DE | FR
Sergiy Stakhovsky avait créé une immense surprise lors de Wimbledon en 2013, en battant Federer au 2e tour, en quatre manches.
Sergiy Stakhovsky avait créé une immense surprise lors de Wimbledon en 2013, en battant Federer au 2e tour, en quatre manches.image: keystone

Stakhovsky, de bourreau de Federer à soldat ukrainien

L'Ukrainien Sergiy Stakhovsky a battu le Maître au 2e tour de Wimbledon 2013. Désormais, c'est fusil à l'épaule qu'il veut devenir un héros national. Il va partir combattre les envahisseurs russes.
01.03.2022, 14:1201.03.2022, 15:40
Simon Häring / CH Media

Les détenus qui ont fait leurs preuves au combat sont libérés de prison. Les hommes âgés de 18 à 60 ans n'ont pas le droit de quitter le pays et sont équipés d'armes. Les exilés doivent revenir pour défendre l'Ukraine contre les envahisseurs russes.

Un appel auquel répond aussi Sergiy Stakhovsky. En 2014, l'ex-tennisman avait quitté son pays pour Budapest, en Hongrie. Aujourd'hui, il revient en Ukraine. Pour se battre.

Sergiy Stakhovsky va désormais passer à l'offensive, d'une manière bien différente... 😢
Sergiy Stakhovsky va désormais passer à l'offensive, d'une manière bien différente... 😢Image: keystone

Pendant des années, le natif de Kharkiv – deuxième ville d'Ukraine, en proie actuellement à des combats – a été le meilleur joueur ukrainien. Au top de sa forme, il occupait le 31e mondial et a remporté quatre tournois. C'est le 26 juin 2013 que Sergiy Stakhovsky vit son heure de gloire. Ce jour-là, il crée une énorme surprise en battant au 2e tour de Wimbledon Roger Federer, tenant du titre.

Pour le Guardian, ce ne fut rien de moins que «le choc de tous les temps» et «la plus grande sensation de l'histoire de Wimbledon, peut-être du tennis tout court.» «Personne ne s'y attendait, même pas moi», rembobinait plus tard Stakhovsky dans la Basler Zeitung. Une victoire légendaire fêtée comme il se doit:

«Quand je suis rentré aux vestiaires, un trône avec des coussins, construit par mes collègues, m'attendait»
Sergiy Stakhovsky, dans la Basler Zeitung

La victoire de Stakhovsky contre Federer, en vidéo

Depuis ce jour, Sergiy Stakhovsky était «pour beaucoup le type qui a battu Roger à Wimbledon», comme il l'expliquait lui-même. L'Ukrainien (36 ans) a mis un terme à sa carrière fin janvier, plus de huit ans après son exploit.

Des larmes et un abri de fortune

Moins d'un mois plus tard, il troque donc sa raquette contre un fusil. Parce que, oui, s'il a décidé de revenir en Ukraine, c'est bel et bien pour partir au combat. «C'est la seule raison pour laquelle je reviendrai», lâchait l'ancien pro de la balle jaune, en larmes, sur Sky News. Son frère et son père travaillent comme chirurgiens en Ukraine et sont «très stressés», témoigne Stakhovsky. «Ils dorment dans un abri et font ce qu'ils ont à faire: partir à la guerre». Comme lui.

Le bourreau de Roger Federer n'a pas de formation militaire, «mais une expérience privée des armes», raconte-t-il. Il enchaîne, déterminé:

«Je ne vois pas pourquoi la majorité de mes compatriotes devraient risquer leur vie pour protéger leurs familles, les mettre en sécurité, alors que je ne ferais qu'observer»
Sergiy Stakhovsky

Le conflit latent, déjà depuis des années, entre la Russie et l'Ukraine, et qui n'a cessé de s'envenimer jusqu'à l'attaque russe, a politisé Stakhovsky. «Pendant longtemps, je ne me suis pas beaucoup intéressé à la politique. Mais lorsque ton pays est menacé d'extinction, ça change d'un seul coup», avouait-il dans la NZZ.

Une femme et des amis russes

Après l'annexion de la Crimée par la Russie en 2014, Sergiy Stakhovsky a vécu des mois éprouvants psychologiquement. «Dans mon pays, beaucoup de gens sont morts. Ils sont morts parce qu'ils défendaient la souveraineté de l'Ukraine. Beaucoup étaient nettement plus jeunes que moi», se lamentait la star, il y a déjà trois ans.

Cette guerre est aussi un fardeau pour son couple. Et pour cause: sa femme est Russe. Ils ont trois enfants, et ont décidé depuis longtemps de ne plus parler de politique.

«On s'est mis d'accord sur ce point, parce que sinon, on aurait ruiné notre famille»
Sergiy Stakhovsky

Le natif de Kharkiv avait soigneusement planifié, et de longue date, son après-carrière. Depuis 2018 déjà, il est viticulteur et possède son propre domaine dans les Carpates, à l'ouest du pays, à la frontière de la Hongrie, de la Slovaquie et de la Roumanie.

Ce n'est pas seulement son mariage, mais aussi ses amitiés qui sont en jeu dans cette guerre. Son meilleur ami est l'ancien tennisman russe Mikhail Youzhny. Tous deux sont patriotes et ont eu des différends à cause de ce conflit, mais ils évitent désormais le sujet.

Persona non grata

Depuis l'annexion de la Crimée, Stakhovsky n'a plus joué de tournois en Russie et n'y est jamais retourné. En 2019, il déclarait déjà:

«En Russie, on m'accuse d'avoir attisé le conflit. J'aurais de sérieuses réserves à me rendre dans ce pays»
Sergiy Stakhovsky
Stakhovsky en février 2021, à Montpellier.
Stakhovsky en février 2021, à Montpellier.image: IMAGO / PanoramiC

Aujourd'hui, l'Ukrainien appelle à manifester contre l'invasion russe dans son pays et critique vivement la politique de l'Occident:

«Aucun d'entre nous ne pensait que ça pourrait arriver. Et pourtant, c'est arrivé. Mais aucun des dirigeants politiques européens ou mondiaux n'est prêt à se battre pour l'Ukraine et pour une meilleure Europe. Alors que nous voulons juste être un pays normal, civilisé, avec une démocratie dans laquelle nous pouvons élire notre président.»
Sergiy Stakhovsky

Stakhovsky n'a que des mots élogieux pour le président ukrainien, Volodymyr Zelensky: «Tous les prédécesseurs étaient une blague. Il a peut-être été humoriste, mais il est désormais le président du peuple», clame l'ancien sportif.

Volodymyr Zelensky défend l'Ukraine et est prêt à le payer de sa vie. Comme désormais Sergiy Stakhovsky, ce type qui a battu Federer à Wimbledon.

Adaptation en français: Yoann Graber

Plus d'articles sur le sport

Montrer tous les articles

La crise ukrainienne en images

1 / 13
La crise ukrainienne en images
source: sda
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Pourquoi faudrait-il dire «Kyiv» au lieu de «Kiev»?

0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Ruud bat Kokkinakis +++ La 12e étape du Giro pour Oldani
Elles sont là, elles sont fraîches! Les infos sportives à ne pas rater.
L’article