Sport
Football

Suisse-Angleterre: la Nati éliminée aux tirs au but

Switzerland's Ricardo Rodriguez, Switzerland's Fabian Rieder, Switzerland's goalkeeper Yann Sommer, and Switzerland's Vincent Sierro, from left to right, react after losing the sho ...
Cette fois, Yann Sommer n'a pas été le héros de la Nati lors des tirs au but. Image: KEYSTONE

Terrible désillusion pour la Nati

L'équipe de Suisse s'est inclinée aux tirs au but contre l'Angleterre (1-1; 5-3) en quarts de finale de l'Euro 2024. Elle avait pourtant ouvert le score à la 75e minute.
06.07.2024, 20:4006.07.2024, 21:14
Team watson
Team watson
Suivez-moi
Plus de «Sport»

Le rêve est passé pour la Suisse. Comme il y a trois ans, elle a été éliminée en quart de finale de l'Euro à l’issue de la séance des tirs au but remportée 5-3 par l’Angleterre à Düsseldorf.

Manuel Akanji a été le seul ne pas transformer son penalty. Premier frappeur de l’équipe de Suisse, le Zurichois a armé un tir qui manquait tout de même de conviction pour permettre à Jordan Pickford de réaliser l’arrêt décisif. Pour sa part, Yann Sommer ne s'est pas transformé en Super Héros pour permettre à ses couleurs de revenir dans cette séance.

06.07.2024, Nordrhein-Westfalen, Düsseldorf: Fußball, UEFA Euro 2024, EM, England - Schweiz, Finalrunde, Viertelfinale, Düsseldorf Arena, Manuel Akanji von der Schweiz reagiert nachdem er beim Elfmete ...
Akanji est le seul tireur à avoir raté. Image: keystone

Davantage encore qu’à St. Petersburg il y a trois ans face à l’Espagne, la Suisse peut nourrir une montagne de regrets. C’est elle, en effet, qui a signé le 1-0 à la 75e minute par Breel Embolo. Mais l’égalisation anglaise devait tomber cinq minutes plus tard alors que l’on croyait les Three Lions au tapis pour le compte. Et dans la seconde prolongation, la Suisse a bénéficié de deux chances pour forcer la décision grâce à l’entrée de Xherdan Shaqiri qui ne fut pas loin de ressembler au coup du siècle...

Une partie d'échecs

A la pause, la Suisse, avec le même onze de départ que contre l'Italie une semaine plus tôt, était menée aux points. Mais fort heureusement, le score n’avait pas bougé lors d’une première période très fermée sans aucune véritable occasion pour l’une des deux équipes. Face au 3-4-2-1 adverse qui voyait Phil Foden se tenir le plus souvent sur la droite, les Suisses ont accepté de subir de longues séquences de possession. Mais malgré les difficultés rencontrées par Michel Aebischer dans son marquage sur Bukayo Saka, les Anglais ne sont jamais parvenus à inquiéter Yann Sommer.

Dans le dos du portier, le kop suisse n’a, ainsi, pas frissonné une seule fois de peur, de voir son équipe concéder l’ouverture du score.

England's goalkeeper Jordan Pickford celebrates after the penalty shootout of a quarterfinal match between England and Switzerland at the Euro 2024 soccer tournament in Duesseldorf, Germany, Satu ...
Jordan Pickford, le bourreau de la Nati. Image: keystone

L’impression que l’équipe qui inscrira le 1-0 aura match gagné grandissait au fil des minutes. Les deux équipes n’accordaient aucun espace. Dans son expression offensive, la Suisse existait seulement par une accélération de Dan Ndoye et par un centre de Ruben Vargas. Mais comme Yann Sommer, Jordan Pickford n’avait pas eu un arrêt à effectuer dans cette première mi-temps qui a ressemblé à une fastidieuse partie d’échecs.

Deux buts en cinq minutes

A la 64e minute, alors que la Suisse commençait à éteindre gentiment les Anglais, Murat Yakin arrêtait un choix fort. Il lançait Silvan Widmer et Steven Zuber pour Fabian Rieder et Vargas. Avec l’introduction de Widmer, Ndoye pouvait évoluer un cran plus haut. Le temps de bousculer des Three Lions devenus agneaux était venu. Murat Yakin avait vu juste une fois de plus puisque Dan Ndoye a été ô combien décisif sur l'ouverture du score de la 75e minute. Servi par Fabian Schär, le Vaudois armait un centre-tir que Breel Embolo pouvait dévier victorieusement.

Switzerland's Breel Embolo celebrates after scoring his side's opening goal during a quarterfinal match between England and Switzerland at the Euro 2024 soccer tournament in Duesseldorf, Ger ...
En ouvrant le score à la 75e minute, Embolo avait donné un gros avantage à la Nati. Image: keystone

Le 15e but en sélection du Bâlois aurait dû, dans un monde idéal, sceller ce quart de finale. Mais à la 80e, Saka réveillait l'Angleterre avec une frappe enroulée qui ne laissait aucune chance à Sommer. Sur cette action, Aebischer a trop tardé pour sortir sur le joueur d'Arsenal.

La folle inspiration de Shaqiri

Dans la première prolongation qui a vu les débuts dans cet Euro de Denis Zakaria, qui a relayé Ndoye à la 98e, Sommer a rappelé pourquoi il était bien l’un des meilleurs gardiens au monde. Sa parade sur la frappe de Declan Rice à la 95e fut magnifique. Décisive surtout.

Dans la seconde prolongation, l’introduction de Xherdan Shaqiri pour Embolo à la 119e fut saluée par l’immense clameur du kop suisse, tout heureux de revoir sur la pelouse l’homme providentiel, qui a d'ailleurs failli marquer sur un corner direct à la 117e – la frappe a tapé le poteau anglais – avant d'offrir à Zeki Amdouni, qui venait d'entrer, l'ultime occasion de ce quart de finale. Dans le camp adverse, Harry Kane et Foden étaient remplacés alors que Jude Bellingham ne semblait plus jouer que sur une jambe. Les feux repassaient un peu au vert pour la Suisse. Avant, donc, cette cruelle élimination aux tirs au but. (ats/yog)

Revivez le match en direct👇

Plus d'articles sur le sport

Montrer tous les articles
L'Euro 2024 en images:
1 / 14
L'Euro 2024 en images:
Des supporters anglais regardent le match entre l'Angleterre et la Slovaquie.
source: sda / ian hodgson
partager sur Facebookpartager sur X
Qui allez-vous détester à l'Euro? On vous a posé la question
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Murat Yakin a pris sa décision
Le Bâlois de 49 ans reste sélectionneur de la Nati. Son contrat a été prolongé par la fédération, tout comme celui de son assistant Giorgio Contini.

Murat Yakin reste sélectionneur de l'équipe de Suisse, a annoncé l'Association suisse de football (ASF) vendredi matin. Le contrat de son assistant Giorgio Contini est aussi prolongé.

L’article