DE | FR
Lukaku est de retour en Italie, où il retrouvera de vieilles connaissances.
Lukaku est de retour en Italie, où il retrouvera de vieilles connaissances.

L'Inter sera-t-il champion? Et 7 autres questions brûlantes en Serie A 🔥

Le championnat italien reprend ce samedi avec plusieurs matchs, dont Milan - Udinese (18 heures) et Lecce - Inter (20h45). Un spécialiste du calcio revient sur les grands bouleversements de l'été et les tendances de l'automne.
13.08.2022, 07:5414.08.2022, 19:41
Suivez-moi

Correspondant de longue date pour plusieurs médias comme L'équipe, France football ou So foot, le journaliste Valentin Pauluzzi suit la Serie A depuis quinze ans, et le football italien depuis toujours. Il répond aux huit questions que tout le monde se pose avant la première journée du plus romantique des championnats européens.

L'Inter sera-t-il champion?

«Sur le papier, du point de vue de la qualité individuelle, l'Inter est au-dessus. Il a gardé son coach Simone Inzaghi, qui fait partie des meilleurs en Italie depuis 4-5 ans, et a réalisé un mercato intelligent jusqu'ici, avec le retour de Lukaku notamment. Certains postes ont aussi été mieux doublés avec l'arrivée d'Asllani, un Brozovic bis, et de Bellanova, un des meilleurs latéraux du pays. Perisic est certes parti mais l'Inter avait recruté Gosens en janvier, le piston gauche le plus prolifique d'Europe avec l'Atalanta. Les nerazzurri ont même doublé le poste de gardien, avec Onana en soutien de l'expérimenté mais parfois fragile Handanovic»
Simone Inzaghi
Simone Inzaghi
«Il sera intéressant d'observer la façon dont l'environnement du club influe sur le comportement de l'équipe. On ne sait pas très bien ce que les propriétaires chinois veulent faire de l'Inter, ce qui risque de créer des petits blocages chez certains joueurs»

Les joueurs du Milan AC sont-ils trop vieux?

«Pas du tout. L'équipe championne la saison passée avait même la moyenne d'âge la plus jeune pour un vainqueur depuis la victoire à trois points. Derrière Ibrahimovic et Giroud, il y a du monde! C'est une équipe qui a une grosse marge de progression, d'autant que les cadors sont restés et que les dirigeants ont corrigé certaines lacunes de l'effectif. A la lecture du 4-2-3-1 de la saison dernière, on pouvait se dire que le Milan avait moyen de faire mieux aux postes de numéro 10 et de milieu offensif droit. Il a réglé le problème en engageant De Ketelaere, qui peut évoluer aux deux endroits»
Charles De Ketelaere
Charles De Ketelaere
«Ce Milan-là est en début de cycle. Le problème, c'est que le club est conditionné par son passé. Quand il dispute la Ligue des champions, vu sa riche histoire dans la compétition (sept titres), il a envie d'y briller. Or il ne la gagnera pas cette saison, à moins d'un miracle, si bien qu'il devra veiller à ne pas négliger son objectif principal: remporter une nouvelle fois la Serie A»

Naples sera-t-il européen à la fin de la saison?

«Oui, car il terminera parmi les sept premiers. Mais il sera moins fort que l'an dernier (troisième) car il a perdu plusieurs cadres comme Koulibaly, Mertens et Insigne. Cela dit, leur départ est peut-être un mal pour un bien. Naples n'a jamais remporté le moindre titre de Serie A avec eux. Débuter la saison avec d'autres cadres permettra peut-être à l'équipe d'avoir du sang neuf et une nouvelle dynamique. Et puis, Naples a recruté des joueurs intéressants, comme l'ailier géorgien Kvaratskhelia»

Paulo Dybala peut-il (re)devenir un grand joueur?

«Ce qui m'agace avec Dybala, c'est qu'on parle encore de lui au futur. Alors qu'il va bientôt avoir 29 ans. Je l'avais interviewé en 2017 pour "France football" car il était un potentiel futur Ballon d'or. On en est quand même très loin cinq ans après, même s'il a été élu MVP de la Serie A en 2019-2020»
«Je ne pense pas qu'il puisse devenir un grand joueur à la Roma, tout simplement parce qu'il est à la Roma. Ce n'est pas une équipe de dimension internationale, et ce n'est d'ailleurs pas un hasard s'il a signé là-bas. Pour moi, il appartiendra toujours à la catégorie des bons joueurs. Il est trop tard pour qu'il puisse devenir un grand joueur. Il est un peu coincé entre la génération des Messi et Ronaldo et celle des Mbappé et Haaland, qui l'ont déjà rattrapé»

Lukaku terminera-t-il meilleur buteur de Serie A?

