DE | FR
Image: Keystone/Shutterstock

Le Valais a une arme secrète pour un temps canon au marathon

Les organisateurs du premier marathon valaisan, qui se déroulera le 4 juin 2022 entre Sion et Martigny, vont tout faire pour que les amateurs explosent leur record sur la distance (42,195 km).
10.11.2021, 06:0710.11.2021, 06:48
Suivez-moi

Tous les coureurs amateurs le savent: pour faire un temps canon au marathon, rien de mieux qu'un vent favorable, un tracé «roulant» et de bonnes jambes.

Comme celles-ci...

Ces deux fusées appartiennent au Kényan Eliud Kipchoge, recordman du monde en 2h1'39''.
Ces deux fusées appartiennent au Kényan Eliud Kipchoge, recordman du monde en 2h1'39''. Image: EPA

Mais comme les organisateurs de la nouvelle épreuve valaisanne n'ont pas eu la permission de greffer les mollets de Kipchoge aux participants, ils se sont concentrés sur les deux premiers prérequis, la météo et le parcours, avec pour objectif de garantir des conditions de course hyper rapides aux 3000 amateurs espérés en juin prochain. «Notre but, c'est que les amateurs fassent leur meilleur temps chez nous», prévient Grégory Saudan, directeur de la société organisatrice (R&D Events).

Tout a été calculé pour ce résultat, à commencer par l'itinéraire (de Sion vers Martigny) et la fenêtre des départs: entre 7h30 et 8h un samedi d'été. «Or à cette période et à ce moment de la journée, le vent dominant est la brise. Il descend dans la vallée pendant la nuit et souffle en direction de Martigny jusqu'en milieu de matinée», décrypte le météorologue Romain Glassey. En partant tôt le matin, les coureurs bénéficieront d'un léger souffle dans le dos.

«On a tout de suite su que le vent était un élément à prendre en compte»
Grégory Saudan, organisateur du 1er marathon du Valais en 2022

Evidemment, si le tracé avait pris la forme d'un aller-retour, comme sur le marathon de Lausanne, la direction du vent n'aurait pas joué le moindre rôle. Mais les organisateurs valaisans ne sont pas tombés dans ce piège: ils proposeront certes aux coureurs de faire quelques incursions dans plusieurs communes (11) de la vallée du Rhône, mais sans jamais que les participants ne doivent revenir sur leurs foulées.

Le parcours en vidéo

La conséquence, mais elle est minime pour une épreuve qui se réclame populaire comme celle du Valais central, c'est que les chronos ne seront pas homologués par la Fédération suisse ni internationale.

La raison ⤵️

«Le point de départ et d’arrivée d’un marathon ne peuvent être éloignés de plus de 50% de la distance totale de l’épreuve (soit une vingtaine de kilomètres). Cette mesure a pour fondement d’éviter que des parcours ne permettent de gagner de précieuses secondes, voire de précieuses minutes, en bénéficiant notamment d’un vent favorable.»
Le point de règlement rappelé par Ouest-France

Il reste à savoir si le fait d'organiser une course dans des conditions aussi favorables n'est pas un peu «triché». Les coureurs, même populaires, seront-ils fiers de leur exploit après avoir été à ce point avantagés? À cette remarque, Grégory Saudan oppose un argument imparable: à Boston, où se dispute l'un des marathons les plus prestigieux au monde, le départ est donné à Hopkinton, une localité située à 42km du centre-ville de la capitale du Massachusetts. Le parcours consiste donc en un long périple «à la valaisanne» et non en une boucle.

«Le messager grec à l'origine de la discipline n'a pas fait de boucle lui non plus, puisqu'il a couru de Marathon à Athènes!»
Grégory Saudan, organisateur du 1er marathon du Valais en 2022

L'arrivée en juin prochain est prévue dans le décor majestueux de l'amphithéâtre de Martigny, après 42,195 km sans la moindre irrégularité. Le parcours (80m de dénivelé positif pour 120 de négatif) se veut en effet «plat comme le Jura», comme on dit en Valais, nouvelle terre d'accueil des chasseurs de temps.

Renseignements et inscriptions

Toutes les infos sur les différents parcours pour sportifs et gastronomes (stands de dégustations de produits du terroir) sont sur www.marathonvalais.ch

Rendez-vous en 2022 🥳

Casquette profilée, gestuelle conquérante et symboles guerriers fièrement revendiqués sur la poitrine: Marie-Adèle (team watson) est le genre de joggeuse qui considère les ravitos comme des aveux de faiblesse, et que l'on devrait apercevoir l'été prochain sur les berges du Rhône.
Casquette profilée, gestuelle conquérante et symboles guerriers fièrement revendiqués sur la poitrine: Marie-Adèle (team watson) est le genre de joggeuse qui considère les ravitos comme des aveux de faiblesse, et que l'on devrait apercevoir l'été prochain sur les berges du Rhône.Image: DR

Plus d'articles sur le sport

Montrer tous les articles

D'obèse morbide à star de la corde à sauter

Le Conseil fédéral n'ira pas aux JO d'hiver
Le Conseil fédéral ne se rendra pas à Pékin pour les Jeux olympiques et paralympiques d'hiver. Il renonce à sa présence en raison de la situation sanitaire, indique-t-il mercredi.

Le Conseil fédéral encouragera les athlètes depuis la Suisse. Mardi, il a en effet annoncé ne pas se rendre aux Jeux olympiques et paralympiques d'hiver organisés à Pékin en février prochain.

L’article