DE | FR
Fedor Chalov a marqué ses deux premiers buts en Super League, jeudi contre Saint-Gall.
Fedor Chalov a marqué ses deux premiers buts en Super League, jeudi contre Saint-Gall.image: imago

Faire oublier Cabral, la mission très difficile de Fedor Chalov à Bâle

Le jeune attaquant russe a marqué ses deux premiers buts en Super League jeudi contre Saint-Gall (2-2). Au FCB, ce très talentueux musicien a la lourde tâche de remplacer Arthur Cabral, parti à la Fiorentina cet hiver.
05.03.2022, 08:32
Céline Feller / ch media

Arthur Cabral? Parti. Edon Zhegrova? Pareil. D'un seul coup, le FC Bâle a perdu ses deux meilleurs attaquants. Il a donc dû réagir. Et il a trouvé un premier remplaçant à son duo de choc: le Russe Fedor Chalov.

Ce jeune joueur de 23 ans, issu de la classe moyenne moscovite, possède déjà un bagage considérable. Avant d'arriver sur les bords du Rhin, il a joué 179 matchs pour son club de toujours, le CSKA Moscou.

Fedor Chalov a fait ses débuts avec Bâle contre Sion, le 6 février dernier.
Fedor Chalov a fait ses débuts avec Bâle contre Sion, le 6 février dernier.image: keystone

«Il est vif et, comme l'a montré le test de vitesse, il est même l'un des joueurs les plus rapides de l'équipe», s'enthousiasme le directeur sportif bâlois, Philipp Kaufmann.

Une bonne mémoire 🧠

Ce diamant brut devra aussi prouver sa rapidité hors du terrain, en termes d'intégration. Chalov n'avait encore jamais quitté le championnat russe, où il n'a joué que pour le CSKA Moscou depuis junior. Une semaine après avoir atterri à Bâle, il déclarait:

«C'était déjà un petit choc culturel»
Fedor Chalov

Il a du mal à expliquer ce qui l'a tant choqué. Sans vouloir dénigrer son pays d'origine, la qualité de vie dans la cité rhénane est tout simplement différente. Alors oui, la mégapole moscovite offre beaucoup plus de choses à faire. «Mais ici à Bâle, j'ai l'impression qu'on peut obtenir tout ce dont on a besoin», se réjouit le jeune prodige.

Fedor Chalov n'a joué qu'au CSKA Moscou avant de venir à Bâle. Il ne devrait toutefois pas être trop dépaysé niveau couleurs d'équipement.
Fedor Chalov n'a joué qu'au CSKA Moscou avant de venir à Bâle. Il ne devrait toutefois pas être trop dépaysé niveau couleurs d'équipement. image: imago

Pourtant, ce n'est pas la vie citadine helvétique qui a attiré Chalov dans notre pays, mais bien le FC Bâle. Une équipe qu'il connaît et apprécie depuis qu'il l'a affrontée avec le CSKA en 2017, en Ligue des champions. «Un club riche en traditions qui joue toujours le titre de champion. Alors quand j'ai entendu l'offre, c'était un honneur pour moi et je n'ai pas réfléchi longtemps», rembobine l'intéressé.

Surtout qu'il rêvait depuis belle lurette de jouer en Europe, et un jour dans l'un des cinq grands championnats. Mais Fedor Chalov n'aime pas parler de l'avenir. Il ne pense qu'à l'instant présent. «Je suis entièrement focalisé sur le FC Bâle», (r)assure-t-il.

Diamant brisé à Crystal 💎

Retrouver Chalov – meilleur buteur du championnat russe en 2018/2019 et élu meilleur jeune joueur de Russie en 2017 – à Bâle est un peu surprenant. Même si ce n'est qu'un prêt de six mois. Parce qu'au départ, acheter Chalov n'était pas envisageable pour le club rhénan, malgré qu'il eu fait partie d'une longue liste depuis l'été.

«Nous avons été rapidement convaincus par sa qualité. Mais il ne bénéficiait pas de la priorité absolue de notre part en raison de sa valeur marchande élevée et des offres antérieures en provenance d'Angleterre»
Philipp Kaufmann, directeur sportif du FC Bâle

Ces offres d'outre-Manche sont, paradoxalement, ce qui a peut-être rendue possible l'arrivée de Chalov au FCB. Après l'échec de son transfert à Crystal Palace il y a deux ans, l'attaquant russe est devenu moins tranchant devant le but.

