans une telle situation ce weekend...

Le top 10 après la GW1

Les bons plans pour la GW2

Le capitaine
Le choix du capitaine se résume à un duel entre les deux hommes forts de l'ouverture de saison. D'un côté, Mohamed Salah (12.5) auteur d'un but et deux assists, et de l'autre, Bruno Fernandes (12.1) qui a inscrit un triplé. Ma préférence va à Salah qui aura l'avantage de jouer devant ses supporters à Anfield, tandis que Fernandes ira défier Southampton à l'extérieur. Bien courageux sera celui qui osera placer son brassard autour du bras d'un autre joueur.
Bruno Fernandes
Bruno FernandesImage: sda
Les différentiels
Bryan Mbeumo (5.5): Brentford a marqué les esprits lors du match d'ouverture. Même s'il n'a pas été directement impliqué sur les deux buts des locaux, Bryan Mbeumo a créé et bénéficié de plusieurs occasions. Le remuant milieu de terrain français, qui évolue en pointe aux côtés de Toney, aura certainement l'occasion de se mettre en évidence contre Crystal Palace.
João Cancelo (6.0): L'ailier portugais s'était révélé comme un des défenseurs les plus offensifs du championnat l'année dernière. Même si Manchester City ne tourne pas encore à plein régime, il pourrait profiter de la réception de Norwich pour marquer des points des deux côtés du terrain. Et il figure dans à peine plus de 5% des équipes.
Sadio Mané (12.0): On profite de citer l'ailier sénégalais dans cette rubrique tant qu'on peut. Seul 4% des Managers FPL l'ont dans leur équipe actuellement. Eclipsé par Salah, Mané a pourtant réalisé une très bonne préparation et pourrait le prouver à domicile face à Burnley. Vu son prix, il est toutefois difficile à placer dans son équipe, compte tenu que Salah reste tout de même le candidat numéro un. Un différentiel pour les plus audacieux d'entre nous.
Bryan Mbeumo
Bryan Mbeumo Image: sda
Qui sera ton capitaine pour la GW2 ?

Vous hésitez encore dans votre choix de capitaine? Vous n'êtes pas encore certain de votre prochain transfert ou de votre stratégie à plus long terme? Posez simplement votre question en utilisant la fonction commentaires ci-dessous.

Cheers mates and see you next week !

Plus d'articles sur le sport

Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
La Nati sort un livre pour enfants et ça en dit long sur sa comm'
Avant d'affronter l'Espagne samedi à Saragosse (20 h 45), l'équipe de Suisse a voulu toucher les plus jeunes. C'est le dernier exemple de l'esprit d'ouverture réintroduit sous l'ère Yakin, après les dures années Petkovic.

«Qui a dessiné cette caricature? Je voudrais prendre contact avec l'artiste», plaisante Murat Yakin. Rire général dans la salle de Bad Ragaz. Le sélectionneur national est connu pour son esprit taquin. La question à laquelle il était censé répondre? S'il était satisfait de la manière dont il était dessiné dans un livre pour enfants.

L’article