DE | FR
Image: Shutterstock
British corner

Le meilleur mois pour jouer au foot? Décembre, bien sûr!

Raphaël Crettol, champion suisse de Fantasy Premier League (FPL) 2020, décrypte chaque semaine l'actualité du football britannique et vous donne ses bons plans FPL. Présentation de la 14e journée.
29.11.2021, 20:1130.11.2021, 07:17

Un British Corner un lundi soir déjà? Of course! La treizième journée à peine terminée que la suivante s'apprête à débuter. Ce sera mardi soir déjà, avec le succulent Newcastle-Norwich, un match entre les deux cancres de la ligue.

Comme toujours à cette période de l'année, une douce frénésie footballistique enveloppe l'Angleterre et tous les amateurs de Premier League. Les abonnés ont sorti leurs écharpes de laine, les pubs font chauffer leurs fûts de bières, les diffuseurs bombardent les potentiels clients de clips promotionnels, tandis que les Betting shops ne désemplissent pas.

Outre-Manche, le mois de décembre est synonyme d'orgie footballistique, dont le Boxing Day (26 décembre) constitue le climax. Les matchs s'enchaînent à un rythme infernal. Voyez plutôt: entre le 27 novembre et le 3 janvier, neuf journées de championnat seront disputées. Pour la Premier League uniquement, cela représente près d'une centaine de matchs, que les diffuseurs ont soigneusement étalé sur des horaires différents!

La Premier League en hiver, c'est aussi ça:

Joao Cancelo s'avance sous les flocons lors du match Manchester City - West Ham dimanche dernier.
Joao Cancelo s'avance sous les flocons lors du match Manchester City - West Ham dimanche dernier.Image: sda

Même hors des frontières de la Grande-Bretagne, le mois de décembre est clairement la meilleure période de l'année pour se livrer à sa passion sans scrupules. Dehors, le froid est piquant, la nuit précoce et le vin chaud des marchés de Noël trop sucré. Les lumières clignotantes des magasins nous ont déjà écœuré depuis belle lurette.

C'est finalement par une douce fatalité que nous nous retrouvons poussés vers la seule activité méritant d'être envisagée: dévorer les matchs de Premier League au programme. Seul, en famille ou entre potes; chez soi, sur le beamer du voisin ou au Sports Bar le plus proche... peu importe, tant qu'on a l'ivresse.

Et soudain, la chaleur humaine du pub contraste agréablement avec la cramine extérieure, les lumières chaleureuses font oublier que la nuit est tombée il y a plusieurs heures déjà, et l'amertume de la bière est un remède efficace à l'arrière-goût édulcoré des vins chauds.

Vivement ce délicieux Newcastle-Norwich...

Le British Corner #FPL

La Gameweek 13 s'est terminée en queue de poisson pour les Managers qui avaient misé sur les joueurs de Tottenham (Kane, Son et Reguilon notamment). L'annulation de leur match face à Burnley à cause de la neige est un de ces facteurs incontrôlables qui influencent parfois la FPL de façon totalement aléatoire – oui, on est encore traumatisé par les annulations de matchs de dernière minute à cause de la pandémie.

De mon côté, j'ai donc dû faire sans mon vice-capitaine Harry Kane, remplacé par Adam Armstrong, (2 points malgré deux grosses occasions de but contre Liverpool). Heureusement, ma triplette de Liverpool (Salah, Jota, TAA) avait fait le travail la veille pour me permettre de conserver la première place dans la ligue.

On compte quatre nouveaux arrivants dans le top 10: Raùl with it (Romain FPL Froggies), Hadi united (Abdelhadi Aziz), All Fart No Poo FC (Jonathan Aves) et VfB Fortuna Kickers (Jean-Philippe Pressl-Wenger). Tous les quatre ont notamment profité de l'effet Jota pour grimper dans la hiérarchie.

Quant à la meilleure journée, elle a été réalisée par «l'équipe fantôme» Thé Great Escape. Son Manager n'a plus changé son équipe depuis la GW2, ce qui ne l'a pas empêché de marquer 88 points grâce notamment à son capitaine Vardy. Il remonte à la 56e place du classement. J'en connais d'ailleurs plusieurs qui sont derrière cette (redoutable) équipe fantôme... 😏

La GW14 en bref

Le capitaine
Mohamed Salah n'a signé qu'un seul assist lors de la nouvelle démonstration de Liverpool face à Southampton (4-0). Il reste cependant mon choix de capitaine numéro 1. Le derby de la Mersey n'est pas réputé pour être riche en buts, mais Everton est une proie idéale en ce moment (sept matchs sans victoire). Les deux latéraux des Reds Trent Alexander-Arnold et Andrew Robertson représentent les meilleures alternatives à leur coéquipier, car on voit mal cette équipe inoffensive d'Everton troubler l'arrière-garde de son voisin.
Qui sera ton capitaine pour la GW14 ?
Les différentiels
James Maddison (6.6): Le meneur de jeu anglais a connu un début de saison très compliqué. En l'absence de Tielmans, il a pris ses responsabilités le weekend dernier face à Watford (1 but/2 assists). On connaît son talent et on parie qu'il poursuivra sur la lancée de cette bonne performance pour lancer enfin sa saison. Un différentiel qui me titille et qu'il ne serait pas impossible de retrouver dans mon équipe dès demain.
Teemu Pukki (5.8): Norwich va mieux depuis quelques matchs. Même si l'amélioration se fait essentiellement sentir sur le plan défensif, Pukki a trouvé le chemin des filets deux fois lors des trois dernières rencontres. Dans le match des mal classés face à Newcastle, Norwich comptera beaucoup sur son talisman finlandais pour faire la différence.
Andrew Robertson (7.0): Il est toujours un peu facile de sélectionner un joueur qui sort d'un match à 12 points. Mais l'impression laissée par le latéral écossais de Liverpool contre Southampton est telle qu'on ne pouvait pas laisser passer l'occasion de le mentionner ici. En effet, seulement 1.8% des Managers l'ont dans leur équipe actuellement. On sait que les places sont chères pour les trois joueurs de Liverpool, mais Robertson constitue un excellent différentiel pour le calendrier abordable à venir des Reds.
James Maddison dans ses œuvres.
James Maddison dans ses œuvres.Image: sda

Vous hésitez encore dans votre choix de capitaine? Vous n'êtes pas encore certain de votre prochain transfert ou de votre stratégie à plus long terme? Posez simplement votre question en utilisant la fonction commentaires ci-dessous.

Cheers mates!

À quoi ressemble le casting de Harry Potter, 20 ans après?

1 / 12
À quoi ressemble le casting de Harry Potter, 20 ans après?
source: keystone
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Les Bouffistas: le marché de Noël de Lausanne

Ces 14 personnes hyper habiles ont réussi des gestes incroyables

L'être humain et la précision, c'est toute une histoire! Quand certains sont incapables de faire passer un fil dans une aiguille, d'autres arrivent à marquer un panier de basket à plus de 200 mètres de hauteur.

L’article