DE | FR
Depuis le 1er mai, Sunrise UPC est devenu leur sponsor principal.
Depuis le 1er mai, Sunrise UPC est devenu leur sponsor principal. keystone

Les skieurs suisses sont fâchés avec leur nouveau sponsor

Sunrise UPC est devenu le partenaire principal de Swiss-Ski. Après quelques semaines, plusieurs skieurs se plaignent de leurs abos et veulent retourner chez Swisscom.
02.07.2022, 08:0102.07.2022, 08:50
Corsin Manser
Corsin Manser
Corsin Manser
Suivez-moi

La prochaine saison de ski est encore loin. Mais la base sera posée dans les semaines à venir. Les athlètes travaillent actuellement leur condition physique en salle de force et sur les sentiers montagneux.

Depuis le 1er mai, Sunrise UPC est devenu leur sponsor principal. Ce contrat met fin à vingt années d'un partenariat fusionnel entre Swiss-Ski et Swisscom. Les fans de ski sont maintenant impatients de découvrir la nouvelle combinaison de course qui sera présentée le 5 juillet. En attendant, les tenues d'entraînement aux couleurs de Sunrise sont déjà disponibles, comme le montre cette vidéo de Marco Odermatt à la salle de fitness.

Pour les athlètes, il n'y a pas que la tenue qui change. Désormais, ils doivent aussi téléphoner et surfer avec l'opérateur Sunrise. Ils ont encore reçu un nouveau numéro de portable et de nouvelles cartes SIM.

La transition ne s'est pas opérée sans heurts. Comme watson l'a appris, plusieurs stars du ski ont demandé à revenir chez Swisscom. Principale raison: «la mauvaise qualité» du réseau Sunrise. En réalité, le test «Connect» montre que Swisscom a une couverture légèrement meilleure que Sunrise, en particulier dans les petites villes où vivent la majorité des cracks du ski. Mais il convient de noter que les deux fournisseurs ont obtenu des résultats de test «exceptionnels».

Ce n'est pas seulement la qualité du réseau qui a donné des soucis à Swiss-Ski: Sunrise s'est trompé dans l'envoi des nouvelles cartes SIM. C'est ce qui ressort d'un e-mail que le PDG André Krause a envoyé la semaine dernière aux «collègues» de Swiss-Ski.

Dans ce courrier que watson a pu consulter, Krause écrit:

«Vous avez reçu vos nouvelles cartes SIM Sunrise début juin. Malheureusement, nous nous sommes trompés dans une portion, ce qui fait que les cartes SIM de 65 collègues ont été mélangées.»

Conséquence: les victimes de cette méprise n'ont pas pu recevoir d'appels et de SMS, a reconnu Krause, qui s'est formellement excusé pour cette «entrée en matière malheureuse».

Le PDG de Sunrise, André Krause, présente ses excuses à Swiss-Ski.
Le PDG de Sunrise, André Krause, présente ses excuses à Swiss-Ski.

André Krause évoque également la couverture du réseau mobile. Il cible des endroits bien précis «où une optimisation est nécessaire». Il rappelle que Swisscom a «20 ans d'avance dans la construction du réseau». Il demande le soutien des athlètes: ces derniers sont invités à envoyer des commentaires sur l'application de l'opérateur afin que Sunrise puisse améliorer sa couverture sur leurs lieux d'entraînement et de résidence.

Contacté par watson, Sunrise refuse tout commentaire sur «le mécontentement général lié à la qualité du réseau». Cependant, nous sommes «en contact régulier avec les athlètes et les collègues de Swiss-Ski afin de mettre en œuvre d'éventuelles optimisations de manière ciblée», explique la porte-parole Therese Wegner, qui confirme la confusion avec les cartes SIM:

«Le changement de carte SIM pour plus de 450 athlètes et employés de Swiss Ski a commencé en avril et s'est déroulé sans interruption ni perturbation. Malheureusement, nous nous sommes trompés avec la dernière portion, qui est allée aux formateurs et aux employés fin juin, c'est-à-dire que 68 cartes SIM ont été mélangées.»

Les réponses de Swiss-Ski sont presque identiques. Christian Stahl, responsable de la communication, élude également la question de «l'insatisfaction générale sur la qualité du réseau». Un seul athlète aurait fait part «d'une très mauvaise couverture réseau à son lieu de domicile».

Watson a appris que plusieurs athlètes se sont plaints. Mais il est possible qu'ils n'aient pas mentionné leurs problèmes à Swiss-Ski. Quoi qu'il en soit, les mécontents ne sont pas autorisés à retourner chez Swisscom: ils sont liés contractuellement à Sunrise.

Ils ne trouveront pas davantage de réconfort auprès de leurs rivaux étrangers puisque la couverture du réseau dans les pays voisins est nettement moins bonne qu'en Suisse . «Les opérateurs de réseau suisses montrent régulièrement à leurs homologues allemands et autrichiens où se trouve le top», conclut le dernier test de réseau «Connect».

Plus d'articles sur le sport

Montrer tous les articles

Xhaka qui pense FOTE

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Qui est David Popovici, l'ado tout maigre qui bouleverse la natation?
Le Roumain de 17 ans a battu le prestigieux record du monde du 100 mètres nage libre. Il n'est pas comme les autres, à tous points de vue. Présentation.

En juin, il a réalisé le doublé le plus mythique de la nage libre: il est devenu champion du monde sur le 100 et 200 mètres. Personne n'y avait même songé depuis près de 50 ans. A 17 ans, David Popovici aurait pu en profiter pour se la couler douce. Mais samedi, aux Européens, il a encore dépoussiéré le vieux record du 100 mètres (46''86) détenu par Cesar Cielo depuis 2009.

L’article