«Si je vous répondais oui, ce serait un manque de respect envers Immobile, qui fait partie du top 5 des meilleurs buteurs européens et qui aura cette saison encore une équipe (la Lazio) qui jouera pour lui. Il part favori pour le titre de capocannoniere à mon avis»
Immobile a terminé meilleur buteur du dernier exercice avec 27 réalisations.
Immobile a terminé meilleur buteur du dernier exercice avec 27 réalisations.
«Lukaku revient à l'Inter, c'est vrai, mais ce n'est plus le même entraîneur. Le style de jeu en contre-attaque de Conte l'avantageait, car il pouvait exprimer ses qualités de vitesse et de puissance en partant de loin. L'Inter d'Inzaghi, c'est toujours du 3-5-2, mais ça joue davantage au ballon et le plus souvent dans la moitié de terrain adverse. Et puis, Lukaku sort quand même d'une saison compliquée avec Chelsea. Elle risque de lui trotter dans la tête»
«Enfin, je ne vois pas Vlahovic concurrencer Immobile et Lukaku, parce qu'il n'a jusqu'à présent pas été mis dans les meilleures conditions à la Juventus. Cela peut toutefois changer cette saison, car la Juve a recruté les deux meilleurs passeurs des cinq dernières années avec Di Maria et Kostic, une machine à centres»

Monza peut-il bousculer les gros?

«L'objectif cette année est la dixième place, mais je vois bien Monza aller titiller l'Europe dès la saison prochaine. Berlusconi n'a pas repris le club pour "pettinare le bambole", comme on dit en italien ("peigner les poupées"), c'est-à-dire qu'il n'est pas à Monza pour perdre du temps. Il y a une question d'orgueil derrière. La preuve avec le recrutement, qui est au-delà de toutes les espérances pour un promu. Monza n'a engagé que des internationaux A ou M21 italiens. Parmi eux, Caprari, leader offensif du Hellas Verone et deuxième meilleur dribbleur de la saison écoulée et Pessina, le champion d'Europe qui s'est distingué à l'Euro»
«J'émets tout de même un petit doute avec Stroppa. C'est un bon coach mais il a toujours eu du mal en Serie A. De toute façon, si ça coince avec lui, les dirigeants ne feront pas de sentiments et iront chercher un meilleur entraîneur»

Les fonds étrangers menacent-ils l'identité du foot italien?

«Oui, ça va trop loin. Les clubs continuent d'être en vente. La Sampdoria devrait être rachetée par un fonds étranger et l'Udinese, le deuxième club du pays par l'ancienneté de ses propriétaires italiens, pourrait être repris par un fonds américain. Le championnat de Serie A était celui qui avait l'identité la plus forte; il est en train de se perdre. Avec l'arrivée de propriétaires étrangers, notamment américains, on se dirige vers des équipes all-stars avec le risque, dans dix ans, de ne pas avoir 65% de footballeurs étrangers comme aujourd'hui mais 100%. Tout l'intérêt pour les clubs sera alors de recruter le meilleur chef scout. Il quadrillera le monde à travers ses bases de données, et c'est ainsi que le championnat se gagnera»
«Beaucoup de reproches accompagnent chaque saison la Juventus mais elle a le mérite de conserver son identité italienne puisque l'an prochain, le club fêtera les 100 ans de la présidence Agnelli. Un record mondial d'ancienneté»

Quand est-ce qu'un club italien remportera à nouveau la Ligue des champions?

«En 2010, l'Inter n'avait rien d'italien. La dernière vraie équipe vainqueur grâce au football transalpin, c'est le Milan de 2007 et encore, les Italiens de ce Milan étaient tous issus de la génération dorée des joueurs nés en 1970, c'est dire la situation dans laquelle se trouve le calcio»
Le Milan de 2007 avec Pippo Inzaghi (à dr.), né en 1973.
Le Milan de 2007 avec Pippo Inzaghi (à dr.), né en 1973.
«L'écart financier des clubs de Serie A avec les cadors européens est énorme mais ce n'est pas une excuse, car les clubs italiens ont de l'argent. Ils doivent simplement mieux le dépenser, avoir plus de cohérence dans leur politique sportive. La Juve est le club le plus riche du pays mais ça fait quatre ans que ses dirigeants changent d'avis. Ils misaient sur les jeunes il y a deux ans, maintenant c'est sur les joueurs expérimentés comme Pogba, Di Maria ou Kostic. C'est difficile, dans ces conditions, d'avoir une continuité et d'aller chercher le Real ou Liverpool, qui sont solidement établis avec une vraie cohérence dans leur stratégie sportive»

Une première journée sur trois jours:

Samedi:
18h30: Milan-Udinese et Sampdoria-Atalanta
20h45: Lecce-Inter et Monza-Torino
Dimanche:
18h30: Fiorentina-Cremonese et Lazio-Bologne
20h45: Salernitana-Rome et Spezia-Empoli
Lundi:
18h30: Verone-Napoli
20h45: Juventus-Sassuoloa

Plus d'articles sur le sport

Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Avec ce geste humain, Nino Niederreiter a rendu le hockey magnifique
Le Grison affrontera le CP Berne ce lundi dans la capitale (20h00), lors d'un match de préparation de son nouveau club en NHL, Nashville. Il doit sa magnifique carrière à sa passion et son humilité. Un épisode particulier, cet été, est révélateur de ces qualités.

L'argent est-il la motivation? Non. Le carburant pour réussir une très grande carrière en hockey sur glace, c'est la passion pour ce sport. Nino Niederreiter en est la preuve.

L’article