Sport
Valais

Le sentier pédestre le plus haut d'Europe ouvrira en Valais

Un canton romand aménage le sentier pédestre le plus haut d'Europe

La commune valaisanne de St Niklaus effectue des travaux pour ouvrir un chemin qui mènera les randonneurs jusqu'à 3625m d'altitude.
24.05.2023, 18:57
Suivez-moi
Plus de «Sport»

Deux grands évènements vont marquer le sport mondial en été 2024, et on exagère rien qu'un peu: les Jeux olympiques de Paris et l'ouverture du plus haut sentier pédestre d'Europe. Les randonneurs qui préféreront le Haut-Valais à la capitale française l'an prochain pourront en effet, sans guide et sans matériel d'escalade spécifique, rejoindre le Gross Bigerhorn en deux jours.

Le parcours débutera à Gasenried puis transitera par la cabane Bordier pour se terminer au refuge Mischabel.

  • 1re étape: Gasenried – Bordierhütte (8,2 kilomètres)
    Début du projet: 12 juin 2023
    Ouverture: 15 août 2023

  • 2e étape: Bordierhütte – Bigerhorn – Mischabelhütte (7,6 kilomètres)
    Début du projet: été 2023
    Ouverture: été 2024

Le chemin entre la cabane Bordier et le sommet.
Le chemin entre la cabane Bordier et le sommet.Image: swisstopo

L'aménagement de l'itinéraire coûtera environ 250 000 francs, selon Damian Constantin, directeur de Valais/Wallis. 50 000 seront pris en charge par la commune de St Niklaus, à laquelle appartient le chemin, le reste de la somme étant assuré par le canton, les sponsors et les cabanes de montagne. Le Valais a une certaine expérience dans ce type de chantier, puisque le canton possédait déjà le plus haut sentier. «On aura désormais le numéro 1 et le numéro 2», s'enorgueillit Damian Constantin, rappelant que le Gross Bigerhorn dépasse le Barrhorn (détenteur du précédent record) de...16 mètres!

Surtout, le directeur voit dans la proximité des deux sommets, situés tous deux dans le Haut-Valais, un argument marketing incontournable:

«On pourrait tout à fait vendre notre région en disant qu'il est possible de faire les deux chemins les plus hauts d'Europe en trois ou quatre jours»
Le sentier pédestre le plus haut d'Europe ouvrira en Valais
La vue sur le Gross Bigerhorn (tout à gauche) depuis le Riedgletscher.Image: sac-cas/Fredy Joss

L'itinéraire menant au Gross Bigerhorn étant exigeant physiquement, il sera référencé comme «chemin de randonnée alpine» et comportera donc des panneaux indicateurs bicolores (blanc-bleu-blanc) et non pas jaunes. «Les personnes qui empruntent ce type de chemins doivent avoir le pied sûr, ne pas être sujettes au vertige et être en très bonne forme physique, renseigne le site Suisse Rando. Elles doivent aussi très bien connaître les dangers liés à la montagne.»

«Nous avons tenu compte du facteur de l'altitude pour le référencement», nous dit Angelica Brunner, directrice de ValRando, l'association qui a accompagné la commune de St Niklaus pour l'homologation du sentier. «Atteindre les 3636m, ce n'est pas donné à tout le monde. Il faut être en excellente forme physique et prendre garde à la météo, qui peut changer rapidement.»

A mountain hiker climbs up an alpine mountain trail above Seewis in the canton of Grisons' Praettigau region, Switzerland, across the rocky, southern mountainside of Mount Schesaplana on 2'9 ...
Le fameux marquage blanc-bleu-blanc, visible derrière ce randonneur.Image: KEYSTONE

Emmener les touristes toujours plus loin et plus haut en montagne, c'est une volonté qui existe depuis l'apparition des remontées mécaniques. La tendance s'est accélérée ces dernières saisons avec la démocratisation des vélos électriques, qui permet à n'importe qui de se rendre partout où deux roues peuvent se faufiler.

L'ouverture de chemins sûrs et balisés vers des sommets de plus de 3000m à des marcheurs sans connaissance particulière de la montagne, et encore moins de l'alpinisme, s'inscrit pleinement dans cette tendance. Mais ne va-t-on pas trop loin? Faut-il à tout prix aider le plus grand nombre à se rendre où bon lui semble le plus facilement possible? Beaucoup se réjouiront de ces accès facilités, d'autres estimeront que certains sites naturels se méritent et ne doivent être atteignables qu'à ceux qui acquièrent les compétences nécessaires pour s'y rendre.

Un pont pour aider les marcheurs

La cabane Bordier était historiquement accessible en traversant un glacier. Afin d'aider les marcheurs dans leur aventure, St Niklaus a décidé d'ouvrir un autre chemin, moins exigeant techniquement et plus sûr. Les randonneurs pourront ainsi faire le tour du glacier et emprunter un pont nouvellement construit pour rejoindre la cabane.

Interrogé sur l'ultra-démocratisation de la haute montagne, Damian Constantin, qui connaît bien la région pour être originaire de Salquenen, en profite pour rappeler que l'itinéraire qui mènera les touristes au Gross Bigerhorn dès 2024 sera exigeant, et qu'il devra donc être appréhendé avec humilité. «Il faudra être prêt et entraîné, mais c'est de la responsabilité individuelle de chacune et chacun. On ne parle pas d'une simple balade en ville.» Sinon, autant se rendre aux Jeux olympiques de Paris.

Plus d'articles sur le sport

Montrer tous les articles
Mario Di Pietrantonio, président d'Yverdon, fête la promotion en Super League
Video: extern / rest
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Le Lausanne HC et Fribourg-Gottéron se disputent l'amour d'une région
Les deux clubs sont très actifs dans la Broye, «un endroit stratégique» de 83 000 habitants. Mais depuis plusieurs années, une équipe a pris le dessus sur l'autre.

C'est un territoire 11 fois plus grand que Lausanne et 50 fois plus vaste que la ville de Fribourg. Il porte le nom du cours d'eau qui le traverse dans sa longueur: la Broye. Plus de 83 000 habitants y vivent, et ne leur demandez pas s'ils sont plutôt Vaudois (31 communes sont référencées dans la région) ou Fribourgeois (18): ils sont Broyards avant tout.

L’article