Réveil musculaire
Real Madrid

Real, PSG: les miracles arrivent toujours à la dernière minute

Image
Réveil musculaire

PSG, Real: les miracles arrivent toujours à la dernière minute

Contre toute attente, à commencer par la leur, le Paris SG et le Real Madrid sont en position de rafler le titre, dimanche prochain, à la der des der.
17.05.2021, 06:5818.05.2021, 07:41
Plus de «Réveil musculaire»

C'est quoi le réveil musculaire?

La principale actualité de la nuit commentée tous les matins à 7 heures tapantes, avec juste ce qu'il faut de mouvements d'humeur et d'exercices de style. On finit avec des petites infos croustillantes pour s'ouvrir l'appétit.

Lille faisait semblant, et tout le monde avait envie d'y croire -c'était l'histoire du petit Poucet face à l'ogre qatari. Depuis une semaine, le club tout entier respirait la gaieté. Les joueurs riaient comme des bossus à l'entraînement, les bons mots valsaient devant les caméras, l'entraîneur prenait des airs de grand sage, lunettes à l'appui, pour feindre une sérénité dont il se savait exsangue (car maintenant, on «sait»).

Résultat: 0-0. Nul sur toute la ligne, Lille n'a pas su battre Saint-Etienne et reste à la merci d'un retour du PSG (vainqueur 4-0 de Reims).

Le classement de Ligue 1

Image

Dénouement dimanche prochain, 21 h:

  • Un seul point sépare Lille et Paris
  • Lille se déplace à Angers
  • Paris se déplace à Brest

Le PSG peut-il tout emporter, transformer un parcours chaotique en sacre historique? Depuis le temps qu'il gâche ses dernières chances, l'ogre qatari n'y croyait plus. Il faisait semblant, comme tout le monde. Et il continue:

«Dans le foot, le plus important est d'y croire. Tout peut arriver»
Mauricio Pochettino, entraîneur du PSG, dimanche soir

Mais tout dépendra de Lille, encore une fois. Tout dépendra de la perception que le LOSC a de lui-même, en sa qualité avérée, totalement incontestable, de candidat au titre. «Je n'ai pas reconnu mon équipe», a bredouillé Christophe Galtier dimanche, le temps de retirer ses lunettes. Une équipe nerveuse et peureuse («Il faut bien l'avouer», a finalement concédé l'entraîneur) où des joueurs se sont ignorés ou chamaillés, où tout un projet de jeu s'est effondré sous le poids de l'enjeu.

Le Petit Poucet s'est égaré. Il lui reste six jours pour revenir sur la bonne voie.

Et croire au miracle, encore

Referee Jerome Brisard reacts to Lille's Jonathan David who gestures towards the referee during the French League One soccer match between Lille and Saint-Etienne in Lille, France, Sunday, May 16 ...

Et si le Real, lui aussi...?

Même situation en Espagne où, à une journée de la fin, après avoir dominé les 37 autres, l'Atlético Madrid peut encore tout perdre.

Le classement de Liga

Image

Dénouement dimanche prochain, 18 h:

  • Deux points séparent l'Atlético et le Real
  • L'Atlético se déplace à Valladolid
  • Le Real reçoit Villareal, lequel a d'autres chats à fouetter puisqu'il dispute une finale de Ligue Europa trois jours plus tard

Au contraire de Lille, l'Atlético (vainqueur d'Osasuna 2-1 sur un but de Suarez à la 88e minute!) ne semble pas craquer, ou pas complètement. Il a su se ressaisir après une vague de contaminations et de blessures, en renouant avec un style plus osé.

Mais le Real reste le Real, avec une ténacité génétique, un complexe de supériorité quasi pathologique, et une bonne étoile qui ne le quitte jamais. A la traine depuis le début de la saison, aux prises avec un effectif lessivé, vieillissant et mince, les Merengues sont toujours là, et Zidane aussi qui, dimanche, a démenti toute annonce de départ «à l'heure où je vous parle».

Toujours là... C'est bien le problème avec le Real Madrid, un rival dont on ne se débarrasse jamais totalement, même (surtout) quand on le croit mort et enterré.

Plus d'articles sur le sport

Montrer tous les articles
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!