assez dégagé-2°
DE | FR
Sport
Tennis

Open d'Australie: Nadal «détruit» face à McDonald

Rafael Nadal of Spain rests in his chair between games during his second round match against Mackenzie McDonald of the U.S., at the Australian Open tennis championship in Melbourne, Australia, Wednesd ...
Rafael Nadal n'est pas du genre à abandonner, surtout dans le cadre prestigieux des tournois du Grand Chelem.Image: AP

Nadal est «détruit mentalement»

Blessé, Rafael Nadal a été battu par Mackie McDonald au 2e tour de l'Open d'Australie et en trois sets: 6-4 6-4 7-5.
18.01.2023, 07:3018.01.2023, 11:49

Rafael Nadal est donc à nouveau trahi par son corps. Le Majorquin avait ainsi renoncé à défendre ses chances face à Nick Kyrgios en demi-finale à Wimbledon l'été dernier, en raison d'une déchirure abdominale. Et il n'était pas non plus au meilleur de sa forme lors du dernier US Open, où il avait chuté dès les 8es de finale.

L'Espagnol de 36 ans n'est pas du genre à abandonner, surtout dans le cadre prestigieux des tournois du Grand Chelem. Mais il a certainement dû songer à le faire lorsqu'il a concédé le deuxième set, mercredi à l'Open d'Australie, quelques minutes après s'être blessé à la jambe gauche.

Les larmes de son épouse en disaient d'ailleurs long. Rafael Nadal a tenu le choc sur une jambe dans la troisième manche, abrégeant l'échange comme jamais face à un adversaire trop «timide» en la circonstance.

Mais Mackenzie McDonald a pu signer le break décisif dans le onzième jeu avant de conclure tranquillement sur son service.

«En tant que tenant du titre, je ne voulais pas abandonner, a-t-il dit en conférence de presse. C'est un jour difficile, une blessure de plus, un moment dur de plus. Je ne vais pas mentir et dire que je ne suis pas détruit mentalement maintenant. C'est dur pour moi. J'espère que ce n'est pas trop sérieux et que ça ne m'éloignera pas trop longtemps des courts.» Au classement, Rafa sera au mieux 6e mondial lundi 30 janvier.

Une autre sensation a failli se produire ce mercredi à Melbourne puisque le tombeur de Stan Wawrinka n'est pas passé loin de l'exploit. Le Slovaque Alex Molcan (ATP 53) a mené deux manches à zéro face à Félix Auger-Aliassime (no 6), qui a toutefois trouvé les ressources pour s'imposer (3-6 3-6 6-3 6-2 6-2) et se hisser en 16es de finale. (ats)

0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Oui, Novak Djokovic est injustement traité. Mais...
Quand il porte un bandage, on dit qu'il cache quelque chose. Quand Nadal aligne les piqures, on admire son courage. Les jugements sont biaisés. Mais Djokovic l'a un peu (beaucoup) cherché.

Un bandage à une cuisse, quelques pas mal assurés, des grimaces. Et un diagnostic réservé: « C’est assez évident qu’il a un peu mal, mais vous savez, c’est Novak», a goguenardé Todd Woodbridge dans Wide World of Sports.

L’article