DE | FR
Les hockeyeuses suisses ont perdu le match pour la médaille de bronze 4-0 contre la Finlande, aux JO de Pékin.
Les hockeyeuses suisses ont perdu le match pour la médaille de bronze 4-0 contre la Finlande, aux JO de Pékin. Image: keystone
Jeux olympiques

Battues par la Finlande, les hockeyeuses suisses ratent le bronze

Pas de médaille de bronze pour les Suissesses en hockey sur glace. Les joueuses de Colin Müller se sont inclinées 4-0 face à la Finlande dans la petite finale.
16.02.2022, 15:0217.02.2022, 08:36
Team watson
Team watson
Suivez-moi

La marche était trop haute pour l'équipe nationale. Face à des Finlandaises qui n'ont rien cédé, la mission était extrêmement difficile.

Mais si l'on regarde la rencontre, les Suissesses n'ont eu qu'une véritable chance de but. Celle de Lena Marie Lutz à la 30e minute, partie seule affronter la gardienne Anni Keisala. Avant cela, les Nordiques ont ouvert le score à la douzième grâce à Vainikka, qui a profité du chaos devant la cage helvétique pour battre Andrea Brändli.

Cafouillage fatal

Mais en dépit de la domination finlandaise, le score n'était que de 1-0 après 40 minutes et laissait entrevoir les rêves les plus fous. Ce d'autant que les joueuses de Colin Müller ont bénéficié d'un power-play à la 43e à la suite d'un surnombre de leur adversaire. Mais plutôt que d'égaliser, les Suissesses ont perdu le puck à la ligne bleue sur un cafouillage de Sinja Leemann. Partie en contre, Susanna Tapani a magnifiquement ajusté son tir pour donner deux longueurs d'avance à ses couleurs et mettre un gros coup sur la tête des Helvètes. Le 3-0 est tombé à la 55e sur un jeu de puissance parfaitement exécuté. Même chose pour le 4-0 de la 60e.

La Finlande a dominé la partie du début à la fin et a parfaitement muselé les fers de lance de l'équipe de Suisse, Alina Müller et Lara Stalder. Les Lionnes nordiques avaient bien préparé ce match, après avoir été battues 3-2 par les Suissesses lors du tour préliminaire.

La gardienne de l'équipe de Suisse, Andrea Brändli, et son joli casque n'ont rien pu faire mercredi contre les Finlandaises.
La gardienne de l'équipe de Suisse, Andrea Brändli, et son joli casque n'ont rien pu faire mercredi contre les Finlandaises. image: keystone

Pour se rendre compte de la différence entre les deux formations, il suffit de se pencher sur le nombre de tirs durant le tiers médian. Les Finlandaises ont écrasé leurs adversaires 21-3 dans cette statistique assez parlante pour terminer avec 47 tirs à 15.

La réaction de la joueuse Sarah Forster 🎙️💬

Et elle contraste avec l'analyse du match faite ci-dessus...

«C'est une très grande déception. On attendait avec impatience ce match. Ça se joue sur des détails»
Sarah Forster, au micro de la RTS
«Non, les Finlandaises n'étaient pas trop fortes. C'est nous qui n'avons pas trouvé la solution offensivement»
Sarah Forster, au micro de la RTS

Et voici des tatouages moches, à ne pas reproduire...

1 / 31
Et voici des tatouages moches, à ne pas reproduire...
source: reddit
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Le meilleur d'Andri Ragettli, le skieur acrobatique des Grisons

0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«J'ai un rencard Tinder»: les pires excuses entendues pour rater le foot
Barbecues, apéros ou rendez-vous amoureux: avec le début de l'été et la fin d'une saison éprouvante, les footeux de talus deviennent moins assidus. Ils désertent les terrains en s'inventant des excuses bidons ou pour faire des activités cocasses.

Pas envie d'aller à un entraînement ou à un match? Rien de plus facile, en mobilisant les grands classiques: un examen à réviser pour le lendemain, l'anniversaire de la grand-mère de la copine, une réunion de travail qui est venue se greffer au dernier moment ou encore la petite tension au niveau du mollet.

L’article