DE | FR
Les membres du staff du bar Les Boucaniers à Lausanne raconteront à leurs clients les actions de la finale d'Europa League mercredi soir entre Villarreal et Manchester United.
Les membres du staff du bar Les Boucaniers à Lausanne raconteront à leurs clients les actions de la finale d'Europa League mercredi soir entre Villarreal et Manchester United. Image: keystone

A Lausanne, des serveurs se transforment en commentateurs de foot

Impossible de voir la finale d'Europa League ce mercredi soir dans un bar? Pas un souci aux Boucaniers, où le staff commentera le match à ses clients.
26.05.2021, 16:0027.05.2021, 00:40
Suivez-moi

Finale de l'Europa League

Villareal 🇪🇸 - Manchester United 🏴󠁧󠁢󠁥󠁮󠁧󠁿
📅 mercredi soir 26 mai
🕘 début du match à 21h00
📍 Stade Energa, à Gdańsk en Pologne.

En temps normal, les bars romands auraient été remplis d'amateurs de football venus y voir ce mercredi soir la finale d'Europa League entre Villarreal et Manchester United. Mais les restrictions sanitaires liées au Covid-19 rendent cette situation impossible. Alors certains établissements ont trouvé une parade originale pour faire vivre ce match à leurs clients, même sans écrans. C'est le cas du pub Les Boucaniers à Lausanne.

«Le staff regarde le match et vous tient informés du score sur demande... Si vous réservez une table en terrasse, vous pouvez aller aux toilettes à chaque but, on vous repasse l’action sur le chemin des WC»
Message du pub Les Boucaniers sur sa page Facebook

Le principe? Pas d'annonce générale sur la terrasse à chaque goal, mais une description fun de l'action donnée par le personnel à chaque client qui en fera la demande. Ludovic, patron de l'établissement, l'affirme: Son staff n'a pas eu besoin d'être formé footballistiquement pour cette tâche. «On a une équipe féminine et une masculine en Ligue romande», explique le quarantenaire. «Notre staff est très sportif et la responsable de bar ce mercredi soir joue dans l'équipe dames».

Ludovic est lui-même un grand fan de football. Il a joué dans des équipes de la Riviera vaudoise et de la Veveyse (FR). Mais c'est en observant un client qu'il a eu cette idée. «Habituellement, on diffuse la Premier League. ll y a quelques semaines, un client installé sur la terrasse venait voir les actions sur les téléviseurs à l'intérieur du bar dès qu'il recevait une notification sur son téléphone portable. Alors pour éviter ces déplacements vers les TV à nos clients, on a décidé de leur raconter ce qu'il se passe sur le terrain».

Supporter de Liverpool, le patron des Boucaniers soutiendra pourtant le grand rival des Reds ce mercredi soir, Manchester United. «Parce que je suis amoureux du football anglais en général», explique-t-il. Mais il veut rassurer les fans de Villarreal: ils auront eux aussi droit à un dessert ou un petit remontant (reste encore à savoir quel camp en aura besoin).

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

1 / 22
19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant
source: facebook
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Google Street View, le meilleur ami des pros de la course d'orientation
Les spécialistes des épreuves de sprint préparent leurs compétitions avec le service mondial de cartographie en ligne. Le coach de l'équipe de Suisse féminine explique comment ils s'y prennent.

Lilly Graber est devenue cet été vice-championne du monde juniors en sprint. La Suissesse de 19 ans s'est imposée dans les ruelles étroites de Carapito, au nord-est du Portugal. Quand le journal de son canton (l'Aargauer Zeitung) lui a demandé comment elle avait réussi à briller dans une épreuve de vitesse qui n'est pourtant pas sa spécialité, l'orienteuse a expliqué avoir eu recours à Google Street View avant la course. Cela lui a permis de parcourir les rues à l'avance et de prendre de précieux points de repères.

L’article