DE | FR

L'Australie aurait refusé la demande de Novak Djokovic

Supposément antivax, le No 1 mondial aurait bel et bien sollicité une exemption médicale pour disputer l'Open d'Australie. Mais le tournoi l'aurait jugée irrecevable, ce qui renforce la probabilité d'un forfait.
01.01.2022, 13:5103.01.2022, 06:19

Aux dernières nouvelles, Novak Djokovic est prêt à sauter dans le premier avion, dès la réception de son visa. Il est actuellement stationné à Marbella (Esp), au sein de la Soto Tennis Academy, où il s'entraîne avec les balles officielles de l'Open d'Australie, sur un revêtement proche et avec de faux paparazzis dans les bosquets, pour les postures de grand cachottier.

Problème: une nouvelle rumeur venue de Serbie semble indiquer, comme toutes les précédentes, que le No1 mondial n'est ni vacciné, ni prêt à le devenir. Donc inéligible pour l'Open d'Australie.

Le média serbe «Informer», largement relayé par ses confrères australiens, confirme que Djokovic a bel et bien sollicité une exemption médicale auprès du tournoi, ce que certaines sources suggéraient en décembre déjà (lire ici 👇)

La demande aurait été jugée irrecevable, et formellement rejetée le 30 décembre dernier. Djokovic ne répondrait à aucun critère:

  • Maladies cardiaques
  • Intervention chirurgicale urgente
  • Test PCR positif daté du 1er août au plus tard
  • Réaction violente à une première injection de vaccin
  • Risques que ferait courir la vaccination pour le patient ou son entourage (non inclus les allergies, les effets secondaires mineurs et les antécédents familiaux liés à la vaccination)

L'Open d'Australie commence le 17 janvier. Si, comme tout le laisse penser, Djokovic n'a pas entamé de processus vaccinal, il ne pourra pas intégrer le tournoi dans les délais.

«Il est évident que nous ne lui forcerons pas la main pour qu’il vienne et encore moins pour qu’il révèle son statut vaccinal»
Craig Tiley, directeur de l'Open d'Australie

Ses négociations avec les services d'immigration australiens devraient se poursuivre jusqu'au dernier moment. Sur le fond, il serait étonnant que Novak Djokovic, acquis aux forces divines et aux médecines alternatives, revoie sa position sur le vaccin, même s'il devait renoncer (temporairement du moins) à un 21e titre du Grand Chelem.

Plus d'articles sur le sport

Montrer tous les articles
Constantin: «Petkovic à Bordeaux, c'est comme l'histoire du melon»
Vladimir Petkovic est-il un entraîneur de club? On a posé la question à trois experts du foot suisse dont Christian Constantin, qui utilise une métaphore dont il a le secret pour décrire la situation compliquée de «Petko» à Bordeaux.

Vladimir Petkovic joue sa place sur un banc, ce dimanche après-midi contre Strasbourg (15 heures), et ce ne sera pas la première fois de sa carrière. Le Tessinois a connu des expériences contrastées à la tête des différents clubs de première division qu'il a dirigés, ne remportant qu'un seul trophée (une Coupe d'Italie avec la Lazio) en 13 ans de carrière. Les chiffres seuls (33% de victoires sur l'ensemble de ses expériences), bien sûr, ne suffisent pas à estimer la qualité de son travail, et ne disent pas qu'il s'est imposé pendant plusieurs saisons comme l'homme fort de clubs aussi ambitieux que les Young Boys ou la Lazio.

L’article