Mais il ne veut pas entendre parler de fragilités mentales, qu'on lui a attribuées en Russie. «J'ai eu une blessure peu après, je ne pouvais plus être aussi performant qu'avant», se justifie-t-il

Depuis, le Russe a remonté la pente. «Je sens de nouvelles forces», clame-t-il. Cette méforme passagère a permis aux Bâlois d'enrôler Chalov, qui intéressait auparavant de plus grosses cylindrées. Et si le CSKA Moscou imagine toujours le transférer à l'avenir, le FC Bâle sera sur les rangs. «Ça pourrait être lucratif pour nous, si l'offre s'avérait correcte», anticipe Kaufmann.

Le président du FC Bâle David Degen, Philipp Kaufmann et le chef scout Ruedi Zbinden (de gauche à droite) suivent attentivement l'entraînement du FC Bâle, le 6 janvier dernier.
Le président du FC Bâle David Degen, Philipp Kaufmann et le chef scout Ruedi Zbinden (de gauche à droite) suivent attentivement l'entraînement du FC Bâle, le 6 janvier dernier.image: keystone

Mais Chalov doit d'abord livrer la marchandise, et ce après un temps d'adaptation minimal. Pour Kaufmann, les conditions sont réunies: Chalov est ouvert d'esprit, sociable et parle bien l'anglais. Surtout, le jeune attaquant se sent déjà très bien à Bâle:

«Depuis le peu de temps que je suis ici, je ressens une grande chaleur humaine. Elle va m'aider à pouvoir m'établir rapidement, car je sens que cette chaleur n'est pas seulement au niveau professionnel, mais qu'elle vient du plus profond de moi. Ça m'impressionne.»
Fedor Chalov

Un virtuose très précoce 🎶👶🏻

Cette sensibilité lui viendrait-elle de son penchant pour la musique? Il a fréquenté une école de musique pendant trois ans, et joue très bien de la flûte et du piano, «mais très rarement aujourd'hui», concède-t-il.

De toute façon, sa carrière artistique n'aurait jamais pris son envol, parce que le sport lui a très tôt volé la vedette. A six ans déjà, Chalov jouait dans l'équipe de son frère, de quatre ans son aîné. Sa grande précocité s'est confirmée quelques années plus tard, quand il a fait ses débuts en tant que professionnel à... 16 piges.

Fedor Chalov en action lors du match nul spectaculaire (3-3) entre le FC Bâle et Sion en février dernier.
Fedor Chalov en action lors du match nul spectaculaire (3-3) entre le FC Bâle et Sion en février dernier.image: imago

Le Moscovite avait bien sûr rêvé de devenir footballeur pro, mais il n'y croyait pas vraiment. «J'ai toujours joué au football entre les immeubles avec mon père et mon frère. C'est ma passion. J'ai besoin du football, comme un nageur a besoin de l'eau», image-t-il.

Fedor Chalov aura l'occasion de retrouver le gazon et de marquer d'autres buts dès ce week-end. Le FC Bâle (3e) ira affronter Lugano (4e) dimanche après-midi.

Adaptation en français: Yoann Graber

Un peu d'amour dans ce monde de bruts?

1 / 27
Un peu d'amour dans ce monde de brutes?
source: boredpanda
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Copin comme cochon: l'anniversaire de watson

Plus d'articles sur le sport

Mbappé a-t-il eu raison? L'aimez-vous encore? Dites-nous tout!

Link zum Artikel

Stan Wawrinka avant Roland-Garros: «J'ai une vision à très long terme»

Link zum Artikel

«J'ai un rencard Tinder»: les pires excuses entendues pour rater le foot

Link zum Artikel

Nicola Spirig veut battre un record et fait grincer les puristes

Link zum Artikel

Le football suisse a encore inventé une formule hallucinogène

Link zum Artikel

Qui est le meilleur de tous les temps? Un savant fou a trouvé

Link zum Artikel

Andres Ambühl, le paysan grison devenu une légende du hockey suisse

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Mbappé a-t-il eu raison? L'aimez-vous encore? Dites-nous tout!
Puisque chacun a un avis sur la prolongation du Français au PSG, on aimerait connaître le votre. Sondage.

Glissez-vous quelques instants dans la peau de Kylian Mbappé: vous avez 23 ans, vous êtes riche et beau, champion de France et du monde. Votre contrat touche à sa fin, et vous avez le choix: poursuivre votre aventure dans le meilleur club de votre pays, ou rejoindre un monument du foot mondial, l'équipe qui vous a fait rêver quand vous étiez enfant.

L’article