DE | FR
Bild

Lionel Messi n'a pas été ménagé par les défenseurs de Reims dimanche soir. C'est ce qu'a relevé une partie de la presse, notamment en Argentine et en Espagne. image: keystone

La presse internationale salue les débuts de Messi à Paris

Lionel Messi a fait ses grands débuts dimanche soir avec le Paris Saint-Germain à Reims. Le monde avait les yeux braqués sur l'Argentin. De Buenos Aires à Barcelone, en passant par Paris, tour d'horizon de ce qu'a dit la presse sur cette grande première.



C'est donc fait! Lionel Messi a joué ses premières minutes sous ses nouvelles couleurs. Il en a disputé 31, pour être précis, dimanche soir à Reims.

Voir un jour Messi avec un autre maillot que celui du FC Barcelone semblait impossible pour beaucoup de monde. Les premiers mots du quotidien sportif catalan El Mundo Deportivo font penser que l'immense émotion que le départ de l'Argentin a suscitée en Catalogne n'est pas retombée:

«Ceux qui pensaient que tout ça n'était qu'un cauchemar, oubliez-le. Leo Messi a fait ses débuts en tant que joueur du Paris Saint-Germain hier lors de la victoire contre Reims (0-2)»

El Mundo Deportivo

Le média sportif met en avant la vivacité de Messi sur la pelouse rémoise et la dureté du traitement réservé à Messi par les défenseurs adverses: «Messi a même fait quelques-unes de ses courses qui ont tant manqué à Barcelone, mais il n'a pas eu l'occasion de conclure. (Son entrée) a également prouvé la dureté de la Ligue 1, qui ne faisait déjà pas de cadeaux à Neymar et Mbappé, et qui n'allait pas en faire plus avec Leo Messi».

Un peu plus de douceur à la fin du match

La constatation est la même pour Olé. Le quotidien sportif argentin met indirectement en garde la star contre les risques de réaction épidermique face à la dureté des adversaires.

«L'accueil pour Messi a été frictionnel, avec de nombreuses fautes à son encontre. Les joueurs de Reims ne voulaient pas être la première victime de l'Argentin. C'est pourquoi il y avait un marquage rigoureux pour l'arrêter. Cela a empêché Leo de s'échapper à plusieurs reprises, ce à quoi il devra sans doute s'habituer. Par exemple, c'est une situation que Neymar a toujours subie et à laquelle il lui a fallu s'habituer, il a reçu plusieurs cartons rouges pour avoir réagi.»

Olé, quotidien sportif argentin

Marca souligne la très bonne complicité de Messi avec Mbappé sur la pelouse rémoise dimanche soir. Le quotidien sportif espagnol, qui fait actuellement ses choux gras avec le feuilleton de l'arrivée possible de l'international français au Real Madrid, regrette aussi de ne pas avoir vu le trio Messi-Neymar-Mbpapé ensemble sur le terrrain. Chose qui ne se produira peut-être jamais si l'attaquant des Bleus quitte Paris pour la capitale espagnole:

«L'image (qui sait si c'était la dernière?) que tout le monde voulait voir ne s'est pas produite, puisque Pochettino a fait sortir Neymar. Il a laissé sa place à Messi et la chance de voir Messi-Neymar-Mbappé devra attendre... ou pas.»

De son côté, L'Equipe a laissé le soin à son journaliste Vincent Duluc de prendre la plume pour un édito sur les premiers ballons de Messi avec le PSG.

Le moment historique en vidéo

L'expert français évoque le poids de l'image dans cet événement, malgré la discrétion de l'Argentin sur la pelouse rémoise. Son texte laisse aussi transparaître une grosse crainte: celle de voir Mbappé bel et bien quitter Paris.

«Obliger le monde entier à regarder Reims-PSG, ses langueurs de fin d'été, et à subir une intervention du VAR absolument interminable (3 minutes et 10 secondes entre le but de Reims et son annulation), n'aura pas été la promotion que la L1 espérait. Mais le pouvoir de l'image a été le plus fort, et celle de Messi sous un autre maillot que celui du Barça a parcouru le monde, dimanche soir. La vérité, bien sûr, est que cette image est allée plus vite que l'Argentin lui-même, parce qu'il ne s'est pas passé grand-chose, et que le génie comme les enluminures ont été remis à plus tard, dans deux semaines au moins, lorsqu'il reviendra d'Amsud et des éliminatoires de la Coupe du monde. (...)
Dimanche soir, ceux qui étaient venus voir Messi ont vu Mbappé, et ils sont comme tout le monde : ils ont plutôt envie de continuer à voir les deux en même temps.»

Vincent Duluc dans L'Equipe

Plus d'articles sur le sport

Netflix entretient le mystère autour de Michael Schumacher

Link zum Artikel

Pour les sportifs, un petit joint ne fera bientôt plus de mal

Link zum Artikel

Berne était le Bayern du hockey, désormais il ressemble à Ajoie

Link zum Artikel

La Nati est virée du jeu FIFA, mais qui la pleure vraiment?

Link zum Artikel

Roger Federer réussit un coup de maître avec son entrée en bourse

Link zum Artikel

Young Boys a épaté tout le monde, à commencer par lui-même

Link zum Artikel

Novak Djokovic a dû attendre de perdre pour être aimé du public

Link zum Artikel

Née qu'avec 8 doigts, Francesca Jones est une pépite du tennis

Link zum Artikel

Lausanne-Sion? Laissez tomber, voici les cinq vrais derbys romands

Link zum Artikel

Les Suisses cartonnent en contre-la-montre, depuis un sacré temps

Link zum Artikel

Yann Sommer est le chouchou des Suisses et voici pourquoi

Link zum Artikel

Il distribuait des beignes mais au fond, il n'était pas si méchant

Link zum Artikel

Les supporters ont-ils attrapé la grosse tête?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Quatre destinations possibles pour Lionel Messi

Les spéculations agitent le monde entier. Quatre hypothèses semblent se dégager assez nettement.

Lionel Messi doit faire ses bagages. Comme l'été dernier – en guerre avec l'ancienne direction du Barça, il avait demandé à partir, demande que le président avait rejetée – , sa future destination va monopoliser les discussions. Voici les quatre pistes les plus fréquemment citées.

C'est le nom qui revient partout, en tête de liste. Le PSG a plusieurs atouts: une obsession qui fait fantasmer tous les joueurs – gagner la Ligue des champions –, un gros budget et des contacts réguliers avec le …

Lire l’article
Link zum Artikel