DE | FR
Image: keystone

Nike a cassé le contrat de Neymar accusé d'agression sexuelle

L'équipementier a révélé, ce vendredi, pourquoi il a rompu son contrat avec le footballeur brésilien en août 2020. Selon la marque, la star du Paris Saint-Germain n'a pas voulu collaborer dans une enquête sur une agression sexuelle dont elle était accusée.
28.05.2021, 12:5028.05.2021, 15:05
Suivez-moi

L'équipementier sportif Nike avait rompu son contrat avec Neymar fin août 2020. A ce moment, aucune explication n'avait été apportée par l'entreprise américaine. Du côté du footballeur brésilien, on mettait en avant des raisons commerciales. Mais ce vendredi, la marque à la virgule a transmis, via un communiqué, la raison de cette séparation:

«Nike a mis fin à son partenariat avec le sportif (Neymar) parce qu'il a refusé de coopérer dans une enquête de bonne foi sur des allégations crédibles d'actes répréhensibles formulées par une employée»
Nike, dans un communiqué

Mais quelles allégations? Selon le Wall Street Journal, Neymar aurait tenté de contraindre une employée de Nike à lui faire une fellation. La scène aurait eu lieu en 2016 dans la chambre d'hôtel de la star, à New York, où la jeune femme travaillait pour un événement promotionnel. L'enquête menée depuis 2019 par l'équipementier, suite à ces accusations, n'a pas permis de prouver les faits.

Du côté du clan de l'attaquant du Paris Saint-Germain, on s'insurge contre les révélations de Nike:

«Comment une telle nouvelle peut-elle sortir? Neymar ne connaît même pas cette fille. Il est accusé à tort»
Le père de Neymar au quotidien brésilien Folha de Sao Paulo

Même si elles n'ont pas (encore?) pu être prouvées, ces divulgations viennent écorner davantage l'image du footballeur brésilien. Pour rappel, il a été accusé (puis disculpé) de viol en 2019 et son comportement sur et hors du terrain fait de plus en plus grincer les dents des suiveurs du football.

Ces révélations subites de Nike posent des questions, qui resteront en suspens: la marque Nike aurait-elle brisé le contrat si Neymar était encore au sommet de son art sur les pelouses? Ces accusations de non-coopération à l'enquête n'étaient-elles pas un prétexte pour rompre le contrat d'un footballeur ayant perdu de sa superbe (tant balle au pied qu'au niveau de l'image)? L'équipementier américain tente-t-il tout à coup de surfer sur la vague du #MeToo pour soigner sa réputation?

Minneapolis commémore George Floyd

1 / 6
Minneapolis commémore George Floyd
source: sda / craig lassig
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«J'ai dû jouer au foot en cachette» – ces 3 femmes veulent changer ça
Stephanie Erne, Melanie Müller et Gentiana Morina ont fondé ensemble l'association de soutien «FI9» en hommage à leur amie décédée Florijana Ismaili. Leur objectif est de promouvoir les jeunes joueuses et de les soutenir.

Stephanie Erne, Melanie Müller et Gentiana Morina ont un point commun: elles veulent faire avancer le football féminin suisse en encourageant et soutenant les jeunes talents. «Il y a beaucoup de filles qui ne peuvent pas jouer au football à cause de leur culture», explique Morina, qui sait de quoi elle parle. Quand elle était petite, elle devait se rendre en cachette sur le terrain de foot. Sa famille ne voulait pas en entendre parler. Elle s'est battue pour sa passion jusqu'à ce que sa famille finisse par l'accepter.

L’article